Faut-il mentir aux filles pour les séduire et conclure avec elles

mentir mensonge fille femme séduire conclure

Attraction Code : Guide Offert

Célibataire ? Découvrez le Code Secret De L'attraction pour attirer et rendre complètement accro les femmes que vous désirez !

Salut les players ! C’est Richard pour la Pick-up Alliance. Et aujourd’hui, on se retrouve avec Chrys du site Drague Academy.

Bonjour Chrys !

Salut Richard !

Qui est de passage d’ailleurs sur Paris pour quelques jours et du coup, on va en profiter pour parler d’un sujet qui est (…) Chrys, ce sujet !

Alors, on avait discuté du sujet. Enfin, je ne savais pas trop quel sujet prendre. Du coup, on s’est concerté dans la cuisine de Richard et on a décidé de parler du mensonge. Alors je ne sais plus exactement quel est le thème, le titre exact.

Oui, c’était « faut-il à tout prix mentir pour arriver à ses fins ? » C’était le sujet. D’ailleurs qui est un sujet qui revient pas mal sur la table.

Ouais, cela ne revient pas mal puisqu’il y a beaucoup de players ou de dragueurs qui se posent toujours la question éthique : « faut-il mentir ? » « Dans quel contexte faut-il mentir ? Etc. » Et ce n’est pas toujours facile parce qu’en effet la réponse basique qu’on pourrait donner, c’est de ne jamais mentir.

Mais après il y a mensonge et mensonge. On va parler de cela.

Il y a des contextes où en effet peut-être le mensonge, on va dire un mensonge un peu machiavélien, par exemple quand on sent ou que l’on sait que si l’on ne ment pas, la fille ne donnera pas suite à la rencontre. Par exemple, on a 40 ans, la fille en a 20 ans. Elle demande notre âge. On sent, on a presque la certitude que si on lui dit 40 ans (…)

C’est fini puisque ce sont des blocages.

Voilà ! C’est un blocage psychologique. Elle dira : « non ! Vous êtes très charmant, mais vous êtes trop vieux pour moi. » Et dans ce cas-là, on va avoir tendance à se dire : est-ce qu’il faut mentir pour pouvoir passer à l’étape suivante ? Donc prendre son numéro, peut-être la revoir, aller plus loin, etc. Ou est-ce qu’il faut lui dire la vérité et prendre un sacré risque justement de créer ce blocage ?

Ce qui m’est d’ailleurs arrivé l’autre jour, je suis allé aborder une fille et tout de suite, elle a eu le blocage de me dire : «  je suis trop jeune pour toi » ou « tu es trop vieux », sans savoir spécialement mon âge. C’était comme cela parce que j’étais peut-être habillée d’une certaine façon, un peu plus différente. Du coup quand je lui ai dit mon âge, tout de suite cela a bloqué. Alors que je suis sûr, si je lui avais dit que j’étais un peu plus jeune par exemple, là tout de suite, elle aurait été un peu plus ouverte.

Du coup, cela m’arrive de faire de petits mensonges par rapport à mon métier parce que c’est compliqué, évidemment les nanas et tout de suite, les préjugés qui sont derrière. De ce côté-là, je mens « sur mon métier. » Je mens à moitié parce que je dis que je fais quand même du webmarketing. Je travaille sur le web. Je déforme un petit peu la réalité.

Après, le mensonge reste vraiment sur des filles où j’ai vraiment envie qu’il ne se passe rien derrière, sur des coups d’un soir par exemple. Je ne lui dirai pas que je fais vraiment coach en séduction. Par contre sur des filles qui me plaisent vraiment, énormément, avec qui je sens qu’il peut y avoir quelque chose derrière, une vraie relation, je leur dis assez rapidement que je suis coach en séduction.

D’ailleurs à mon ex, je lui avais dit, je crois, le jour même où on s’embrassait parce que je sentais qu’il y avait quelque chose et que voilà.

En fait, c’est dans l’optique de construire une relation saine basée sur (…)

Puis derrière, c’est bien aussi de voir si la fille est assez ouverte d’esprit par rapport à certaines choses aussi.

Si elle accepte tout ce que tu fais, etc. cela posera de bonnes bases.

C’est pareil. Imaginons que vous rencontriez une fille qui est vénale, finalement, il y en a beaucoup, qui recherche quelqu’un avec pas mal d’argent.

