FriendZone : le guide complet pour éviter et sortir de la zone d’amis

friendzone

La plupart des hommes s’imaginent que la séduction est une science compliquée. Mais en réalité, elle est relativement simple.

Nous échouons ou réussissons à séduire presque toujours pour les mêmes raisons.

Voilà pourquoi dans les sections d’entraide des forums, les articles de blog ou les livres dédiés au sujet, seuls quelques thèmes reviennent systématiquement, encore et encore.

Qui n’a jamais vu les termes « attraction », « confort », « needy », « sexualisation », ou encore « friendzone », apparaître sur ses supports d’information ?

Ce n’est pas par hasard.

La réussite et l’échec en séduction tournent souvent autour ces notions.

  • Ils tournent autour de quelques éléments qu’il faut mettre en place dans ses interactions ;
  • Et aussi de ces erreurs à éviter, parce qu’ils sapent vos efforts et réduisent à néant vos chances de séduire.

La friendzone : qu’est-ce que c’est ?

friendzone définition

Parmi ces erreurs à éviter, la friendzone est sans doute la plus insidieuse et la plus frustrante.

Rappelez-vous vos expériences avec les femmes. Combien de fois :

  1. Vous avez réussi à faire en sorte qu’une fille vous apprécie. Mais ensuite, vous n’avez pas su convertir sa sympathie pour vous en de l’attirance véritable. La fille vous appréciait, sans ressentir le moindre désir de coucher ou sortir avec vous.
  2. Vous avez réussi à attirer la fille au début. Mais par la suite, cette attirance qu’elle ressentait s’est transformée en simple intérêt amical. Vous êtes passé du statut de partenaire (sexuelle ou amoureux) éventuel dans son esprit, à celui de simple ami. Alors qu’il aurait fallu passer, au contraire, passer de celui du partenaire éventuel, à celui du mec avec qui elle VEUT coucher et/ou sortir.
  3. Lors du pick-up, vous avez entendu une fille vous dire quelque chose comme « je veux bien échanger mon numéro, mais c’est juste par amitié ». Et à cause de cette objection, vous avez laissé tomber la séduction à contrecœur.

La friendzone, par définition, est un rejet, peut-être moins douloureux qu’un bon vieux râteau en pleine face, mais c’est un rejet quand même.

Une partie de vous se sent rejetée. Vous avez la sensation désagréable de ne pas être assez bien pour lui plaire.

Si cela arrive régulièrement avez différentes filles, vous pouvez prendre un sacré coup au moral, et cela peut dégrader votre innergame (et tout bon séducteur à besoin d’un innergame solide !).

Donc : vous devez faire en sorte que cela arrive le moins souvent possible, sinon jamais.

Les différentes friendzones

friendzone level

La Friendzone, c’est aussi l’une des notions les moins bien comprises par la communauté de la séduction.

On pense qu’il n’y a qu’un seul niveau de Friendzone…

En réalité, il y a plusieurs niveaux de friendzone qu’on nommera ainsi :

  1. La vraie friendzone : quand la fille nous voit comme un ami, et rien de plus.
  2. La demi-friendzone : quand vous êtes « officiellement » amis, qu’elle vous considère comme tel, mais qu’il n’est pas exclu (aussi bien dans son esprit que le vôtre) que quelque chose de plus arrive entre vous dans l’avenir. Ici, vous avez un pied dans la friendzone et un autre en dehors.
  3. La fausse friendzone : quand elle prétend qu’elle vous perçoit comme un ami, alors que ça n’est pas du tout le cas ;

Le marché de la séduction a parfois tendance à simplifier et vulgariser certaines notions de séduction pour faciliter la compréhension des néophytes.

C’est le cas par exemple de l’attraction.

La plupart des sites et experts en séduction parlent toujours d’attraction au singulier. Or, derrière le concept général d’attraction, se cache en réalité plusieurs types d’attractions.

  • On peut ressentir une attirance purement sexuelle et primitive pour une femme ; on a fortement envie de coucher avec elle, sans pour autant vouloir se mettre en couple, ni apprécier spécialement sa compagnie…
  • On peut aussi ressentir une attirance plus « sentimentale » pour une femme, c’est-à-dire désirer sa compagnie, son affection, et former une union amoureuse avec elle, tout en étant relativement détaché de l’envie de sexe (le rapport sexuel devient, dans ce cas-là, un désir subalterne).

Dans les deux cas, on peut dire qu’il y a attirance ; nous sommes attirés par la fille. Seulement, il s’agit de deux types d’attirance différents, qu’on peut facilement distinguer l’une de l’autre dans les émotions qu’elles nous procurent, et les objectifs qu’elles nous incitent à poursuivre.

La notion de friendzone est un cas similaire.

Le marché de la séduction parle souvent d’UNE friendzone…

En réalité il y en a plusieurs : plusieurs cas, plusieurs degrés, et plusieurs manières de régir pour s’en sortir.

Niveau 3 – La VRAIE friendzone

C’est la friendzone que nous connaissons tous.

Celle où la fille nous apprécie mais n’éprouve aucune attirance — ni sentimentale, ni sexuelle.

Elle nous perçoit dans ce cas comme une simple option potentielle : un homme avec qui elle peut avoir une aventure ou une relation.

Quand vous avez atteint cette friendzone, elle ne vous considère QUE comme ami, plus ou moins proche.

Il y a deux manières de tomber dans cette friendzone.

  • Parfois, il peut arriver qu’une fille mette d’office un homme en friendzone, parce qu’elle le trouve sympathique, mais qu’elle ne ressent absolument rien pour lui.

