SEX ADDICT : comment rendre les FEMMES complètement ACCRO au SEXE

sex addict rendre une fille accro au sexe

Regardez SEX ADDICT : comment rendre les FEMMES complètement ACCRO au SEXE : bande annonce formation sur Youtube

Avec mon ami Chrys, coach en séduction pour drague-académie, on a décidé de lier nos compétences pour vous offrir la formation ultime sur le sexe et la sexualité de manière générale : SEX ADDICT !

Dans ce podcast on vous détails la formation module par module pour que vous sachiez à quoi vous attendre.

Pour rejoindre la liste VIP et avoir accès en exclusivité aux nombreux bonus
👉 CLIQUEZ ICI

Pour télécharger le plan de la formation au format PDF
👉CLIQUEZ ICI

Si vous êtes intéressés et que vous aimeriez qu’on réponde à des questions que vous vous posez et qui ne sont pas encore dans le programme, faites nous en part en vous rendant ici
👉 https://pickupalliance.typeform.com/to/jiZAcH

Posez-nous toutes les questions qui vous viennent à l’esprit, même celles que vous trouvez imposables.

Faites-vous plaisir et dis-nous ce que vous aimerais savoir en matière de sexualité (vous pouvez prendre votre cas personnel et nous en parler si vous le souhaitez. Les messages restent confidentiels).

Voilà, on compte beaucoup sur vous pour nous aider à créer une formation de FOLIE ! La formation ULTIME sur le SEXE qui va littéralement changer votre vie et celle de vos futures partenaires.

Retranscription texte :

Richard : Salut, les players, c’est Richard pour la PickUp Alliance. Et aujourd’hui, on se retrouve en compagnie de Chrys du site Drague Academie.

Chrys : Salut Richard !

Richard :  Et c’est un podcast assez spécial, parce qu’on vous réserve une petite surprise. Cette surprise, en fait, cela va être une très, très grosse formation sur le sexe et la sexualité, de manière générale. Donc, j’ai invité Chrys pour vous en parler, puisqu’en fait, cela va être formation qu’on va créer à deux.

Donc, quand je vous dis une grosse formation, cela va être quand même une formation assez intense sur à peu près 7 modules. Donc, on va essayer de voir très large, et voir un petit peu tous les…

Chrys : Une formation en entonnoir, on va dire, des choses comme cela.

Richard : Voilà exactement oui.

Chrys : Avec tous les prérequis, toutes les choses à savoir d’abord, et puis les conseils pratiques ensuite.

Richard : Alors ! On va vraiment partir de la psychologie féminine pour aller à l’acte sexuel lui-même.

Chrys : Oui, en passant par tous les prérequis et la préparation, et puis tout ce qui est à savoir. C’est quand même assez vaste, je ne sais pas si on peut en parler tout de suite. Mais on en a pour plusieurs heures si on doit parler de sexe en entier, en commençant par la psychologie féminine pour aller jusqu’à la préparation, les accessoires, tous les sujets annexes comme éviter les IST, MST, et puis ne pas faire jouir, puisque c’est l’objectif.

Richard : Alors, ce qu’on va faire, c’est que de toute façon, je vais vous mettre un lien pour télécharger le plan de la formation que vous ayez cela comme cela bien devant les yeux. Et nous, ce qu’on va faire, c’est qu’on va détailler un petit peu chaque module pour que vous voyez un petit peu de quoi on va parler et à quoi vous pouvez vous attendre.

Du coup, on va commencer par le module 1, qui va concerner la psychologie féminine. Donc, Chrys, tu veux commencer, je ne sais pas, si tu as des choses à dire là-dessus.

Chrys : Oui, alors c’est un module assez important parce que disons qu’en fait, on est conditionné, enfin la société nous conditionne, à voir les femmes, ou du moins leur sexualité d’une certaine manière, où on est tous tombé dans le même panneau, les femmes n’aiment pas le sexe ou très peu, elles se donnent comme cela difficilement parce que…

Richard : Pas mal de préjugés dessus oui, sur la sexualité.

Chrys : Oui, exactement. Alors que, finalement, avec un peu d’expérience, on se rend compte que ce n’est pas du tout cela, que les femmes aiment le sexe, qu’elles n’aiment pas non plus le sexe doux, attentionné, etc., mais souvent plutôt bestial, passionnel et très débridé, et que le meilleur moyen de les amener à l’orgasme, c’est justement de connaître ce qu’elles aiment. C’est un peu la psychologie qui se cache derrière.

Richard : En fait, ce qui est marrant, c’est un peu paradoxal parce qu’en fait, elles veulent aussi bien passer en société. Et nous, devant nous « ne pas passer pour des salopes et des filles bestiales », entre guillemets. Et pourtant, au fond d’elles…

Chrys : Au lit, il faut les considérer un peu comme des salopes, toute proportion gardée évidemment.

