Homme alpha : les différences entre un mâle alpha et un homme ordinaire

homme alpha

Cet article est rédigé par Christophe Triganov du site Les-derniers-hommes.fr

Tout d’abord, l’homme alpha n’est pas cette caricature de l’homme méchant, misogyne et qui envoie balader tout le monde, on a d’ailleurs à tord cette image du capitaine de l’équipe de football américain qui attache ses camarades aux poteaux par le col.

Vous pouvez donc ranger votre batte de baseball, être un homme alpha n’implique pas d’être violent ou de détester la faiblesse. Il n’y a pas de comportements, de croyances ou de valeurs propres à l’homme alpha. Le statut d’alpha n’est qu’une étape de maturation, pas une modification de la personnalité.

Pour un homme alpha, son enjeu principal est d’exprimer son identité profonde à travers ses actes et ses paroles, même s’il doit prendre des risques ou être mal jugé pour ça.

Constamment connecté à ses valeurs, il est conscient que rien n’est plus important que l’intégrité et la liberté de faire ce qui doit être fait !

Face à une société qui prône l’inaction et le laisser-aller, l’homme alpha devra constamment nager à contre courant du conditionnement social. Une tâche difficile en soi mais qui apporte son lot de bénéfices :

  • Tous les challenges difficiles deviennent des opportunités d’exprimer son vrai talent
  • Un homme alpha n’a plus besoin d’apprendre à gamer, il est le GAME. Tout est tellement naturel qu’il ne fait plus la différence entre parler avec une fille et draguer une fille. Il a d’ailleurs du mal à saisir pourquoi les autres hommes galères autant avec la gente féminine.
  • Sans même y penser, l’homme alpha dégage un charisme qui donnera aux autres inconsciemment l’envie de se laisser influencer par ses idées.

Ces superpouvoirs peuvent être acquis juste en changeant d’état d’esprit. Si vous avez vraiment des couilles et de l’énergie, vous pouvez même devenir un homme alpha en moins d’un mois. Par contre, agissez comme un homme ordinaire et vous deviendrez morose, fatigué, ennuyé et blasés Personnellement, je trouve ça triste de voir autant d’hommes avec un vrai potentiel se laisser aller à l’abandon de soi au profit du plaisir instantané.

homme alpha versus homme beta

Homme alpha versus homme beta/omega

En ces heures difficiles où le concept de l’homme alpha est noyé dans un océan de cliché niais, je vous donne les 5 clés pour libérer le lion en chacun de vous.

1ère habitude : Être perpétuellement dans le challenge

On ne devient pas un homme en restant tranquillement chez soi à regarder la TV, on devient un homme face à la difficulté. C’est seulement face à la difficulté que l’on peut discerner les hommes alphas des hommes ordinaires. Sur le long terme, un homme alpha parvient à apprivoiser ses peurs et ses frustrations. Pour cela, le challenge et la difficulté doivent faire partie de votre quotidien.

Prenons l’exemple du sport : C’est une bonne idée de pratiquer un sport, on ne fait qu’en vanter les vertus. Pourtant, si vous y allez en trainant les pieds et en subissant votre séance, vous ferez mieux de rester chez vous à mater des séries.

Quand un homme s’entraine, il doit se donner à fond. Quand il approche sa limite, c’est à ce moment là qu’il doit tout donner car c’est seulement à cet instant qu’il va pouvoir renforcer son mental.

L’homme ordinaire a cette fâcheuse tendance à faire une pause quand il approche sa limite, et c’est bien dommage car il communique inconsciemment que la difficulté doit être évitée. Heureusement que le monde n’est pas peuplé uniquement d’hommes ordinaires, on vivrait encore dans des grottes.

J’ai toujours eu la sensation que notre société est peuplée d’adolescents attardés et je prends pour cause l’absence totale de rite initiatique à l’âge adulte.