Cela peut-être parce que sa valeur (en tant que partenaire sexuel et/ou amoureux) est trop faible à ses yeux : il est trop chétif, il transpire un manque de confiance en lui, etc. Et parce que celui-ci ne sait pas ou n’a pas les compétences nécessaires pour l’augmenter.

Si vous ressemblez et agissez comme le parfait Nice Guy, il est normal que la plupart des femmes n’éprouvent aucune attirance et ne désirent rien de plus que votre amitié

C’est d’ailleurs la même chose dans le sens inverse…

Si une fille ne nous semble pas suffisamment attirante d’emblée, nous ne la verrons pas comme une partenaire potentielle, et cette perception sera difficile à modifier par la suite.

Il faut percevoir suffisamment de valeur informationnelle chez l’autre sexe pour pouvoir se sentir attirée et la percevoir comme une « option ».

  • D’autres fois, la fille peut avoir été attirée, voire même très attirée par vous, dans un premier temps. Mais parce que vous y êtes mal pris pour la séduire, elle a perdu toute cette attirance pour vous, et ne vous perçoit plus que comme un ami.

Le plus souvent, c’est parce que vous vous êtes comporté de manière parfaitement amicale et asexuée durant le processus de séduction (qui, à cause de cela, s’est transformé en processus d’« Amification »)

En faisant cela, votre rapport est resté sur un mode amical.

Alors, même si vous possédiez un tas de qualités attirantes (beau, musclé, confiant, à l’aise socialement), l’intérêt qu’elle a pu ressentir pour vous au départ s’est éteint, et elle a fini par vous percevoir comme un ami.

Souvent, avant d’arriver à ce stade, on passe par la phase intermédiaire de la demi-friendzone que nous allons voir à présent.

Niveau 2 – La DEMI-friendzone

Dans ce cas, la fille ressent (encore) de l’attirance pour vous.

Mais…

  • Peut-être parce que vous êtes resté trop longtemps sur un mode social, sans installer de flirt et de tension sexuelle durant le processus de séduction.
  • Peut-être parce que vous ne l’avez pas assez qualifiée et qu’elle pense que vous n’êtes pas intéressé par elle.
  • Peut-être parce que le contexte actuel n’est pas propice à la séduction, et que le processus est momentanément bloqué (par exemple : elle est partie en vacances à 200 km et, en attendant de la revoir, vous préférez entretenir le rapport amical par SMS sans trop sexualiser).

Quelle que soit la raison exacte, le processus a pris une telle tournure qu’elle ne vous considère plus vraiment comme un « prétendant », comme cela pouvait être le cas au tout début.

Au lieu de cela, elle vous considère comme un « ami » (ou au moins une connaissance) pour qui elle éprouve une certaine attirance.

Dans ce contexte-là, vous n’êtes pas tout à fait en friendzone… vous êtes en « demi-friendzone ».

Elle vous considère plutôt comme un ami, certes, mais elle n’a pas encore fermé définitivement la porte.

Il reste encore une part d’ambiguïté dans votre relation : vous êtes l’ami avec qui il pourrait éventuellement se passer quelque chose.

En quelque sorte, vous êtes entre l’ami et le partenaire potentiel.

C’est une friendzone dont on peut sortir sans trop de difficulté, à condition d’avoir conscience de la situation et de refuser de vous enliser dans la frame du bon ami : gentil et serviable, mais asexué.

Au lieu de cela, vous devez regagner la frame inverse : celle du mec sexué, charmeur, avec qui il y a de l’ambiguïté et de la tension sexuelle.

Tant qu’il y a de l’attirance, de l’ambiguïté et de la tension, elle continuera à vous percevoir comme un mec avec qui il risque de se passer quelque chose, un mec avec qui il peut y avoir plus que de l’amitié.

Dans les films et les séries télévisées, on peut trouver plein d’exemples de ce genre de « demi-friendzone », ou l’homme et la femme sont officiellement amis, mais sentent de l’attirance l’un pour l’autre.

Le premier exemple qui me vient à l’esprit est celui de Star-lord et Gamorra dans Les Gardiens De La Galaxy vol.2.

Ils sont tous deux amis et coéquipiers, mais on sent qu’il y a de la tension sexuelle quand ils interagissent tous les deux seul à seul.

Cependant, la vraie vie n’est pas tout à fait comme au cinéma…

Ce type de friendzone reste dangereux, et il faut éviter d’y rester trop longtemps.

Vous ne voulez pas garder la frame de l’ami. Sinon, un jour où l’autre, la fille peut perdre tout son intérêt pour vous et ce sera la VRAIE friendzone.  Et il sera très difficile d’en sortir.

Si vous tombez dans cette friendzone, ce n’est pas très grave. Mais il mieux vaut que vous fassiez en sorte d’y rester le moins longtemps possible, en installant du flirt dans l’interaction et en escaladant.

Niveau 1 – La FAUSSE friendzone

Surtout lorsque vous rencontrez dans la rue ou en boite, vous rencontrerez quelques cas où les filles prétendront qu’elles veulent juste que vous soyez amis, alors qu’elles sont attirées et espèrent que vous serez à la hauteur pour les séduire.

Souvent, il s’agit d’un shit-test.

Comme vous devez le savoir, au cours du processus de séduction, il est courant qu’une femme teste l’homme, souvent en faisant semblant de ne pas être intéressée par lui, juste pour voir sa réaction.

  • Est-ce qu’il va la prendre au sérieux et se dégonfler ?
  • Ou est-ce qu’il va prendre son attitude ou sa remarque à la légère, la reframer et continuer le jeu de séduction ?