Richard : Enfin, on ne les traite pas comme des salopes, mais…

Chrys : D’ailleurs, c’est pareil pour l’homme. Nous aussi, l’homme, enfin 99,99 % des hommes vont sur les sites pornos.

Richard : On n’a pas envie de passer pour des pervers nous aussi. Donc, du coup, on se cache un petit peu de ce côté-là.

Chrys : Voilà,  mais pourtant, au lit, il faut être…

Richard : Il faut être bestial.

Chrys : … assez débauché.

Richard : Oui. Il faut lâcher prise.

Chrys : Et quelque part, être un peu pervers au lit. En tout cas, aimer le sexe et se détacher justement de ce conditionnement social qui nous pousse…

Richard : Totalement.

Chrys : … à refouler notre sexualité. Il faut l’exprimer avec notre partenaire lors de l’acte sexuel, c’est quelque chose de vraiment important.

Richard : Puis, c’est marrant, parce que quand on en parle de cela, de cette sexualité-là, de toute cette partie de sexualisation, on sent bien que dans cette phase de sexualisation verbale et non verbale, on sent que la fille, au bout d’un moment, commence un peu à lâcher prise, à se laisser aller, puis on sent qu’il y a un changement psychologique qui s’opère.

Chrys : Il y a une escalade, tout à fait oui.

Richard : Et au final, on se rend compte que, au bout du compte, elle avait envie de cela au fond d’elle.

Chrys : Oui, pendant la phase de séduction. En fait, chaque femme a un côté « cochonne » qu’il faut respecter. Attention !

Richard : Comme nous, c’est pareil.

Chrys : Qu’elles ont du mal à exprimer, en tout cas, de prime abord. C’est pour cela que la séduction, notamment la sexualisation, sert à les aider à l’assumer de plus en plus face à nous. Voilà !

Richard : Yes ! Donc, du coup, dans ce module, on voir d’une part ce que veulent vraiment, sexuellement les femmes. On va voir comment les attirer et les exciter sexuellement, donc un petit peu les mécanismes qui se cachent derrière, les états d’esprits et attributs pour devenir un amant hors pair.

Chrys : Donc, les croyances et les perceptions à avoir à propos des femmes et à propos de la sexualité.

Richard : Les différents types de femmes selon leur préférence sexuelle et leur réceptivité. Puis, enfin, on commence à voir ce qu’aime une femme au lit.

Chrys : Voilà. Ce sera un grand résumé. Cette dernière partie servira à savoir déduire soi-même qu’est-ce que sa partenaire aime faire, et comment calibrer, en fonction de sa partenaire sexuelle.

Richard : Ok ! Donc, une phase « premier module » terminée, on va passer au deuxième module qui va être la préparation.

Chrys : Voilà ! Ce qu’il faut, un certain nombre de prérequis pour bien faire l’amour à une femme. Le premier prérequis, c’est la condition physique.

Richard : Très important oui.

Chrys : Oui, très important. On oublie, enfin, on va dire beaucoup de types qui vendent des formations sur le net, etc. oublient de mentionner que la condition physique est essentielle, et se cachent derrière un tas de conseils, enfin, de techniques avancées, etc. Or la condition physique, malgré tout, est très importante. Et si vous n’avez pas une bonne condition physique, voire une parfaite condition physique, vous serez limité dans l’activité sexuelle. Globalement, il y a certaines positions sexuelles qui demandent quand même d’avoir du souffle…

Richard : Oui, bien sûr !

Chrys : … d’avoir de la force musculaire, de l’endurance musculaire. Donc, même quand on n’est pas très endurant, à la rigueur, on peut faire jouir une femme, on peut être quand même un bon amant. Mais disons qu’avec une condition physique optimum, on n’est pas du tout, enfin, on peut aller encore plus loin, on n’est pas du tout limité par le manque d’endurance, etc.

Richard : Et cette condition physique, finalement, va de pair avec une hygiène de vie. Et donc, du coup, on va vous donner un petit peu les erreurs à ne pas commettre au niveau de l’hygiène de vie pour un petit peu augmenter votre libido et votre endurance sexuelle.

Chrys : Voilà. Pour avoir un optimum et une bonne ambiance sexuelle.

Richard : Et avoir cette certaine virilité que les femmes recherchent.

Chrys : Et avec cela, on donnera aussi des conseils pour booster sa virilité et sa libido à travers la testostérone, car je ne sais pas si vous savez, mais…

Richard : Yes, on va en parler oui la testostérone.

Chrys : … l’alimentation, le style de vie, nos habitudes de consommation diminuent, augmentent notre testostérone. Bref, c’est un vaste sujet. Il y a énormément de choses à dire là-dessus. Mais on fera un bon résumé dans la formation.

