Reconnaître d’un coup d’oeil les signes d’une attirance physique réciproque

L’attirance physique réciproque entre deux personnes n’est pas toujours évidente.

On pourrait penser que ça dépend des gens, et que chacun montre son attirance à sa façon.

Mais en réalité, il existe de très nombreux signes qui trahissent une attirance physique réciproque.

Alors comment reconnaître une attirance réciproque ?

Ces signes d’intérêt sont-ils les mêmes chez les femmes et chez les hommes ?

J’ai décrypté pour vous tous les signes qui révèlent (presque) à coup sûr une attirance physique réciproque.

Je vous en livre quelques uns dans cet article.

Si vous souhaitez tous les connaître, sachez que je les ais recensé dans un guide que je met à votre disposition gratuitement.

Ces regards qui trahissent l’attirance physique réciproque

De tous les signes d’attirance réciproque, c’est certainement l’un des plus flagrants et les plus fiables.

On dit souvent que notre regard trahit nos émotions, et c’est vrai.

Du moins, ça l’est en matière de séduction et d’attirance physique réciproque.

Une femme qui est attirée par un homme aura tendance à ne jamais le quitter des yeux.

C’est un signe d’intérêt flagrant, chez une femme comme chez un homme d’ailleurs.

Les regards se font parfois timides et gênés, à tel point qu’on ne les perçoit que si on y prête vraiment attention.

Ils peuvent aussi se faire plus appuyés et langoureux, voire insistants.

Il n’est pas rare non plus que deux personnes attirées l’une par l’autre passent leur temps à se chercher du regard quand ils sortent de leur champ de vision respectif.

Reconnaître une attirance réciproque va donc beaucoup passer par les regards qu’on se lance l’un à l’autre.

Quant à ceux qui se demandent comment identifier un tel regard, il n’y a pas vraiment d’éléments objectifs sur lesquels se baser.

Tout ce que je peux vous dire, c’est que le regard d’une personne attirée physiquement par une autre est très différent d’un simple regard.

Alors ne vous faites pas de souci, vous saurez parfaitement les distinguer.

Indice de fiabilité : 90 %.

Complicité et taquinerie à l’honneur

Pour comprendre ce signe d’attirance réciproque, remontons un peu plus loin, à la base du couple plus précisément.

Tous les couples ont démarré par une attirance physique réciproque.

Une attraction sexuelle, animale, purement physique, qui a peu à peu laissé place à une attraction émotionnelle et à la complicité.

La complicité signifie qu’on se fait suffisamment confiance pour se taquiner gentiment l’un l’autre.

Deux personnes attirées l’une par l’autre expriment, parfois inconsciemment, leur volonté d’aller plus loin ensemble.

Vous voyez où je veux en venir ?

Une attirance physique réciproque peut donc se manifester par une forme de complicité particulière.

C’est celle qu’on retrouve dans un couple qui est ensemble depuis un certain moment, et qui se connaît assez pour s’envoyer des petites taquineries au visage en toute confiance.

Et c’est une forme de familiarité qu’on ne retrouve presque jamais entre deux personnes qui ne ressentent aucune attirance physique.

En revanche, on la retrouve toujours chez ceux qui sont attirés physiquement l’un par l’autre.

CQFD.

Indice de fiabilité : 80 %.

Le langage corporel, vecteur de signes d’attirance réciproque

En matière de drague et d’attirance, le langage corporel compte autant que le langage verbal.

Et contrairement à ce que certains pensent, on exprime beaucoup de choses avec son corps, souvent sans même s’en rendre compte d’ailleurs.

Par exemple, saviez-vous qu’une femme qui croise les bras quand elle écoute un homme parler n’est pas réceptive à ce qu’il lui dit ?

Et saviez-vous qu’un homme qui s’assoit les jambes ouvertes en posant la cheville sur son genou essayait de mettre en valeur ses attributs sexuels aux yeux d’une femme ?

Je pourrais vous donner des tas d’autres exemples comme ceux-là.

Laissez-moi notamment vous parler de la tête, élément ô combien important du langage corporel.

Que ce soit chez un homme ou chez une femme, c’est là que tout se passe.

Ainsi, une femme qui passe régulièrement la main dans ses cheveux cherche à plaire et à se mettre en valeur.

De même, un homme qui se touche les lèvres ou le menton veut séduire.

L’inclinaison de la tête est également un signe d’attirance physique réciproque très révélateur.

Quand la tête est inclinée sur le côté, révélant ainsi la nuque, l’attirance est là.

Outre la tête, le bassin est aussi un centre d’énergie sexuel très important.

Quand on est attiré par quelqu’un, on a tendance à tourner inconsciemment son bassin vers l’autre quand il nous parle.

Et sachez que c’est purement instinctif et incontrôlable.

Indice de fiabilité : 80 %.

La recherche de contact mutuel

C’est bien connu : quand on n’est pas attiré physiquement par quelqu’un, on ne recherche pas le contact.

On aurait même plutôt tendance à fuir toute proximité physique.

Car la proximité physique est un signe de rapprochement évident, qui trahit une envie d’aller plus loin.