Quand une fille dit vouloir que vous restiez ami, mais montre en même temps des signes d’intérêt, il y a de fortes chances qu’il ne s’agisse que d’un shit-test, et qu’il ne faut pas la prendre au sérieux.

Au lieu de cela, faites-lui comprendre que vous êtes un homme expérimenté, et que vous comprenez très bien qu’elle vous teste.

Parfois, aussi cela peut aussi être un peu plus qu’un simple test.

Il arrive de temps à autre qu’une fille accepte d’échanger son numéro ou venir en rencard en installer la frame « amicale », alors qu’en réalité elle est intéressée par vous et espère secrètement qu’il se passera quelque chose.

C’est pour éviter de passer pour des salopes (le fameux Anti-Slut Defense).

Certaines filles ne veulent pas rendre la séduction « officielle » avec vous.

  • Soit parce qu’elles ont mentionné qu’elles étaient mariées ou en couple pendant le pick-up ;
  • Soit parce qu’elles pensent que laisser leur numéro et revoir un inconnu dans la rue (ou en boite) pour flirter ouvertement avec lui risque de les faire passer pour des filles faciles.

Alors elles préfèrent dire qu’elles acceptent de vous revoir par amitié seulement.

Ainsi, s’il se passe quelque chose (= vous couchez ensemble) elles pourront prétendre qu’elles n’avaient aucune intention que cela arrive, que c’est arrivé « par hasard » et qu’elles ne sont responsables de rien.

Dans tous les cas, ne la croyez pas sur parole.

Si elle vous laisse son numéro et vient en rendez-vous, il y a de TRÈS fortes chances qu’elle soit intéressée.

Ce n’est probablement que du bluff : elle vous considère comme un amant ou copain potentiel, mais (1) elle vous teste pour voir si vous êtes expérimenté, et/ou (2) elle se décharge de toute la responsabilité pour ce qui risque d’arriver.

Voilà pourquoi j’appelle cela une « fausse » friendzone.

Savoir qu’on est dans la friendzone : mieux vaut prévenir et guérir

savoir si on est dans la friendzone

Lorsqu’il s’agit de friendzone, on prend souvent le problème à l’envers…

Les débutants cherchent à sortir de friendzone qu’après s’y être déjà profondément enfoncés ; souvent trop pour pouvoir en sortir.

Avant cela, ils n’ont absolument rien fait pour s’en prémunir : ils sont restés amicaux, ont dissimulé leur intérêt, etc., jusqu’à ce qu’il soit trop tard.

C’est comme si un mec se laisser grossir au point de devenir tellement obèse qu’il ne serait même plus en capacité de faire de l’exercice physique, puis entreprenez un régime pour redevenir svelte…

Qu’on le veuille ou non, on paye les conséquences de nos erreurs passées. Et si l’on en a trop fait, il devient très difficile de s’en échapper.

Si vous voulez éviter la friendzone et pouvoir en sortir, vous devez savoir :

  1. Quelles sont les bonnes actions à faire et les erreurs à éviter en premier lieu.
  2. Repérer quand vous vous enlisez dedans, et agir immédiatement : parce que plus vous vous enliserez, plus ce sera dur d’en sortir !

La bonne nouvelle, c’est que toutes ces actions à faire et à ne pas faire pour éviter de tomber dans la friendzone sont LES MÊMES que celles permettent d’en sortir !

Apprenez-les et vous serez garanti de ne plus être ami avec des filles qui ne ressentent rien.

Les éléments qui évitent de tomber dans la friendzone

éviter de tomber dans la friendzone

Tout comme il y existe plusieurs principes qui permettent de rester mince et éviter l’obésité, ou rester en bonne santé et éviter les maladies, il y a des principes qui, s’ils sont respectés, augmentent drastiquement les chances d’être perçu comme un homme attirant et sexué (= une option pour les femmes) et rester en dehors de la friendzone.

Ces mêmes habitudes et compétences peuvent aussi vous aider à sortir de la friendzone.

Les voici :

A) L’attraction

Voici un principe à retenir : plus vous avez de valeur aux yeux des femmes et savez construire de l’attirance durant vos interactions, moins vous risquez de finir en friendzone.

Cela, bien entendu, ne vous immunise pas totalement. Mais, un homme qui a de la valeur et attire est davantage perçu comme un partenaire sexuel potentiel.

En revanche, pour un homme qui n’arrive pas à susciter d’attirance, il est difficile d’être perçu comme autre chose qu’un ami dans l’esprit des filles…

Les femmes ne peuvent pas percevoir comme « partenaire sexuel potentiel » un homme pour qui elles n’éprouvent aucune attirance.

Si vous n’êtes pas attirant pour une femme, vous ne pourrez finir ailleurs qu’en friendzone ! Et ce sera dans le meilleur des cas.

Principe n°1 : Savoir attirer les filles

Prenons le cas inverse.

Admettons que :

  • Vous possédez un tas de caractéristiques Alpha qu’elle peut percevoir : confiant, à l’aise socialement, présélectionné, etc., etc.
  • Dans vos interactions, vous savez faire augmenter l’attraction : vous savez ce qu’il faut dire et faire pour augmenter votre valeur aux yeux des filles et faire monter la buying temperature…

Pensez-vous que les femmes vous verront comme « le type avec qui il ne peut rien se passer » ?

Non. Elles vous verront instinctivement comme le type avec qui elles peuvent coucher, et aller plus loin…

Même si la fille est déjà en couple, ou que pour une raison ou une autre elle ne vous perçoit pas comme une option immédiate, tant qu’elle ressent de l’attirance pour vous, vous ne tomberez jamais vraiment dans la friendzone.