Richard : On avait aussi envie de vous parler d’un muscle assez méconnu, le muscle PC. Ce n’est pas l’ordinateur dont il s’agit.

Chrys : Pubo coccygien si je ne me trompe pas.

Richard : Voilà ! Cela va vous permettre donc de contrôler votre érection et votre éjaculation.

Chrys : Il est sous le périnée et il a un rôle assez important, enfin, il peut jouer un rôle assez important dans ses performances sexuelles. Notamment, c’est grâce à la contraction de ce muscle qu’on peut arrêter d’uriner, que quand tu es aux toilettes, des fois, tu urines et tu te stoppes…

Richard : Oui, c’est le même muscle exactement.

Chrys : … hop, c’est ce muscle-là. Il permet aussi d’empêcher l’éjaculation, et aussi de contrôler son érection parce que quand on est en érection, en fait, la contraction de ce muscle permet l’afflux de sang dans le pénis. Cela permet aussi d’avoir une érection plus forte, de reprendre une érection « manuellement ».

Richard : Donc, cela, vous parlez de cela du coup dans ce module.

Chrys : C’est un muscle très important.

Richard : On va aussi vous parler de l’anxiété à la performance, qui n’est pas mal présente chez les hommes.

Chrys : Oui, beaucoup d’hommes se mettent une grosse pression, on va dire, pour devenir de bons amants…

Richard : Dont moi personnellement aussi.

Chrys : … pour bien faire l’amour à une femme. C’est bien d’être exigeant avec soi-même. Le problème, c’est que quand cela nous rend nerveux. C’est pareil quand on aborde une fille. On veut bien faire les choses, et c’est tout à fait normal, mais le problème c’est que quand la nervosité prend le dessus, c’est là que…

Richard : Ben, on bonde plus, on bonde plus.

Chrys : Voilà, problème d’érection, éjaculation précoce, etc. Donc, c’est savoir comment gérer cette anxiété de la performance, et l’éradiquer, c’est quelque chose qui est aussi très fondamental pour devenir un bon amant.

Richard : Il vous donnera aussi des astuces pour mettre fin à l’éjaculation précoce.

Chrys : Oui, forcément, parce que l’éjaculation précoce, ce n’est pas terrible non plus.

Richard : Puis, une « to do liste » à avoir en tête.

Chrys : A faire juste avant le sexe.

Richard : Oui.

Chrys : Voilà ! Le sopalin à proximité, etc.

Richard : Oui, un truc comme cela, des petits tips. Donc, une fois ce module fait, on va passer au module 3, on va parler des accessoires.

Chrys : Oui, les choses qui peuvent égayer nos relations sexuelles avec les femmes, et aussi, qui peuvent éviter certains soucis, notamment les MST et les IST, parce que forcément, il faut en parler. A partir du moment où on a une vie sexuelle active, il y a certaines petites infections qui se règlent facilement par antibiotique, comme la Chlamydia ou la gonorrhée. Je crois que c’est de l’ordre d’une personne sur quatre.

Richard : Non, ce n’est pas négligeable, il faut…

Chrys : Ce n’est pas négligeable. Ce n’est pas forcément grave, on va dire, il y a beaucoup plus grave, la syphilis, même si c’est rare d’attraper ce genre de maladie aujourd’hui, en tout cas, en occident, dans un pays développé. Mais on parlera de tout cela, sachant qu’il a aussi des maladies sexuellement transmissibles qui sont assez, on va dire, perverses parce qu’elles peuvent s’attraper également avec un préservatif. Je pense surtout à l’herpès. Il y a aussi le papillomavirus. Voilà !

Richard : Yes. Par rapport à cela, on va voir aussi quel préservatif choisir et quels sont ceux que préfèrent les femmes. Alors, cela c’est par rapport à nos expériences vraiment personnelles, par rapport au tour qu’on a eu des femmes. On a aussi posé des questions aux femmes avec qui on a eu d’abord des expériences, évidemment toutes nos copines, etc. Donc, on va vous faire un retour par rapport à cela.

On va essayer également de voir un petit peu tout ce qui est lubrifiant : sex toys et huile de massage, pour égayer un petit peu votre partie jambe en l’air.

Chrys : Tout ce qui peut être toujours fun à utiliser, pas forcément la première fois, mais…

Richard : Oui, pas forcément la première fois, mais après…

Chrys : … de varier les plaisirs. Puis, je pense que c’est bien aussi de savoir si on est marqué…

Richard : Totalement. Oui, oui, puis sortir un petit peu du quotidien, et…

Chrys : Oui.