Si on lui ment en lui disant qu’on est avocat au lieu d’un webinaire, forcément on va l’attirer, on va tirer un peu plus du profit.

C’est bien du coup parfois de ne peut-être pas mentit pour filtrer aussi ces genres de filles-là.

C’est clair. Moi, j’avais un autre problème pour témoigner mon expérience par rapport à cela. Comme je viens souvent sur Paris pour faire des coachings, j’aime bien Paris. J’ai aussi quelques gazelles sur Paris. Du coup, je viens souvent sur paris. Quand je viens forcément, j’aborde un petit peu. Je ne vais pas forcément en session.

Chrys ! Nick !

Non ! Je fais de la promo de la drague de rue, au contraire. Au contraire puisqu’à chaque fois que j’aborde une fille, elle le prend bien. Elle est contente qu’on l’aborde dans la rue. Donc je fais une expérience positive pour les prochains qui arrivent.

En fait, j’assainis le fil dans la réalité. Pour revenir à mon anecdote, au départ quand j’abordais les filles et que je disais que je n’étais pas de Paris – pas toujours – vous savez que c’est statistique, mais disons que le plus souvent, les filles se disaient (…)

En fait, les filles se projettent finalement (…)

Si on projette dans une relation éventuelle ou alors elles se disent toujours : « est-ce qu’il peut se passer quelque chose ? »

Pour ne pas être déçu du coup, derrière.

Voilà ! Alors sur le coup, la rencontre s’est bien passée : « super, on a rigolé ! » ou « il y a eu une connexion entre nous », etc. « Super bien, il y a un feeling. » Mais a posteriori, elle réfléchit et se dit : « ouais, mais ce mec, il habite à 500 km de chez moi. Je ne suis pas prête à rentrer dans une relation compliquée, etc. »

Et pourquoi je perds mon temps à le revoir au rendez-vous alors je sais derrière qu’il n’y aura rien.

Exact ! Elle se pose un tas de questions. Vous savez que les femmes sont différentes de nous. Elles se posent un tas de questions avant de coucher avec l’homme puisque c’est un engagement. Un engagement qui est beaucoup plus important pour elle de coucher avec un homme, ne serait-ce que biologique.

Du coup, elle sera forcément amenée à se poser beaucoup plus de questions. C’est comme si je fais un investissement de 1 €, je n’ai pas à me poser des questions. Si je fais un investissement de 100 €, je vais commencer à me poser des questions. Coucher avec un homme, c’est beaucoup plus engageant pour la fille que pour l’homme.

Ce que j’ai fait est que plutôt que de dire que je vivais dans telle ville, je disais que je travaillais sur Paris. Ce qui est en partie vrai puisque je donne la plupart de mes coachings sur Paris et que par conséquent, j’étais très régulièrement sur Paris, que je vivais accessoirement sur Paris.

Tout d’un coup, cela s’est ressenti dans mes statistiques. C’est-à-dire que je revoyais beaucoup plus de filles. Beaucoup plus, peut-être que j’exagère un peu, mais je revoyais plus de filles et même les dates étaient plus fluides. Je n’ai même pas envie de dire un mensonge.

Du coup, on pourrait presque reformuler le titre de départ : est-ce qu’il faudrait dire toujours la vérité ou est-ce qu’il faudrait toujours être transparent ? Dans l’idéal, oui. Mais dans certains cas, absolument pas.

Je sais que quand je mens à une fille, je ne me sens pas bien. Intérieurement, il y a quelque chose qui se passe. Je trouve que je me dévalorise. Il y a ce sentiment-là. Et c’est vrai que j’essaye de mentir le moins parce que pour moi, si une fille n’est pas prête à rentrer dans ton cadre, il y a quelque chose qui ne va pas.

Je préfère vraiment filtrer de ce côté-là que de perdre mon temps avec des filles qui n’en valent pas la peine. Après oui, si c’est pour une soirée, machin et tout, on peut partir dans un délire « oui, je vais mentir. » Mais dans ce cas-là, on sait que la fille ne recherche rien de rien, mais juste un coup d’un soir. Cela on le ressent assez rapidement de toute façon si la fille est juste là pour s’amuser.