Vous irez peut-être en « demi-friendzone » (Niveau 2), ou elle prétendra qu’elle veut seulement que vous soyez ami (Niveau 1), mais tant que vous restez attirant, vous éviterez la VRAIE friendzone (Numéro 3).

Et, l’attraction, contrairement aux croyances populaires, est prévisible.

Ce n’est pas le truc qui tombe du ciel par hasard. On peut, en adoptant certaines stratégies et comportements, créer le sentiment d’attirance chez les femmes.

Je développe d’ailleurs tout cela dans mon livre “Les mécanismes de l’attraction” (cliquez ici pour en savoir plus).

Mais attention : ce n’est pas ce que vous êtes intrinsèquement attirant que vous êtes définitivement immunisé !

Cela peut retarder la friendzone, mais si vous n’établissez pas en plus la frame du mec sexué (nous allons voir cela en dessous), à la longue vous risquez et être perçu comme un homme asexué, perdre de l’attirance à cause de cela, et finir définitivement en friendzone.

Comment sortir de la friendzone ?

La friendzone, c’est quand une fille vous apprécie mais ne vous perçoit pas du tout comme un partenaire potentiel.

Si elle ne vous perçoit pas comme une option, c’est parce qu’il y a pas (ou plus) d’attraction.

Pour sortir de la friendzone cela, il faut commencer par lui faire ressentir de l’attirance pour vous.

Pour cela vous devez :

  • Devenir plus attirant – en améliorant votre apparence et en intégrant les attributs qui plaisent aux femmes.
  • Apprendre à bien interagir auprès des femmes.

Les meilleures stratégies pour gérer de l’attirance quand vous n’en avez pas (ou plus) sont les suivantes :

  1. Faire un Freeze-Out.

Le freeze-out est comme le bouton « Reset » d’une console de jeu. Cela vous permet de repartir à zéro (ou presque) avec les émotions d’une fille.

Les émotions des filles ne restent jamais figées, elles évoluent constamment.

Ce n’est pas parce qu’elles ressentent une certaine émotion, un sentiment en votre présence aujourd’hui, qu’elle ressentira la même chose demain.

Parfois, prendre de la distance pendant un temps permet de faire disparaître les émotions qu’elles ressentent, pour permettre d’en créer de nouvelles par la suite.

Par exemple :

  • Il y a un certain nombre de couple qui, se retrouvant des années après leur divorce, retombent amoureux et se remarient.
  • Il arrive aussi que d’anciens amis qui se retrouvent des années plus tard retombent amoureux immédiatement.
  • Il m’est arrivé plusieurs fois de recontacter une fille (qui ne semblait pas intéressée) après plusieurs mois, la revoir et de sortir avec.

Bien souvent, le temps permet de repartir de zéro et de se donner une nouvelle chance !

Donc, si une fille vous perçoit uniquement comme un ami actuellement, vous devriez envisager de passer du temps – peut-être quelques mois – sans être en contact avec elle.

Ne l’ignorez pas ! Sinon, elle risque de le prendre pour personnel. Mais prenez subtilement vos distances. Cela vous permettra de faire un retour remarqué !

  1. Augmentez votre attractivité et apprenez à séduire.

Durant la phase de freeze-out, il n’est pas question de vous reposer sur vos lauriers !

Augmentez votre capital attraction :

  • Perdez du poids ;
  • Prenez de la masse musculaire ;
  • Relookez-vous : jetez votre vieille garde-robe et achetez des fringues qui vous mettent en valeur ;
  • Allez chez un bon coiffeur pour avoir une meilleure coupe de cheveux.

Et, plus important encore : apprenez à mieux interagir auprès des femmes.

  • Si vous partez de zéro, prenez un coaching ;
  • Sortez plusieurs fois par semaine pour socialiser, flirter et faire de nouvelles rencontres ;
  • Internaliser des techniques de séduction efficaces ;
  • Développez une attitude et un état d’esprit attirant.

Ça peut paraître « too much », trop de boulot à faire pour séduire une fille, alors qu’il n’y a aucune garantie que ça fonctionne.

Et, si on le voit ainsi, je suis d’accord.

Mais ce n’est pas pour ELLE que vous le faites. Ou en tout cas, pas uniquement pour elle…

Vous le faites principalement pour VOUS-MÊME ! Parce que même si cette stratégie échoue avec elle, devenir plus attirant vous aidera à séduire d’autres femmes dans le futur et vous évitera de tomber dans la friendzone aussi facilement qu’auparavant.

  1. Revenir pour lui donner l’opportunité de vous réévaluer

Enfin, après cette période de freeze-out pendant laquelle vous avez développez de nouvelles compétences et caractéristiques attirantes, montrez-lui votre nouveau « VOUS ».

Donnez-lui l’opportunité de s’apercevoir que vous avez changé, que vous êtes devenu un homme plus attirant et qu’elle peut ressentir PLUS que de l’amitié à votre égard.

Séduisez-la, comme vous auriez séduit une autre fille. Ne pensez pas qu’elle est différente ! Elle ne l’est pas.

B) Sexualiser l’interaction.

Qu’une fille ressente rapidement de l’attirance pour vous est une première étape essentielle pour ne pas finir dans la friendzone. Mais ce n’est que la première étape du parcours.

Au fur et à mesure que le rapport s’installe, la fille doit ressentir que vous n’êtes pas qu’un homme attirant, mais aussi – et surtout – un être sexué.