Il y a encore quelques décennies, le passage de l’adolescence à l’âge adulte était toujours marqué par une épreuve. Le service militaire avait au moins la vertu d’apprendre à l’homme la chance qu’il a de vivre dans une société en paix. Aujourd’hui, aucune épreuve ne pose la frontière entre un homme mature et un adolescent attardé. Un homme deviendra mature seulement si la vie lui a imposé des épreuves difficiles ou s’il décide de se prendre en main. Certains hommes arriveront à maturité à 15 ans, d’autres à 30 ans et certains resteront des adolescents attardés toute leur vie.

On en est même arrivé à un point où le pire ennemi d’un homme est rarement un autre homme ou une institution. Aujourd’hui, le pire ennemi d’un homme, c’est lui-même, son petit orgueil qu’il souhaite protéger de la difficulté afin de vivre comme un enfant gâté.

L’absence de rite initiatique nous force donc à aller chercher nous même la difficulté. Ce n’est pas facile car en plus d’affronter la difficulté, vous devez vous motiver régulièrement à passer à l’action, c’est le seul moyen pour vous forger un mental !

Plus vous persisterez face à votre mental qui vous demande d’arrêter l’effort, plus votre identité reposera sur des bases solides qui vous rendront inébranlable.

Commencez par renforcer votre mental grâce au sport. Pour les fans de musculation, il suffira d’augmenter le nombre de répétitions jusqu’à atteindre leur limite. D’ailleurs, si vous cherchez un entrainement qui va à la fois vous pousser à bout, améliorer votre santé tout en solidifiant votre mentale, essayez le Hiit training.

Il s’agit de séance de 7à 20 minutes qui, à moins d’avoir un mental d’acier, vont vous mettre à genoux J

Ensuite, élargissez cet état d’esprit à votre quotidien. Versez votre énergie dans l’effort intense en vous défiant de 10000 manières.

2ème habitude : l’énergie masculine c’est le silence, l’uniformité et la stabilité

énergie masculine homme alpha

Énergie masculine de l’homme alpha

Si on se laissait porter par les vents du changement sociétal, nous deviendrions des jeunes hommes féminisés jusqu’à l’os. D’ailleurs, posons les frontières, découvrons ensemble la différence entre l’énergie masculine et féminine :

La question fondamentale d’une femme est « Comment ? ». Contrairement à l’homme, la quête du « pourquoi » n’est pas difficile en soi, une femme a beaucoup plus de facilité de découvrir ce qui est important à ses yeux. Avec une méthode (un « Comment faire ? »), une femme est capable d’accomplir des milliers de choses qui n’ont aucun rapport entre elles. Une femme qui a trouvé son « Comment ? » sera capable de s’adapter à de nombreuses situations et mènera à bien plusieurs projets en même temps.

La question fondamentale d’un homme est « Pourquoi ? ». Un homme ne devrait pas avoir besoin de méthode pour réussir, car un homme a en lui tellement de ressources qu’il est capable de soulever des montagnes et d’improviser … A condition bien sûr d’être motivé par un vrai projet personnel (un « Pourquoi agir ? »). Un homme qui a trouvé son « Pourquoi » est un homme constant dans ses efforts et émotionnellement stable. Il ressent des émotions, mais, contrairement aux femmes, il ne s’en accoutume pas. Ses émotions, positives ou négatives, sont juste des signaux d’alerte qui appellent à l’action afin de revenir à cet état de stabilité qu’il aime tant. L’homme ordinaire a la désagréable sensation d’être victime de ses émotions, il va alors se réfugier dans la sécurité et attendre d’aller mieux.

Stabilité et concentration sont donc les 2 clés de voute de l’énergie masculine. Dés aujourd’hui, accordez-vous 10 minutes par jour durant lesquels vous resterez assis en respirant profondément. Cette habitude va vous recentrer sur ce qui est essentiel à vos yeux. Tout le reste passera donc au second plan et votre masculinité s’épanouira naturellement.

Pour pousser le concept jusqu’au bout, tenter l’exercice de l’immersion dans l’huile.