De toute façon, le mensonge n’aura pas de conséquence. Mais ce qu’on a oublié de dire aussi c’est qu’il y a en tout cas selon moi deux sortes de mensonges. Il y a le mensonge qui peut être utile pour la suite du processus, qui peut être utile pour escalader, qui est le « mensonge machiavélique ». C’est-à-dire tous les moyens sont bons pour arriver à sa fin. Et il y a le mensonge qui est juste pour se draper, pour se vanter. Par exemple : je fais tel métier alors que je suis cela.

Parce qu’en fait, il y a beaucoup de players qui lisent des livres et des formations sur la séduction et qui voient qu’en fait, il faut avoir une certaine caractéristique du mâle alpha. Alors tout de suite, ils essayent un petit peu de mettre (…)

Même en dehors de la séduction des hommes qui pensent que pour plaire à une femme, il faut être forcément riche.

Qu’il va falloir avoir toutes les caractéristiques et que du coup ils se disent : « il faut que j’y arrive. Il faut que j’aie un cercle social super développé et qu’il faut que je me mette en avant. » Certes, c’est bien après cela ne fait pas atout. Je te laisse continuer.

Je pense que cela ne sert à rien pour plein de raisons. Déjà c’est recherché à plaire à la fille. Plaire, c’est bien, mais cela ne fait pas avancer le processus. Et si on ne plaît pas à la fille de manière non verbale par son apparence, son look, sa manière de communiquer, tous ces petits attributs qui font l’attraction en réalité. Après attirer socialement une fille ne sert à rien. Il faut déjà l’attirer d’un point de vue primitif.

On a beau dit : « je fais ceci, je fais cela, » essayer d’entourlouper la fille avec un tas de mensonges, cela n’amène à rien quelque part. C’est même totalement un problème en réalité. Quelqu’un qui ne peut s’empêcher de mentir à une fille, c’est quelqu’un qui est en réalité mal dans peau et qui ne s’accepte pas tel qu’il est en réalité. En effet, si l’on ment dans cette direction-là, c’est une mauvaise chose.

Je reviens au calme, mais vraiment un séducteur, ce n’est pas celui qui va essayer de rentrer dans le cadre de la fille, mais c’est faire plutôt de faire accepter son cadre.

Ouais ! Tout à fait ! Et qui va justement assumer ce qu’il est. Après les petits mensonges jouaient sur déformer légèrement la vérité, ne pas être totalement transparent. Il m’arrive aussi des fois, à l’approche, finalement, je dis parfois que j’ai croisé la fille par trottoir interposé or c’est faux. Je l’ai juste vu  sortir du magasin de loin puis j’ai couru vers elle en réalité. On pourrait dire que c’est un mensonge qui est bénin.

C’est bénin. Par exemple, si la fille vous demande par SMS qu’est-ce que tu as fait hier ? On pourrait très bien lui dire : « j’ai vu des potes » alors que finalement vous êtes resté chez vous.

Avec d’autres nanas.

Avec d’autres nanas, on s’en fiche. Ce  n’est pas des mensonges qui vont changer.

On ne va pas s’arrêter là. Deux minutes après, elle va oublier puis voilà. Alors que les vrais mensonges sur telles conditions, très souvent, cela nous revient dans la tronche plus tard, surtout en relation. Un gros mensonge ne reste jamais caché bien longtemps. À la rigueur justement, si on cache son âge, puisque cela fait partie des gros mensonges qu’on peut donner, autant jouer cartes sur table après une fois que la fille a accroché. Cela peut être en date, cela peut être un peu plus tard, et lui dire qu’en réalité, on a menti parce qu’elle nous plaisait et qu’on avait peur de créer un blocage.

— Oui, après, on peut toujours à justifier et tout. Mais c’est vrai qu’il y a beaucoup de mensonges comme tu dis l’âge, le métier. Je sais qu’il y a beaucoup de mensonges. Il y a des hommes qui sont en recherche d’emploi par exemple où c’est difficile pour eux au niveau financier et qu’il n’assume pas malheureusement, en ayant peur que la fille se dise : « il ne pourra pas m’assumer financièrement. »

Même si les filles aujourd’hui, cela change. Ils peuvent très bien, mais c’est inconscient tout cela et elle préfère aussi avoir un homme qui est quand même bien financièrement, même s’il y a des filles qui s’en fichent complètement. Et encore heureux. Pour moi, je pense que vous devriez vous tourner vers ces filles-là.