Richard : Yes. Et puis on va finir aussi ce module par 3 compléments alimentaires pour améliorer vos performances sexuelles. Donc, on ne vous en dit pas plus pour le moment…

Chrys : Non, mais il y a des compléments alimentaires qui permettent d’avoir une érection assez forte de manière rassurée qui permettent d’avoir…, en fait qui stimulent, qui permettent d’avoir une meilleure endurance sexuelle. Cela, on verra cela, on ne va pas tout dévoiler.

Richard : C’est un petit plus et puis voilà. Donc, du coup une fois ce module terminé. On va passer au module 4. Donc là, on commence un petit peu à passer aux choses sérieuses : les préliminaires. Chrys !?

Chrys : Je pense que déjà dans le premier module, on parlera de l’importance des préliminaires puisque c’est fondamental. Nous, les hommes, on a tendance à ne pas voir en quoi consistent les préliminaires. Nous, quand on a une érection au bout de 2 secondes, et on est prêt. Pour les femmes, ne serait-ce que physiologiquement, ce n’est pas exactement la même chose.

Richard : Oui.

Chrys : Voilà ! Il paraît que l’homme a cette fonction-là, de pouvoir se reproduire, parce qu’à l’état de nature, on se reproduisait nos gênes notamment par le viol. Enfin, c’était une solution, on va dire. Et du coup, on va dire que l’homme physiologiquement peut faire l’amour en l’espace de 3 secondes. Dès qu’il a une érection, hop, il faut y aller. Cependant, une femme, ce n’est pas pareil. Il faut que son corps, en fait, se prépare à la pénétration.

Richard : Oui, bien sûr ! Toute une partie psychologie…

Chrys : Il faut qu’elle s’excite, etc.

Richard : … une partie de lâcher-prise.

Chrys : Exactement ! Voilà !

Richard : Donc, on va voir du coup de l’importance des préliminaires, de l’importance d’optimiser l’environnement.

Chrys : Voilà, utiliser les sens.

Richard : En fait, c’est cela. Cela va être un peu les 5 sens, même les 8 sens, qu’il faudra un petit peu « optimiser ».

Chrys : Même le gustatif, pourquoi pas.

Richard : Même le gustatif, pourquoi pas. Pour vraiment mettre la fille dans un état propice à l’acte sexuel et à la jouissance. On va vous parler du concept des contagions émotionnelles.

Chrys : Oui.

Richard : Ou comment influencer les émotions des femmes par un principe naturel, toujours ?

Chrys : Oui. Est-ce qu’on en dit, enfin, on n’en dit pas plus.

Richard : Je peux en dire un peu plus si tu as envie.

Chrys : Disons que si vous êtes habitués aux conseils de séduction, il y a un principe qui a été, je crois, expliqué la première fois par un coach américain des années 1990-2000, qui s’appelle Gunwitch qui s’appelle le Step transfer, le transfert d’émotion. Moi je parle de contagion émotionnelle, parce qu’en fait, ce que l’on ressent nous, on a tendance à le faire ressentir à la personne en face de nous.

Richard : Yes, c’est cela.

Chrys : C’est vrai. Pour la bonne humeur par exemple, quand vous êtes de très bonne humeur, vous avez tendance à le transférer…

Richard : Enfin, les gens vont devenir heureux, vont être de bonne humeur. Alors que s’il y en a un qui va être complètement dans un état négatif, il peut transmettre cette mauvaise énergie à l’ensemble du groupe. Du coup, tout le groupe va…

Chrys : Et cela marche pour les émotions, en règle générale, y compris l’excitation sexuelle. Voilà ! Il y a aussi la technique ou le concept de pré-préliminaire, dont on parlera, parce qu’on va dire que les préliminaires quand elle est là, vous commencez à la chauffer, etc. c’est une chose. Mais on peut préparer même avant cela les préliminaires par des textos, par des appels téléphoniques.

Richard : Oui, les textos, etc. oui.

Chrys : Par même des petits jeux de rôle, des jeux de piste, enfin, il y a un tas de trucs qui permettent d’exciter la fille sans être même présent.

Richard : Oui, cela peut même se passer à l’acte, vraiment, c’est tout un ensemble qu’il faut…

Chrys : Et cela peut se faire bien avant, cela peut se faire des jours avant même.

Richard : On peut l’exciter, même l’exciter à distance.

Chrys : Anticiper oui, anticiper l’action sexuelle.

Richard : Une excitation à distance, c’est beau quand même. Dans ce module, on va également voir comment enlever facilement le soutien-gorge d’une femme, et mettre rapidement un préservatif pour ne pas faire descendre au bas déjà, votre érection et puis, l’excitation.

