Comment hypnotiser une fille pour mieux la séduire en 3 étapes

comment hypnotiser une fille pour mieux la séduire

Cet article est rédigé par SkyDream du site influence-hypnotique.fr

Note de Richard : On pourrait se poser des questions sur le côté éthique de l’utilisation de l’hypnose en séduction. Personnellement, je n’utilise aucunement l’hypnose de manière consciente sur les femmes que je rencontre et je n’invite aucun homme à le faire. Cet article a un simple but informatif. Libre à vous d’utiliser ces techniques, avec tout ce que cela implique derrière.

Peut-on hypnotiser une fille pour mieux la séduire et accélérer le processus de séduction ?

C’est une question que l’on me pose relativement souvent par mail ou en commentaire, sur mon site.

Ahh ! Le fantasme de l’hypnose ! Ce claquement de doigt qui me permet de faire tomber (littéralement) cette fille là, au bout de la rue, en quelques secondes… C’est génial, mais c’est faux.

Attention, ne partez pas ! Gardez le sourire, j’ai de bonnes nouvelles…

Lorsque j’ai débuté en hypnose, j’ai moi aussi croisé fortement les doigts pour que ce soit possible. Est-ce que cela fut une déception pour autant ? NON, bien au contraire !

En découvrant l’hypnose et la PNL, je me suis ouvert de grandes portes et mon champ des possibilités s’est multiplié par 1000 (puissance 10, exactement).

L’hypnose est une discipline extrêmement riche et vaste. Notre réalité n’est qu’une immense suggestion et notre environnement nous conditionne. Nous sommes de véritables récepteurs à hypnose. Je ne peux m’empêcher de sourire lorsque l’on me dit :

« Moi, je ne suis pas hypnotisable ! C’est pour les faibles et les naïfs ! »

Quoi de plus naïf que de ne pas y croire ? L’hypnose est un état naturel qui s’invite à longueur de journée, à la terrasse d’un café, face à votre miroir, ou à la lecture d’un article…

Les mots nous permettent de véhiculer des informations, certaines d’entre elles viennent percuter notre histoire personnelle, nos valeurs et notre identité. CES informations sont hypnotiques…

L’influence des émotions

hypnotiser une fille grâce aux émotions

Vous rappelez-vous du dernier film que vous avez apprécié au cinéma ? Il a fait naître chez vous une multitude d’émotions : de la colère, de la tristesse, de la joie, voire de l’excitation.

Vous n’êtes pas cinéphile ? Très bien ! Vous avez sans doute ressenti ces émotions en lisant un bon bouquin.

Vous n’êtes pas bibliophile ? Super ! La musique, le sport, les jeux vidéo sont VOS vecteurs d’émotions.

Ce que je veux vous faire comprendre, c’est que chacun perçoit les événements à sa manière. Deux enfants percutés par une vague à la mer n’auront pas systématiquement la même réaction : l’un peut rire lorsque l’autre ira se morfondre dans les bras de sa maman, terrorisé.

Une femme peut être réceptive… ou non. Tout comme ces enfants. Chacun vit son expérience en fonction de ses croyances, peurs et désirs.

Bien entendu, il existe des astuces qui permettent de maximiser ses chances et de créer une connexion profonde. Car oui, en séduction, le challenge est là : réussir à créer un lien intense, propice à un jeu de séduction.

Les 3 étapes Hypnotiques

3 états hypnotiques

  • Capter l’attention : en hypnose conversationnelle, on va chercher à focaliser l’attention de notre interlocuteur. La raison est simple : nous avons besoin que toutes ses ressources internes soient focalisées sur l’ici et maintenant, afin que notre message soit transmis à 100%.
  • Contourner le facteur critique : selon Dave Elman, le facteur critique ne se développe qu’à partir de l’âge de six ans. Avant, nous sommes dans un état de transe constant, ne permettant aucunement de différencier les informations. Enfant, nous assimilons donc tout ce qui est proposé comme vrai, nous sommes en hyper réceptivité. Pour retrouver cet état d’hyper réceptivité, nous allons devoir manier des outils de communication qui permettront de ne pas être « dérangés » par la barrière consciente. En d’autres termes, l’idée est de garder la personne dans un état d’hyper réceptivité et de garder toute-son-attention.
  • Stimuler l’inconscient : on alimente la conversation de nombreuses suggestions hypnotiques (métaphores, hot words, storytelling…). Dans un contexte de séduction, nous ferons référence à des expériences stimulantes, créant du lien, voire, de l’excitation.

Allez, il est temps… illustrons tout cela par des exemples concrets.

Capter, Contourner, Stimuler… en action !

hypnose capter contourner stimuler

Prenons l’exemple de la bande-annonce au cinéma.

Pendant les premières secondes, notre attention est totalement captée, nous nous questionnons sur son déroulement.

Que va-t-il se passer ? C’est alors qu’apparaît un acteur, visage dans l’ombre, une voix off nous dit alors : « C’était un homme ordinaire… comme vous et moi… jusqu’au jour où… »

À ce moment, toutes vos ressources sont focalisées sur cette bande annonce. Vous avez très certainement oublié que vous êtes dans une salle de cinéma : votre facteur critique est contourné.