C’est important que, tout au long du processus, vous lui confirmiez que vous êtes sexué pour qu’elle vous perçoit (et continue à vous percevoir) comme une véritable option sexuelle. Sans cela, le rapport pourrait rester ou redevenir trop cordial et l’attirance pourrait faner.

Principe n°2 : Sexuer ses interactions

La sexualisation, associée à l’attirance, est LE vaccin contre la friendzone.

En vous établissant comme un homme sexué — un homme transpire le sexe, et est parfaitement à l’aise avec — elle ne pourra pas vous voir autrement que comme un partenaire potentiel. Même si elle prétend le contraire ou qu’elle ne vous perçoit pas comme une option immédiate.

Tant que vous restez en orbite autour d’elle, il pourra se passer quelque chose.

Cela pourra arriver quand :

  • Vous vous retrouverez seuls l’un et l’autre ;
  • Elle aura rompu avec son copain ;
  • Son copain l’aura trompé et elle voudra lui rendre l’appareil ;
  • Elle aura envie de s’envoyer en l’air ;

Comment être sexué

2 règles à suivre :

  1. Faites en sorte que votre compagnie soit toujours accompagnée d’une certaine tension sexuelle ;
  2. Parlez de sexe sans retenue ni complexe, mais sans toutefois tomber dans la vulgarité. Vous devez faire cela de manière légère et naturelle.

Si vous voulez sortir de la friendzone avec une fille, habituez-vous à être à l’aise pour sexualiser en sa présence.

Si elle n’a pas d’attirance pour vous, sexualiser ne changera peut-être rien. Mais si vous avez préalablement réussi à générer assez d’attraction (en suivant les étapes que vous nous avons vu juste au-dessus), cela rendra votre présence beaucoup plus excitante et elle vous percevra d’autant plus comme un partenaire potentiel.

Sexualiser l’interaction permettra également à ce que la nature de votre relation tende de plus en plus vers le flirt.

Les femmes réagissent aux hommes sexués en devenant elles-mêmes plus sexuées (tandis qu’elles régissent aux mecs asexués en restant asexuées…).

Si elle vous perçoit comme un homme sexué, elle deviendra une femme plus sexuée, et en plongera dans une condition mentale plus propice pour flirter : faire des batailles de regards silencieux ; vous taquiner ; parler de vos goûts et expériences sexuelles ; vous provoquer.

C) Escalader

Enfin, la meilleure façon d’éviter la friendzone à coup sûr reste de faire avancer le processus de séduction jusqu’au bout.

Une des pires erreurs serait de croire que vous avez tout votre temps pour séduire, et rester en mode « social » indéfiniment.

Vous DEVEZ escalader continuellement, car, si vous restez au même stade pendant trop longtemps, il y a toujours la possibilité que l’attirance finisse par se dissiper.

Pour conclure et si l’on devait faire un résumé des principaux points, voilà ce que je vous conseillerais de retenir en priorité :

  • Il n’y a pas qu’UNE friendzone : il y en a plusieurs, de différents niveaux.

La VRAIE friendzone : quand la fille ne vous perçoit que comme un ami, et rien de plus.

  • Le problème : elle ne ressent pas (ou plus) d’attirance pour vous.
  • La solution : dans un premier temps, regagner de l’attirance. Vous faites cela [1] en utilisant la stratégie du freeze-out, [2] en développant (si besoin) votre attractivité, [3] en revenant vers elle pour (re)construire de l’attirance.

La DEMI-friendzone : on peut dire que vous avez un pied dans la friendzone, parce qu’elle vous considère comme un « ami ». Cependant, elle ressent encore de l’attirance et la fenêtre d’opportunité pour devenir PLUS qu’un ami ne s’est pas entièrement refermée…

  • Le problème : le processus est bloqué pour différentes raisons.

Parfois parce que vous ne sexualisez pas assez – ce qui empêche à l’interaction de passer du mode « social », où vous discutez cordialement ensemble, au mode « flirt », où vous vous séduisez mutuellement.

Parfois c’est aussi parce que, pour des raisons logistiques (par exemple : elle est loin et vous ne pouvez pas la revoir de visu), vous n’avez pas pu faire avancer le processus de séduction, et celui-ci est en stand-by.

La FAUSSE friendzone : La fille prétend qu’elle vous voit comme un ami, mais en réalité elle vous teste ou fournit un alibi pour éviter de passer pour une salope.

  • Le problème : si vous la croyez, cela pour vous incitera à vous dégonfler, renoncer à la séduire, et rester sur un mode amical.
  • La solution : Ne pas écouter ce qu’elle dit, mais se fier à son comportement et ses actions ; considérer cela comme un shit-test et continuer à séduire.

Transcript de la vidéo :

Salut les players !

C’est Richard pour la Pickup Alliance et aujourd’hui on se retrouve avec Chrys, comme toujours pour vous parler de friendzone. La fameuse question, comment éviter ou sortir de la friendzone ? Une question qui revient assez souvent d’ailleurs.

Salut ! Assez souvent, oui !

Et du coup, nous voulons vous en parler avec Chrys. Je ne sais pas, tu veux peut-être commencer à en parler. Déjà, pour toi, est-ce que la friendzone, finalement, existe ou est-ce que c’est un mythe ?

Alors oui, forcément, elle existe. Il y a certaines filles qui mettent les mecs, on va dire, dans une petite case « amis »  et avec qui elles ne veulent pas sortir, pour qui elles n’ont aucune, on va dire…

Attirance !