Chrys : Oui, exactement. C’est quelque chose de piégeux parce que souvent quand on passe à l’action, mettre le préservatif, quand on ne sait pas très bien mettre le préservatif, et tout cela, cela peut prendre un peu de temps, retirer l’emballage, le mettre au bout du zizi, etc. Cela peut perdre même l’érection, perdre l’excitation, et c’est un petit peu pareil pour le soutien-gorge. Il y a des hommes qui galèrent un petit peu. C’est assez simple, en fait, de retirer un soutien-gorge, mais il y a beaucoup d’hommes qui galèrent un petit peu à le faire. Donc, on vous expliquera grosso modo.

Richard : On vous donne des techniques pour ne pas avoir cette pression-là, et puis…

Chrys : Pour ne pas avoir cette pression-là, et passer très vite l’épreuve, pour sentir serein pour la pénétration derrière.

Richard : Puis, un petit cas pratique pour finir.

Chrys : Oui, on fera un petit guide step by step pour bien réaliser les préliminaires.

Richard : Donc, Chrys me fera des préliminaires sur moi évidemment.

Chrys : Oui, d’accord. Fais gaffe à tes fesses.

Richard : Oui, c’est cela.

Chrys : Alors, le module 5 ?

Richard : Le module 5, sur le sexe, donc là, vraiment, on passe encore à un cran au-dessus dans l’entonnoir.

Chrys : Dans la pratique, voilà.

Richard : Sexe oral. Pour cela Chrys, tu ne me feras pas de sexe oral. C’est interdit.

Chrys : Non, je ne fais que des cunnilingus.

Richard : Que des cunnilingus.

Chrys : C’est tout.

Richard : Cela va être un peu compliqué sur moi, mais…

Chrys : Oui, cunnilingus oui, c’est tout.

Richard : Dans ce module, on va voir, du coup, comment faire un bon cunnilingus à votre partenaire.

Chrys : Oui.

Richard : Mais ce n’est pas tout. On va également voir comment bien caresser et doigter une fille, avec toute cette partie position des doigts.

Chrys : Oui, les zones érogènes aussi, à caresser, quels mouvements faire, la position des doigts, etc. Éventuellement, comment utiliser plusieurs doigts, et tout cela. Voilà !

Richard : Ok ! Tu voulais parler aussi des trois registres sexuels ?

Chrys : Oui, il y a plusieurs registres sexuels. On ne va pas peut-être pas le dévoiler ici.

Richard : On ne va pas peut-être en dire plus. Cela pourrait vous faire peur, attention.

Chrys : Mais en fait, il n’y a pas une seule manière de faire l’amour ou de baiser, il y a plusieurs manières. Et selon, en effet, le type de fille, si c’est une sex friend ou une petite amie, il faudra calibrer et faire différemment. Moi, en tout cas, à titre personnel, c’est comme cela que j’ai découvert qu’il y avait différents registres. A une période, j’avais une copine avec qui je ne suis pas resté du tout longtemps. On n’a couché que 3 fois ensemble. Et les 3 fois où on a couché ensemble, en fait, c’était super. Elle a eu un orgasme génial, hyper débridé, etc. Ce n’était même pas couché ensemble. C’était vraiment de la baise intensive, etc.

Et on va dire qu’après la troisième fois, pas de nouvelle pendant 48 heures. Elle m’a envoyé un message en me disant « oui, je n’ai pas envie d’être ton plan cul, donc, ce n’est pas la peine de me rappeler ». C’est-à-dire que la manière dont on couche avec les femmes aussi peut sous-communiquer nos intentions, en bien comme en mal. Voilà ! Puis, après donc, il y a des manières de faire pour fidéliser.

Richard : La manière de communiquer, tout ça, etc. cela va jouer aussi sur la manière dont la fille va vous percevoir aussi évidemment.

Chrys : Aussi, oui.

Richard : On va également voir du coup les meilleures positions pour lui donner un maximum de plaisirs et l’amener à l’orgasme. Cela d’ailleurs, c’est super important les positions.

Chrys : Oui, bien sûr.

Richard : Parce qu’il y a toujours les positions du kamasutra, on en a évidemment à chaque fois, des tonnes et des tonnes.

Chrys : Il y en a 100, 169 avec les variantes.

Richard : Mais il n’y a pas besoin de connaître tous pour 00 :19 :28 l’orgasme.

Chrys : Non, en réalité même, quand on maîtrise 6, 7 positions qui donnent efficacement des orgasmes… parce que dans le kamasutra, il y a beaucoup de positions, on va dire, acrobatiques et fantaisistes, qui n’ont aucune possibilité ou presque, d’amener à l’orgasme.

Richard : Et moi, personnellement, il y en a une qui plait énormément aux filles, à chaque fois on en parle, etc. une fois après avoir fait l’amour, et à chaque fois c’est une position qui revient. Et je vous la mettrai d’ailleurs dans la formation. On va en parler, et vous pourrez du coup la reproduire avec les filles, et à être sûr du coup d’amener une fille à l’orgasme.