Il consiste à méditer tranquillement tout en ralentissant chacun de vos gestes comme ci vous étiez immergé dans du miel ou dans de l’huile. Par exemple, si vous voulez vous gratter le nez, faites le mais adoptez une gestuelle ralentie : accordez par exemple une dizaine de secondes pour faire parcourir votre main vers votre nez. Pratiquez cet exercice pendant 5 à 10 minutes en même temps que vous pratiquez votre exercice de respiration profonde. Essayez tout de suite, le résultat est étonnant !

3ème habitude : relever des défis difficiles sans forcément gagner

les défis de l'homme alpha

Les défis de l’homme alpha

Développer son énergie masculine, c’est un peu comme développer son estime de soi. Ce n’est pas forcément en gagnant que l’on gagne en confiance en soi. Pour s’estimer et gagner en énergie masculine, vous devez relever des défis difficiles et tout donner pour y parvenir, la victoire n’est qu’accessoire.

L’homme ordinaire, pensant bien faire, se contente de relever uniquement des défis qu’il est sûr de gagner. Par conséquent, il sous communique qu’il n’est pas assez solide pour encaisser un échec. Et cela va diminuer son estime personnelle lentement.

En relevant des défis où les chances de réussite sont faibles (mais pas inexistantes), vous sous communiquerez que vous êtes à la hauteur de vos ambitions. Et c’est ainsi que votre estime et votre énergie masculine augmentera.

Abordez des femmes qui vous plaisent vraiment et n’hésitez pas à sacrifier vos week-ends pour accomplir un projet personnel. Que vous réussissiez ou non, ce n’est pas important, l’important est de tout donner pour y parvenir. Dans quelques semaines, vous n’oublierez pas de me remercier 😉

Et pour maximiser vos chances de développer votre estime de soi et votre énergie masculine en même temps, je vous propose de lire cet article sur les mythes de la confiance. Cet article pose les meilleures bases pour construire sa confiance. Certains membres disent même qu’il augmente la confiance en soi juste en le lisant.

4ème habitude : imiter le lion pour devenir un alpha

Pour augmenter votre concentration, imitez le lion. Chez vous, fixez un objet aléatoire et focalisez toutes vos pensées sur celui-ci. Plissez les yeux, contractez votre arcade sourcilière, écartez les narines, laissez votre respiration prendre son rythme… Bref, activez le mode agressif et intimidant !

Une fois bien concentré sur l’objet, grognez ! Attention, ne hurlez pas comme un chien de garde, inspirez vous plutôt du bruit d’un moteur de bateau qui démarre. Chez les lions, le lion alpha n’a pas besoin de grogner fort, sa position étant déjà suffisamment intimidante. Ce sont les lions en danger qui rugissent de toute leur force, donc grognez fort mais sereinement.

Vous pouvez aussi pratiquer un sport de combat. Par la menace de prendre des coups, vous allez apprendre à être totalement concentré sur votre adversaire. Si vous n’aimez pas les sports de combat, donnez des coups de poing, des coups de coude et des coups de genou dans un adversaire imaginaire en répétant dans votre tête “Je vais détruire les obstacles, je vais obtenir ce que je veux”.

Ce sont des bonnes techniques à pratiquer avant un événement stressant tel qu’un entretien d’embauche, un rencard ou un discours devant un public.

5ème habitude : Débranchez l’ordinateur

débrancher l'ordinateur homme alpha

Le sommeil réparateur de l’homme alpha

La testostérone, l’hormone qui fait le mâle, est produite durant la nuit. Un mauvais sommeil impliquera une mauvaise production de testostérone. Et le plus grand coupable d’un mauvais sommeil est la lumière artificielle.

Alors si votre disjoncteur vous permet d’isoler votre chambre en apport d’électricité, faites-le juste avant de vous coucher. L’électricité, la lumière et les écrans tuent littéralement la qualité de votre sommeil. Pour une meilleure énergie masculine, débranchez tout 2 heures avant d’aller vous coucher. Et en attendant que le sommeil pointe le bout de son nez, lisez plutôt un bon bouquin !