La suite, vous la connaissez, la bande annonce vous bombarde d’informations dopantes, votre inconscient est stimulé. CLIC !

Le cas cinématographique est très intéressant, mais ce qui t’intéresse, bien entendu, c’est d’utiliser l’hypnose conversationnelle pour séduire une fille. Allons-y !

Étape N°1 : Capter l’attention grâce à l’effet Zeigarnik

Bluma Zeigarnik était une psychologue d’origine Lituanienne. Elle s’est aperçue, à la terrasse d’un café que l’attention des serveurs étaient totalement focalisées sur les commandes qu’ils avaient en cours. Une fois les commandes passées, ils oubliaient littéralement ces dernières.

Notre attention est totalement focalisée tant que la tâche que nous réalisons n’est pas terminée. C’est vrai pour ces serveurs, c’est aussi vrai pour vous qui regardez une série qui s’interrompt et vous laisse avec un joli : « Dans le prochain épisode… »

Cela laisse un immense point d’exclamation dans votre esprit et vous voulez VITE voir la suite !

En séduction, j’utilise le même principe en utilisant des phrases percutantes du genre :

« Tu sais, je trouve que tu es… non… oublies. Je t’en parlerai demain. »

« Tu fais une chose très attirante… mais si je te dis ce que c’est, tu ne le feras plus, alors je ne dis rien. »

« Plus les jours passent, plus j’ai la sensation que l’on est à l’aise l’un avec l’autre… ça fait plaisir. »

Voilà pourquoi je préconise, dans mes articles en séduction, de jouer la carte du mystère, de ne pas être un livre ouvert, histoire d’alimenter son imagination…(en savoir plus sur l’effet Zeigarnik)

Étape N°2 : Contourner le facteur critique

J’aime parler de langage émotionnel à cette étape. En effet, le meilleur moyen de ne pas « réactiver la barrière consciente », c’est de faire appel aux émotions, d’utiliser un langage particulier qui permet de créer une connexion puissante, en quelques secondes.

Je vais vous révéler ce que l’on appelle un « pattern conversationnel ».

Un pattern conversationnel est une émotion, un sentiment créé à partir d’une situation décrite.

 J’ai créé ce que l’on appelle le pattern de la bulle, le voici !

Le pattern de la bulle :

Imaginez que vous soyez avec la femme, vous rigolez, l’ambiance est sympa :

Vous : “Sérieusement, ça me fait plaisir, je ris beaucoup avec toi ! J’ai l’impression d’être dans une bulle (Vous formez une bulle avec vos mains, en isolant l’autre avec vous).

Enfin, c’est la sensation que j’ai… Regardes… Les autres semblent être moins heureux que nous, viens… On reste dans cette bulle…”

Vous associez l’image de la bulle à un sentiment de bien-être = Pattern.

Vous appréciez ? Si vous voulez en savoir davantage, je vous invite à vous inscrire à ma newsletter en visitant mon blog.

Le pattern de la bulle n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Ce qu’il faut retenir de cette étape, c’est que vous devez TOUJOURS faire appel aux émotions de la fille, qui la rattache, si possible, à ses propres expériences.

Étape N°3 : Stimuler l’inconscient

Durant cette étape, vous peaufinez le travail. C’est à ce moment que vous vous associez encore plus intensément aux besoins/sentiments de la fille.

Je n’ai pas eu le temps de vous parler de toutes les techniques qui permettent de comprendre les besoins de la femme mais gardez ça en tête :

L’étape N°3 correspond finalement aux faits de répondre aux objections du client, en vente !

Vous connaissez les besoins de la femme => Vous mettez en scène une jolie histoire hypnotique idyllique, fantastique, féérique…

On parle alors de storytelling :

« Tu nous imagines… dans 6 mois… quand on rigolera des conneries qu’on racontait aujourd’hui, là, sur ce banc… on se marrera… en se disant qu’à l’époque on apprenait à se connaître et que… au bout du compte, on se correspond totalement. Ça va être dingue ! A moins que tu changes et que tu deviennes chiante ! Dis-moi que tu ne vas pas changer !! »

On utilise la futurisation (ou time distorsion pour les intimes) en rejetant les objections (peur que l’autre change, par exemple) et… le tour est joué !

Magique, non ?

J’espère que cet article vous a plu ! J’ai été ravi de vous démontrer la puissance de l’hypnose pour séduire une fille.

A très vite !

À propos de l'auteur Voir tous les articles Auteur du site

SkyDream

Je m'appelle Philippe Peytroux, je suis auteur & formateur en mentalisme et séduction.

Chaque mois, j'explique de nouvelles techniques d'hypnose conversationnelle, de cold-reading et de manipulation sur mon blog et ma chaîne YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Les champs requis sont marqués *

30 Partages
Partagez23
Tweetez2
+14
Partagez1