Chrys : Oui, mieux vaut être expert dans quelques positions…

Richard : Oui, voilà, c’est cela exactement.

Chrys : … plutôt que d’être moyens dans 100 positions là.

Richard : D’être généraliste. C’est cela oui. Tu voulais également parler du principe d’immersion.

Chrys : Oui.

Richard : Qu’est-ce que tu veux dire par là ?

Chrys : Alors l’immersion, on pourra aussi parler de lâcher prise, c’est lorsqu’on a cessé de se poser des questions, quand on est vraiment dans le moment présent, qu’on est concentré sur le fait de l’acte sexuel, le fait de faire l’amour à sa partenaire. Le problème c’est que quand on se parasite nous-mêmes avec un tas de questions : est-ce qu’elle prend du plaisir ? Est-ce que je dois changer de position ? Est-ce que je dois faire ceci ? Est-ce que je dois faire cela ? Mais on perd sa propre excitation.

Il y a les filles aussi de contagion émotionnelle dont on parlait tout à l’heure, qui fait que moins on est excité, moins elle se sent excitée aussi. Il y a un échange émotionnel entre les deux qui fait que pour bien faire l’amour à une femme, il faut savoir atteindre un bon niveau d’immersion, un bon niveau de lâcher-prise.

Richard : Et un petit cas pratique.

Chrys : Oui, on fera encore une pratique, mais step by step, un guide comment bien faire l’amour.

Richard : On vous fera l’amour en vidéo, donc soyez là, soyez présent.

Chrys : Voilà ! Là, c’est pour la partie, on va dire, pendant l’acte sexuel. Et après, il y aura le module 2 : la finition, c’est-à-dire comment amener l’orgasme, le mécanisme de l’orgasme. Je te laisse commenter.

Richard : Yes. Du coup, là on va voir les différents types d’orgasmes.

Chrys : Oui, un petit peu de théorie, pareil.

Richard : Un petit peu de théorie, évidemment, toujours importante.

Chrys : Oui, c’est bon à savoir.

Richard : Et puis aussi les conditions dont les femmes ont besoin pour atteindre l’orgasme.

Chrys : Oui, notamment…

Richard : Donc, notamment la durée, la constance, le lâcher-prise.

Chrys : Oui. La constance, c’est très important. Justement, on parlait de position sexuelle. Il faut garder une certaine constance dans la stimulation physique. J’ai eu plusieurs partenaires sexuelles qui m’ont dit que leur pire coup, c’étaient des hommes souvent qui changeaient de position toutes les 2, 3 minutes comme dans les films de cul. Et je pensais que c’est comme cela, alors que, dès qu’elle commence à prendre du plaisir, on cesse et on fait une stimulation complètement différente…

Richard : Oui, totalement, oui.

Chrys : … et on est obligé de repartir à zéro. Alors qu’en réalité, il faut de la constance et il faut parfois rester dans une position un certain nombre de temps pour les amener à l’orgasme. Et après suivant leur…, on va dire, leur récupération post-orgasmique, éventuellement changer de position, etc., parce que les femmes peuvent avoir plusieurs orgasmes lors d’un ébat sexuel.

Richard : On va également voir dans ce module : comment reconnaître une femme qui s’approche de l’orgasme ?

Chrys : Oui.

Richard : Avec des petits détails comme cela, des petites informations.

Chrys : Oui, quand elle s’approche de l’orgasme, savoir quand est-ce qu’il faut amplifier la stimulation émotionnelle et physique pour leur faire passer le point de non-retour. C’est quelque chose qu’en tout cas moi pendant longtemps, je me suis posé la question : est-ce qu’elle apprécie, est-ce qu’elle va atteindre l’orgasme, est-ce qu’il faut que j’accélère pour lui donner un orgasme ou alors l’inverse, etc. Ce sont des questions auxquelles on va répondre. Voilà !

Richard : On va également voir comment retarder l’éjaculation pour faire atteindre l’orgasme à la fille, parce qu’évidemment c’est mieux quand vous avez tous les deux l’orgasme au même moment. Là c’est vraiment le summum.

Chrys : Oui, simultané. Alors, après, pour ne pas prendre de risque, on peut jouir après elle, parce que là, en général, elle peut continuer…

Richard : C’est très rare.

Chrys : Mais oui, en effet, l’idéal c’est d’avoir un orgasme simultané en commun.

Richard : Donc du coup, que faire évidemment si la fille a l’orgasme avant nous ?

Chrys : Non, c’est l’inverse.

Richard : L’inverse plutôt.