— C’est de moins en moins. Je sais que dans les sociétés, par exemple les Africaines, seulement il m’arrive de rencontrer des Africaines, je sais que le fait que l’homme paie pour les rendez-vous, etc. cela a plus d’importance parce qu’elles sont dans une culture plus traditionnelle.

— Moi, j’ai beaucoup de dates où les filles refusent que je leur paie.

— Mais voilà, cela s’inverse chez les femmes européennes et notamment les Européennes parisiennes qui justement voient le fait que l’homme paie le premier rendez-vous. Pour elle, c’est presque comme si finalement, il cherchait à la payer, c’est une faveur, cela peut même justement être mal perçu.

C’est pour cela que souvent sur mon blog, je conseille toujours d’inviter la fille à prendre juste un petit café ou quelque chose de ne pas cher, de payer pour elle. Et si elle n’est pas contente, si elle se plaint, vous lui dites : « écoutes, tu n’as qu’à payer la deuxième tournée. » Comme cela, on s’en sort et que la fille (…)

— Comme cela, on va la revoir en rendez-vous.

— Soit un petit plus traditionnel, elle s’attende à ce que ce soit l’homme qui paye. Ce qui est souvent le cas avec les Africaines, sans doute avec les Asiatiques. Je ne sais pas, je ne suis pas très asiatique.

— Puis je dis que je lui paie le rendez-vous, c’est parce qu’elle me plaît bien et que j’ai un bon feeling. Sinon je ne l’aurai pas fait avec une fille.

— Ouais ! Voilà aussi ! Puis lui donner une porte de sortie. Ce qui fait que si vraiment elle se sent mal à l’aise avec le fait qu’on ait payé la première fois, qu’elle nous paye la deuxième tournée puis voilà.

— On divague un peu par rapport au sujet principal, mais il y a des petits mensonges qui n’ont pas de conséquence, et des gros mensonges qui du coup jouent sur votre Inner Game.

— Du coup la confiance que vous accordez (…)

— C’est cela. Et bien faire le distinguo entre justement ce mensonge machiavélique qui aide à séduire et le mensonge qui est finalement est juste pour rechercher la validation et qui ne sert à rien pour faire avancer le processus.

— Je pense que c’est bien du coup peut-être si vous en recherche d’emploi, le financier est un peu plus compliqué, parlez-en ouvertement et essayez plutôt de jouer sur vos qualités pour faire un effet à l’eau autour de votre personnalité.

— Mais même le fait de s’assumer est aussi attirant, il est authentique sur qui on est. C’est aussi attirant puisque la plupart des hommes de toute façon mentent là-dessus. Les filles ont l’habitude de rencontrer des hommes qui vont ouvertement mentir pour se valider, etc. Le fait de dire : « je suis chômeur en ce moment, etc. » est aussi une preuve, une manière de lui dire : « je ne recherche pas ta validation. »

— Enfin, il y a une façon de le dire aussi. On ne va pas dire : « je suis à la rue. »

— Oui ! Certes.

— Il y a une façon aussi de dire les choses.

— Mais bon là, je le dis de manière caricaturale peut-être, mais le fait d’assumer ses qualités et même ses défauts, j’en ai parlé aussi mon blog, c’est une manière de dire à la fille : « cocotte tu me plais, mais je n’ai pas l’intention de chercher ta validation à fond. » C’est paradoxalement ou pas. C’est plutôt attirant pour les femmes.

— Très bien ! Je crois qu’on a terminé sur cela. Merci Chrys !

— Ce fut un plaisir.

— Je vous dis du coup à la prochaine pour une nouvelle vidéo.

— À la prochaine ! Tchao, tchao !

— Salut !

À propos de l'auteur Voir tous les articles Auteur du site

Richard

Pick-Up Artist et coach séduction à la Pickup Alliance j’utilise la science comme outil de développement personnel pour aider les personnes à être plus heureuses dans leur vie personnelle et sentimentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Les champs requis sont marqués *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Partagez

Guide Offert : Attraction Code

x

Convertissez vos rencontres en relations sexuelles et amoureuses

Couchez avec plus de femmes et trouvez l'amour en utilisant mes Techniques d'attraction méconnues de 90% des hommes

chevron-down