En conclusion, challengez-vous, fixez votre attention, discutez en avec vos potes, battez-vous pour vos valeurs et restez constant à l’intérieur et vous verrez que dans quelques jours vous ne serez plus le même homme !

À propos de l'auteur Voir tous les articles Auteur du site

Christophe Triganov

Ses 9 années de découvertes, de réflexions et pratique intensive lui ont permis de relever de nombreux défis : coach PNL certifié, ingénieur, acteur et créateur d’un nouveau modèle de la confiance en soi pratique et instinctif ! Il partage aujourd’hui ses connaissances sur Les-derniers-hommes.fr.

1 commentaireLaisser un commentaire

  • Je suis venu ici par curiosité, incapable de comprendre cet engouement pour ces termes.
    Savez-vous sur quoi on tombe lorsqu’on les recherche (sans y ajouter humain) ?
    Généralement des histoires écrites par des jeunes filles sur le thème de relation gay, des articles de blog douteux et manifestement aucun écrit sérieux ayant une base solide, historique et scientifique (je ne parle pas des animaux).

    Alors que nous avons des siècles et des siècles de philosophies sur la psychologique humaine, ces terminaisons apparues très récemment d’alpha/beta/omega calqué sur des animaux ont envahi la tête des gens.
    Etre alpha dans la nature est le leadership obtenue généralement par la force brute. L’animal alpha en question peut être violent, stressé et finalement connaître une fin absolument terrible.
    Est-ce vraiment une preuve d’intelligence que de vouloir faire un copier-coller sur de terme s’appliquant aux animaux en changeant la signification de ces termes ?
    Qui ne désire pas attirer les femmes, être moins stressé, être sûr de soi et faire entendre son opinion sans élever la voix ? Car c’est la définition humanoïde du male alpha.
    Pour moi ces termes reflètent aussi le mal être de la société masculine qui n’arrive pas à accepter qu’un homme ait ses failles et se réfugie donc dans le stéréotype animal.
    « Si on se laissait porter par les vents du changement sociétal, nous deviendrions des jeunes hommes féminisés jusqu’à l’os. »
    Qu’entendez-vous exactement par homme féminisés ? Quel est donc ce changement sociétal ? Parlez-vous donc du « A bas les clichés masculins-féminins ! J’aime le rose, je le porte avec fierté car je n’ai pas peur du qu’en dira-t-on ! » ? Je ne peux que supposer, car rien ici n’est explicité. Ni même ces termes d’« énergie féminine et masculine » semblant justement sortir droit d’un magazine féminin axé sur la spiritualité.
    Cela n’illustre-t-il pas cette peur de perte de virilité qui n’existe que dans votre tête apeurée ?
    Je vous rassure rien ne surpassera la « virilité » de certains de nos monarques français leaders d’un pays constamment en conflit guerrier.

    Ironiquement ces cinq points décrits ici sont « noyés dans un océan de cliché niais ». Au final, ce n’est qu’un tutoriel de bas étages. Qui d’ailleurs conviendrait tout autant aux femmes…
    1. Presque tout le monde est dans le challenge. Ce sont le plus soumis sont d’ailleurs les premier, car tous les effraie et il leur faut avancer.
    2. Ces termes n’ont pas de sens, donc je me passerai de commentaire.
    3. Presque tout le monde relève des défis qu’il ne peut pas gagner. Les rares exceptions sont les reclus sociaux et encore…
    4. Là, encore je me passerai de commentaire pour cette ridicule comparaison entre le lion et l’homme.
    5. Il me semble que tout un chacun connait les méfaits du manque de sommeil. Plutôt que du taux de testostérone (qui est aussi produite par… les ovaires.), c’est sur la répercussion mentale qu’il faut s’inquiéter.

    Au final j’aurais tendance à dire : Oubliez ces termes ! S’y associer, c’est lécher la vulgarisation scientifique, l’étiquetage des humains et la hiérarchie en espérant y être au sommet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Les champs requis sont marqués *

58 Partages
Partagez46
Tweetez3
+18
Partagez1