Chrys : C’est si nous avons l’orgasme avant la fille. La fille peut encore continuer quand elle a un orgasme. Nous, c’est beaucoup plus compliqué. Et des fois, on n’arrive pas à se contrôler, on a un orgasme avant elle, et on ne peut plus du coup la stimuler pour lui faire atteindre l’orgasme. Et donc, comment faire en sorte qu’elle continue à prendre du plaisir…

Richard : Oui, toujours continuer même si…

Chrys : … et ne pas la laisser sur sa faim.

Richard : Oui. En attendant de « vous recharger ».

Chrys : Voilà !

Richard : C’est un petit peu cela. On va également voir comment rendre une fille accro et totalement addict au sexe. Puis, on va également voir un petit cas pratique. Donc, comment amener une femme à l’orgasme step by step.

Chrys : Un résumé step by step, un guide pratique pour expliquer grosso modo comment lui faire atteindre le point de non-retour.

Richard : Ok, top ! Et du coup, le dernier module, le module 7, pratique sexuelle avancée. Dans cette partie, qu’est-ce qu’on va voir Chrys ? On va voir comment acquérir un maximum d’expérience sexuelle ?

Chrys : Voilà, oui, par rapport à de nouvelles expériences pratiques. Combien de partenaire à peu près il faut avoir, en tout cas, une certaine évaluation. On ne peut pas donner des chiffres et des conseils 100 % exacts, mais donner des approximations sur le nombre de partenaires sexuelles optimum à avoir pour avoir suffisamment d’expériences.

Richard : Oui, parce que, bon, on vous donne quand même une formation assez complète, etc. sur le sujet. Mais évidemment, il faut que vous fassiez votre propre expérience.

Chrys : Oui, il faut de la pratique bien sûr.

Richard : Et cela, on ne peut rien pour vous malheureusement. On ne va pas pour vous acheter des femmes pour vous les dédier.

Chrys : On peut vous conseiller, enfin, on peut vous donner des conseils pour maximiser votre progression.

Richard : Voilà ! Maximiser, mais ce n’est pas… Nous, on n’est pas derrière vous, on ne peut pas savoir comment vous vous y prenez. Nous, on est transparent par rapport à cela, il n’y a pas de solution miracle.

Chrys : Après, on parlera de sexe anal. C’est, on va dire, la première pratique de sexe un peu plus avancé. Mais on ne peut peut-être pas parler de sexe vraiment avancé. 00 :25 :54.

Richard : Puis, oui, dans cette partie, on va voir comment amener la fille à vouloir pratiquer le sexe anal.

Chrys : Oui, amener le sex anal, la discussion et puis les conseils. Enfin, le sex anal, ce n’est pas quelque chose d’aussi simple que cela, puisqu’il faut quand même une préparation au niveau de la fille. Il y a beaucoup de filles qui veulent tenter l’expérience, qui aimeraient tenter l’expérience, mais qui ont peur de se sentir sales, d’être sales.

Richard : Ou alors, qui ont eu une première mauvaise expérience, et du coup, elles ne veulent pas la réitérer.

Chrys : Aussi, voilà ! Donc, on parlera de cela comment amener le sexe orgasme, et comment faire en sorte forcément que cela se passe bien avec nous, parce que le but c’est de recommencer, et de devenir envie de recommencer. Après, on parlera des pratiques BDSM. Donc, si vous avez lu « Cinquante nuances de Grey », vous savez de quoi je parle. On va dire que c’est le dark side du sexe, c’est la dominance version XXL.

Quand on va au bout de la logique de la dominance où on commence à pratiquer le BDSM. Ce qui peut être une pratique qui plait à énormément de femmes. D’expérience, ce n’est pas pour paraître misogyne, loin de là, je ne le suis pas du tout, etc. Mais, il y a beaucoup de femmes qui ressentent de l’excitation dans le fait d’être extrêmement dominées, soumises et limite presque au bord de l’humiliation. Pas toutes, et il y a une calibration à faire, certes, mais il y a des femmes qui adorent être dominées, se sentir très soumises à un homme.

Richard : Oui, tout à fait, il faut le savoir 00 :27 :44.

Chrys : Et elles ressentent des orgasmes très puissants quand on leur fait l’amour de cette manière-là. Ce qui nécessite évidemment beaucoup d’expériences à la base et savoir amener sa partenaire à un niveau d’immersion ou de lâcher-prise, même de transe à ce niveau-là pour qu’elles se laissent faire et qu’elles prennent du plaisir.

Richard : Et d’ailleurs, dans cette partie, on va voir un concept assez poussé : comment faire atteindre le « subspace » aux femmes.