C’est pourquoi deux personnes qui sont très tactiles l’une envers l’autre et qui recherchent le contact ressentent souvent une attirance réciproque.

Bien sûr, ce n’est pas une science exacte.

Il existe aussi des personnes qui sont simplement tactiles de nature, et qui ont tendance à chercher le contact sans forcément être attirées.

Mais il faut bien faire la différence entre la recherche de contact et la recherche de proximité physique.

Par exemple, une main sur l’épaule, c’est un contact.

Mais une tête posée sur une épaule, ou encore une main qui caresse une joue ou une cuisse, c’est une proximité physique.

Et surtout, c’est un signe d’attirance réciproque relativement évident.

Indice de fiabilité : 70 %.

Des échanges de plus en plus fréquents

L’attirance physique réciproque se manifeste également par des échanges fréquents.

Car on cherche généralement à rester dans la tête et dans le coeur de la personne qui nous attire, en espérant qu’elle soit attirée par nous également.

Et si on y réfléchit, on s’aperçoit d’ailleurs que ces échanges de plus en plus fréquents sont le signe précurseur du couple.

Au début, la relation se fait timide : quelques textos par-ci par-là, pour parler de la pluie et du beau temps et autres banalités.

Mais à mesure que l’attirance physique réciproque grandit, on envoie de plus en plus de messages.

Souvent pour parler de tout et de rien, et parfois pour veiller l’un sur l’autre.

On se met à envoyer un texto de bonne nuit, un texto de bon réveil, on pense aux événements importants dans la vie de l’autre.

On est aussi en demande d’échanges physiques : rendez-vous au ciné, séances de sport ensemble, etc.

Bref, on a envie de se voir de plus en plus souvent, et on veille à rester en contact entre chaque rencontre afin de rester en mémoire.

Une chose qui n’arrive pas sans ressentir une attirance physique réciproque.

Indice de fiabilité : 90 %.

Une certaine intimité dans la conversation

Vous serez d’accord pour dire qu’on est peu enclin à discuter de sa vies personnelles avec des gens lambda.

Ceci exclut les amis bien sûr, car la relation d’amitié est totalement différente d’une relation régie par l’attirance physique réciproque.

Quand on est attiré physiquement par quelqu’un, on se laisse plus facilement aller à la confidence.

C’est une marque de confiance, qui constitue un vrai signe d’attirance réciproque.

On a tendance à vouloir tout connaître de la personne qui nous plaît physiquement.

Ce qui passe par des questions souvent (très) personnelles, qu’on ne poserait pas forcément à un inconnu pour qui on ne ressent aucune attirance.

Et quand je parle d’intimité, je ne pense pas uniquement à l’intimité des paroles.

Cette notion inclut aussi une forme d’intimité physique dans la conversation.

Par exemple, deux personnes qui s’attirent mutuellement sont souvent promptes à se parler à l’oreille.

Là encore, ce signe d’attirance réciproque n’est pas fiable à 100 %, car certains ont tendance à déballer toute leur vie au premier venu sans filtre.

Indice de fiabilité : 70 %.

La jalousie, un signe d’attirance physique réciproque évident ?

Attention, il faut bien distinguer la jalousie au sein d’un couple de celle qui peut survenir en phase de séduction.

Par jalousie, j’entends le fait d’être irrité quand la personne qui nous plaît parle avec une autre par exemple.

Si vous êtes en soirée avec la femme qui vous plaît et qu’elle se met à parler avec un autre homme, vous serez sûrement un peu jaloux.

Jaloux qu’elle s’intéresse à un autre qu’à vous.

Il en sera de même pour elle si vous lui plaisez aussi et que vous allez voir une autre femme pour discuter.

Le fait de ne pas recevoir de réponse à un sms peut aussi déclencher une forme de jalousie liée à l’attirance physique réciproque.

Dans ces moments-là, on est suspendu à la réponse de l’autre.

On n’est pas toujours capable de rester rationnel, en se disant qu’il est peut-être tout simplement occupé par exemple.

Tout ce qu’on se dit, c’est qu’il ne répond pas parce qu’une autre personne occupe ses pensées.

Mais pourquoi la jalousie peut-elle être perçue comme un signe d’attirance réciproque ?

Tout simplement parce qu’on se moque que quelqu’un par qui on n’est pas attiré physiquement ne prête pas attention à nous.

On ne peut être touché que par ce qui a de l’importance à nos yeux, et les choses n’ont d’importance que si on leur en donne.

Alors si vous vous surprenez à être jaloux mutuellement, c’est que vous ressentez une attirance physique réciproque.

Indice de fiabilité : 100 %.

Reconnaître une attirance réciproque devient plus simple quand on connaît tous ces signes.

Et en y prêtant attention, vous verrez que ce sont souvent les mêmes qui reviennent.

À propos de l'auteur Voir tous les articles Auteur du site

Richard

Richard

Pick-Up Artist et coach séduction à la Pickup Alliance j'utilise la science comme outil de développement personnel pour aider les personnes à être plus heureuses dans leur vie personnelle et sentimentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Les champs requis sont marqués *