Aucune attirance, aucun sentiment, on va dire, amoureux ou même sexuel, d’ordre sexuel. Et forcément donc, à partir de cet instant-là, ils sont en friendzone, voilà. Après, la question est, comment cette friendzone, enfin la question intéressante en terme de séduction…

Pourquoi on rentre dans cette friendzone finalement ?

Pourquoi cette friendzone existe, comment est-ce qu’on rentre dedans, et comment l’éviter finalement ou en sortir ? Même si en sortir…

Moi, je dirais plutôt comment l’éviter que plutôt comment en sortir.

Oui, c’est ce que j’allais dire, c’est qu’en sortir, cela peut être compliqué, alors qu’on peut très facilement éviter de tomber dedans à la base.

Parce que le problème… Alors, déjà en fait, si on tombe dans la friendzone, c’est tout simplement parce que l’attirance n’est pas réciproque. C’est finalement un peu cela. L’objectif vraiment pour éviter de tomber dans la friendzone, c’est de créer de l’attraction. Comme je le dis sur mon blog : l’attraction émotionnelle et de l’attraction sexuelle. C’est donc une première chose.

Le fait de se poser la question plutôt, comment l’éviter parce que c’est plus simple de créer de l’attraction, finalement au tout début, que de faire switcher la fille dans un autre état mental, après que vous soyez tombé en friendzone.

Alors en fait, ce que je voudrais préciser au départ, c’est qu’il y a plusieurs types en réalité de friendzone.

Oui, tu m’en avais parlé toute à l’heure.

C’est que j’en ai parlé sur mon blog aussi et j’ai écrit un article, je ne sais plus exactement le titre, mais c’est…

Je vous mettrais d’ailleurs un lien en dessous de la vidéo pour l’article de Chrys.

Je crois que c’est dans quel friendzone êtes-vous ? Je crois que c’est le titre. En fait, j’ai expliqué qu’il y avait trois friendzone, en réalité. Il y a la vraie friendzone où la fille nous considère réellement comme son ami et rien de plus. Il y a la friendzone du processus inachevé,  c’est en fait une friendzone où au départ la fille nous considérait comme un partenaire potentiel, on va dire, amant potentiel, petit copain potentiel ou peu importe. Et il y a la fausse friendzone, c’est-à-dire la fille nous disqualifie, mais plus dans un jeu de flirt, tu vois !

Pour tester un petit peu sa valeur, pour tester un petit peu son attirance.

Oui, pour nous taquiner, ou aussi pour éventuellement parce qu’elle a un copain, légitimer le fait qu’elle vienne au rendez-vous en espérant quelque chose.

Donc finalement dans cette fausse friendzone, la fille n’est pas amie avec vous.

Non !

Elle n’a aucune attirance, elle n’a rien, c’est juste un jeu. Elle n’a rien à foutre de vous, finalement.

Non, non, non !

Ce n’est pas cela ?

Ce n’est pas du tout cela. Admettons par exemple, tu rencontres une fille dans la rue, elle te dit qu’elle est mariée, elle veut bien te revoir puisqu’elle te trouve cool, elle te dit cela, mais que voilà, ce sera juste pour de l’amitié.

Alors que finalement, en fait, au fond d’elle, elle est attirée, elle espère qu’il se passe quelque chose que tu vas faire en sorte qu’il se passe quelque chose, donc que tu escalades, mais pour ne pas passer, on va dire, pour te donner toute la responsabilité du processus de séduction.

D’accord. Oui !

Elle va te prétendre qu’en fait c’est juste, qu’elle recherche juste de l’amitié. C’est un truc qui m’est arrivé plusieurs fois. Et parfois, oui, en effet, c’est juste une question de jeux, mais dans ce cas-là, ce n’est qu’une question de jeu. On pourrait qualifier cela de vraie friendzone parce que finalement…

Après, elle ne recherche pas ton amitié, mais elle recherche à te tester, finalement, pour que tu ailles la séduire.

Voilà ! Elle espère que tu parviennes à la séduire malgré ces barrières, ces obstacles, etc., mais pour justement, se donner un alibi, on va dire cela, comme cela. Elle va te faire croire qu’elle recherche juste de l’amitié. C’est la fausse friendzone. En réalité, elle est très attirée par toi, elle espère quelque chose, qu’il arrive quelque chose entre vous.

Ce sont trois choses différentes parce qu’à partir du moment où tu tombes dans l’une de ces trois choses pour « sortir de la friendzone », la méthode pour sortir de la friendzone sera très différente. Si tu n’es pas dans une vraie friendzone, il suffit d’escalader, finalement. Tu vois !

Si tu es dans une friendzone, là, c’est très compliqué. Soit, il faut nexter, soit il faut faire un freeze-out assez conséquent, on en parlera peut-être après.

C’est pour cela que c’est aussi super important de savoir aussi déceler un petit peu ces signes d’intérêt, ces signes d’attirance que la fille a envers toi.

Et avoir conscience aussi que la fille peut te mettre « en friendzone » sans que tu le sois réellement. Cela peut être juste un prétexte.

D’accord ! Est-ce que tu as une petite technique pour sortir de la friendzone, bien qu’on ait dit que ce n’était pas non plus le…

Alors, on va partir du principe que c’est une vraie friendzone, du coup. Moi, déjà, je ne tombe pas en friendzone pour les raisons peut-être qu’on pourra évoquer après. Tu m’as parlé hors podcast, mais si je tombais en friendzone, tout simplement, la seule chose que je ferais, c’est nexter.