Chrys : Alors, le « subspace » en fait c’est un niveau d’orgasme. C’est un terme qui est utilisé justement dans la communauté BDSM. C’est un niveau d’orgasme, tellement intense que certaines femmes peuvent ressentir, qu’elles ont l’impression de sortir de leur corps. Et c’est lors d’une session de sexe très intense en BDSM. Oui, vous pouvez vous renseigner sur Internet, sur ce terme-là, subspace, et voilà, on vous expliquera un petit peu comment optimiser les chances de faire ressortir à votre partenaire ce type d’orgasme là.

Richard : Très bien, on va voir également une petite initiation au tantrisme et au Karezza.

Chrys : Oui.

Richard : Je ne sais pas si on dit « Karessa », « Karezza »

Chrys : On dit « Karessa », il me semble. En fait, on va dire, que le BDSM c’est le côté le dark side, et là, c’est le white side.

Richard : Oui, c’est cela.

Chrys : Le Yang non, le Yin.

Richard : Le yin et le yang.

Chrys : Le Yin, et le Yang du sexe, c’est-à-dire il y a deux extrêmes. L’un des extrêmes, c’est le BDSM, et l’autre c’est justement le Karezza et le tantrisme qui sont des manières de faire l’amour très spirituelles. Le tantrisme est assez connu. On ne va peut-être pas en parler… pas la peine d’en parler ici, après les gens peuvent se renseigner sur Internet. Mais le Karezza est une pratique sexuelle qui est beaucoup moins connue, et pourtant, on va dire très efficace surtout sur le long terme dans les relations pour maintenir la connexion, etc.

Richard : Yes.

Chrys : Et c’est une pratique sexuelle qui est en fait, basée surtout sur la contemplation : contempler le corps de sa partenaire et les sensations avec elle. C’est vraiment faire, on va dire, faire l’amour, mais profiter du moment présent, voilà ! Et en fait, intensifier la connexion émotionnelle avec elle.

Richard : Ok, doc ! Nous disons, avec ce module, c’est un petit peu les 10 % finalement au niveau sexualité.

Chrys : Oui, pour le top.

Richard : Parce que là, c’est quand même des pratiques assez avancées.

Chrys : Même pas 10 %, 5 % peut-être.

Richard : Oui. Parce que franchement, moi personnellement, ce sont des choses, je ne m’attarde pas dessus. Je sais qu’il y a de mes partenaires, avec les 6 premiers modules, elles sont déjà pleinement satisfaites. Après moi, ce sont des pratiques sexuelles avancées, oui, peut-être plus tard que je ferais sur mes partenaires. Mais, voilà !

Toi, je sais personnellement peut-être que tu as…

Chrys : J’explore des pistes. De toute façon, le sexe, on n’en a jamais fini.

Richard : Donc, cela, je ne vais pas vous le cacher mes chers petits players, ce module-là, cela va être Chrys qui va s’en occuper.

Chrys : Oui.

Richard : Donc, moi, je ne me suis pas attardé là-dessus.

Chrys : Je ne suis pas non plus un grand expert, encore moins tantrisme, je commence à m’intéresser surtout au karezza.

Richard : De toute façon, ce qu’on faire, c’est qu’au fur et à mesure de nos deux expériences et des infos qu’on va gagner, on va mettre à jour progressivement la formation.

Chrys : Bien sûr !

Richard : Donc, voilà, cela va être tout le temps mis à jour, et vous pourrez voir un petit peu notre évolution…

Chrys : Puis progresser avec nous.

Richard : Oui. C’est cela exactement. Et puis, ce qu’on fera sûrement, on va sûrement mettre une zone de commentaire. Donc, vous pourrez un petit peu commenter la formation.

Chrys : Oui, et puis, on sera présent pour répondre à vos questions si vous avez des interrogations, etc. Ce sera interactif.

Richard : Oui, très interactif. Donc, du coup, voilà, c’était pour une petite présentation de notre future formation, qui s’avère, enfin, qui s’annonce être la plus grosse formation sur le sexe, sur le marché, en tout cas on va tout faire pour.

Chrys : C’est notre objectif oui.

Richard : Donc, encore une fois, vous pouvez télécharger le pdf qui résume tout cela. Juste, je vais vous mettre un lien en dessous de ce podcast. Et puis, si vous avez des questions, on est là pour vous répondre, que ce soit sur le blog de Chrys ou sur mon blog.

Voilà, bien écoutez, je vous dis à la prochaine, pour un nouveau podcast et puis pour vous en dire plus sur cette formation.

Chrys : A la prochaine.

Richard : Allez, tchao, tchao.

À propos de l'auteur Voir tous les articles Auteur du site

Richard

Pick-Up Artist et coach séduction à la Pickup Alliance j'utilise la science comme outil de développement personnel pour aider les personnes à être plus heureuses dans leur vie personnelle et sentimentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Les champs requis sont marqués *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Partagez