Moi, je ferais comme toi. Ce que je conseille, c’est vraiment, si vous êtes sur une fille, si vous êtes attiré par une fille, mais qui ne l’est pas en retour, pour moi, c’est vraiment, il faut la nexter et arrêter de perdre son temps et son énergie sur elle, sachant qu’il y a des milliards de filles sur terre.

Alors, oui, il est possible de sortir de la friendzone. Il y en a qui y sont arrivés. Par contre, le temps et l’énergie que cela met, franchement, ce n’est pas rentable. Il vaut mieux le mettre sur d’autres filles, qui elles seront, peut-être potentiellement intéressées par vous.

Oui, avec qui la séduction sera mutuelle.

Mutuelle, exactement.

Il faut chercher aussi des filles qui nous plaisent.

Et du coup, par rapport à cela, on parlait de cette attitude inédite, d’être faux-cul sur une fille et cette mentalité d’abondance dont tu me parlais.

Oui qui est l’inverse de la mentalité limitée inédite. Et justement, on en parlait, c’est la mentalité d’abondance, c’est ce qui nous évite de tomber dans la friendzone. Puisqu’à partir du moment où on est dans une mentalité d’abondance, déjà, les filles, on a moins peur de tomber dans la friendzone parce que si une fille nous met en friendzone, on la next et on passe à la suivante.

On s’en fiche, on aura une autre.

Et en plus, même avec les filles, je parlais de la friendzone du processus inachevé, c’est-à-dire quand tu merdes : « je pars dans le processus parce que tu n’escalades pas au bon moment. » Tu es au premier rendez-vous, la fille te tend des perches pour que tu l’embrasses, tu ne fais rien, elle est déçue, après elle se dit : « finalement, ce n’est pas le type que je cherche, etc. »

Tu n’es plus à même en fait, de tomber dans ce piège-là, dans cette friendzone-là, si tu as peur de perdre la fille. Si tu es dans une mentalité, enfin si c’est ta seule opportunité, on va dire, que si tu es dans une vraie mentalité d’abondance. Si tu es dans une vraie mentalité d’abondance, que tu dis : « bon, je peux la perdre elle, mais demain j’en aurai une autre / ou demain, j’aurai quinze opportunités, » tu prends beaucoup plus de risques finalement.

Tu es plus sexué parce qu’être sexué, c’est quand même prendre un risque. Tu escalades parce qu’escalader, par définition, c’est prendre un risque. Et tu fais ce qu’il faut en fait, pour faire avancer le processus. Tu fais ton boulot. Tu ne joues pas la sécurité. Alors que quand tu es dans une mentalité limitée et que tu n’es pas détaché du résultat, que tu es inédit, tout cela, tu ne le fais pas parce que tu as tellement peur de perdre la fille.

On a un comportement qui est finalement différent.

Vraiment !

Il y a beaucoup de personnes qui m’envoient des messages sur mon blog, qui me parlent de cela, d’un comportement qui change, vis-à-vis d’une fille qui d’un coup leur plaît, mais à l’inverse ce n’est pas… Et du coup, on force finalement l’attraction, on force le processus. C’est encore plus terrible, quoi.

En fait, c’est souvent contre-productif. Plus on force les choses…

C’est comme si on avançait contre un mur, finalement.

C’est cela, oui. C’est cela. Eh oui, c’est un peu paradoxal à ce niveau-là parce que quand on est… Alors, il faut le désir, en effet de séduire, tu sais, pour pouvoir séduire, c’est fondamental, mais il ne faut pas en avoir besoin. Ce sont deux choses qui sont très différentes.

Et à partir du moment où on en a besoin, c’est là où on force les choses et c’est là où cela devient contre-productif. Et peu importe ce qu’on fait, on peut faire quelque chose qui en soi est bien, mais quand on en a besoin, on fait toujours mal.

Alors, pourquoi ne tombes-tu jamais dans la friendzone, tu m’as dit ? Parce que tu next, comme tu me disais.

Voilà : mentalité d’abondance, pas peur de nexter, agir de manière sexuée.

Est-ce que tu les nextes finalement avant même qu’elles t’aient mis en friendzone ? Parce que finalement, quand on te dit mettre en friend, c’est quand la fille te l’a dit concrètement.

En fait, je dirais que la friendzone, c’est toi, c’est plus, c’est davantage toi qui l’attires, qui te mets en friendzone, que la fille qui te met en friendzone.

Oui, c’est cela.

Si tu es sexué, elle te prendra pour un mec sexué.

Après, même si tu crées un maximum d’attraction sexuelle ou émotionnelle, il y a quand même des filles qui ne seront pas attirées de base par toi quoi que tu fasses.

Mais si elles savent, si elles sentent que tu es quelqu’un de taquin, malgré tout, elles se diront que l’amitié avec toi, ce n’est pas forcément une bonne chose. Parce que même si la fille, elle n’est pas spécialement attirée par toi, on ne sait jamais ce qui peut arriver quand tu te retrouves dans une petite pièce avec elle, sur un canapé.

Je pense que c’est important de partir avec l’état d’esprit de dire : je me comporte avec elle d’une manière où je n’ai pas envie de devenir son ami.  Pour moi, c’est mieux que vous partiez avec un état d’esprit dans lequel vous ne voyez pas la fille comme une amie potentielle, mais vraiment comme une future petite amie. Et du coup, tout votre comportement derrière se modifiera inconsciemment et vous créerez plus d’attraction, et la fille le ressentira aussi derrière.

Moi, je dirais même qu’en fait, il faut éviter d’agir de manière amicale. Si tu agis de manière amicale, tu attires l’amitié, forcément. Si tu agis de manière sexuée, dont on a souvent intérêt…

Il ne faut vraiment pas avoir peur. Cette peur de perdre la fille, il ne faut vraiment pas l’avoir. Il faut vraiment se dire : si elle ne me veut pas, c’est en fait comme un ultimatum qu’on lui met finalement, c’est soit tu sors avec moi et tu es ma petite copine, soit tu n’es rien du tout. Il n’y a pas d’alternatives.

On peut voir cela, comme cela. Le genre d’ultimatum qu’on envoie non verbalement, c’est-à-dire voilà : tu m’intéresses en tant que petite amie, en tant que partenaire sexuelle, mais pas en tant qu’amie simplement. Du coup, à partir de là, si tu cherches juste de l’amitié, je me casse.

C’est cela !

Moi, cela ne m’intéresse pas puis hop.

Par contre, cela peut être intéressant dans le cas aussi où on tombe en friendzone parce que cela m’est arrivé de garder finalement la fille en tant qu’amie, et derrière cette fille m’a fait rencontrer d’autres personnes.

Qu’elle serve d’entremetteuse.

Exactement ! …D’autres filles avec lesquelles je suis sorti. Cela peut être une idée aussi.

Cela peut être une stratégie. Après, il y a des filles qui sentent que tu n’as aucune chance, on va dire, ou alors tu n’as pas spécialement envie non plus. Moi, il m’arrive de rencontrer des filles dans la rue, elles me disent qu’elles sont mariées, je n’ai pas spécialement envie de conclure avec, mais elles sont cool. Je crois qu’elles peuvent servir, en effet d’entremetteuses et être une amie sympa aussi.

Dans ce cas-là, je peux les mettre moi-même en friendzone, mais c’est un choix qui m’appartient. Ce n’est pas un choix qui m’est imposé l’amitié dans ce cas-là. Et c’est quelque chose de vachement différent malgré tout. C’est une stratégie que j’utilise, c’est-à-dire que si j’ai envie d’avoir une amie supplémentaire fille qui me présente d’autres amies ou tout simplement parce que j’ai envie de me divertir puisqu’elle est cool, en effet c’est moi qui la mets en friendzone, mais pas l’inverse.

D’ailleurs, c’est peut-être une technique aussi, finalement, de mettre la fille en friendzone, de lui faire comprendre qu’elle est votre amie pour créer un petit peu ce…

Mais le problème avec cela, c’est qu’on risque de brûler les ailes et de s’enfoncer en friendzone si c’est fait maladroitement. Et ce n’est pas un truc qui est obligatoire pour céder.

Parce qu’il y en a beaucoup qui font cela. Il y a beaucoup d’hommes qui mettent, qui font croire…

Qui font croire qu’ils sont gais.

Mais non ! Mais qu’ils font croire à la fille qu’ils ne la voient que comme une amie et pour que la fille derrière soit poussée à…

Avec des genres de messages ambigus, c’est-à-dire que verbalement, ils disent à la fille qu’ils cherchent juste de l’amitié avec, et derrière ils sont quand même assez sexués, ils sont intéressés, etc. Ce qui fait que cette ambiguïté intéresse certains des femmes qui draguent, mais cela peut être quelque chose.

C’est finalement le côté prising.

Ouais ! En cercle social, cela peut être utile, je suis très dubitatif là-dessus, en ce qui concerne la rue et ils s’approchent à fond, en général. La plupart du temps, ce genre de subterfuge, c’est totalement contre-productif. Mais en cercle social, je peux comprendre que cela peut fonctionner. Après, il faut quand même être adroit avec ce genre de stratégie.

Il faut avoir une personne aussi qui va avec.

Il faut que la fille, je pense, soit à minimum intéressé à la base pour que cela puisse augmenter son intérêt.

— D’où l’intérêt de créer de l’attraction. Pour récapituler ce podcast : créer de l’attraction au tout début et avoir une mentalité d’abondance. Je pense que c’est un petit peu les deux.

Ouais ! C’est ce qu’on recommande. Moi, je retiendrais, enfin si je peux récapituler à ma manière.

Vas-y, ouais.

C’est qu’il y a plusieurs friendzone. Il y a la vraie friendzone. Il y a la fausse friendzone où la fille nous prétend qu’elle veut de l’amitié, etc. Or, ce n’est pas réellement une friendzone et juste en escaladant, on peut sortir de cette fausse friendzone. Et il y a la friendzone du processus inachevé où la fille peut avoir encore de l’intérêt pour vous, mais étant donné que cela a merdé, si je peux m’exprimer ainsi, un peu vulgairement, à un moment donné, elle nous disqualifie, mais vraiment intentionnellement. Je veux dire enfin, ce n’est pas un jeu, c’est une vraie disqualification. Elle nous disqualifie du statut de petit copain potentiel ou de partenaire.

Super ! Merci Chrys. Si vous voulez en savoir plus, j’ai un petit PDF que vous pouvez télécharger gratuitement, qui s’appelle dirty doc. Il suffit de cliquer un instant le lien dans la description sur le petit (i) qui vient d’apparaître, juste en haut à droite de l’écran. Sur ce, je vous dis à une prochaine.

À une prochaine !

Pour une prochaine vidéo. Allez, tchao !

Tchao !

À propos de l'auteur Voir tous les articles Auteur du site

Richard

Pick-Up Artist et coach séduction à la Pickup Alliance j'utilise la science comme outil de développement personnel pour aider les personnes à être plus heureuses dans leur vie personnelle et sentimentale.

2 commentairesLaisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Les champs requis sont marqués *

22 Partages
Partagez15
Tweetez1
+14
Partagez2