Comment tenir ses bonnes résolutions

comment tenir ses bonnes résolutions

Une nouvelle année vient de débuter et bon nombre d’entre vous l’ont inaugurée en formulant leurs fameuses bonnes résolutions.

Malgré toute votre envie de les voir se concrétiser, beaucoup n’arriveront pas à les atteindre.

La question que tout le monde se pose vient alors naturellement : comment tenir ses bonnes résolutions ?

Comment atteindre ses objectifs initiaux ?

N’y aurait-il pas une méthode, un secret pour enfin y arriver ?

Chaque début d’année est un perpétuel recommencement.

Nous nous souhaitons la bonne année et nous faisons des promesses d’un changement positif dans notre vie en espérant que celles-ci prennent forme.

Malheureusement, ce nouveau départ est souvent tué dans l’œuf.

Pourquoi la plupart des gens n’arrivent-ils pas à tenir leurs bonnes résolutions ?

Il y a plusieurs raisons à cela.

Je vais vous les dévoiler mais également vous montrer la solution qui vous permettra d’enfin tenir vos bonnes résolutions.

Tenir ses bonnes résolutions : approche systémique

Pour tenir ses bonnes résolutions et atteindre les objectifs associés, la meilleure solution que je préconise est de se référer à un système capable de nous y amener.

Pour plus de clarté, j’ai décidé de vous mettre directement le schéma global de ce système pour vous le présenter par la suite bloc par bloc.

schéma général bonnes résolutionsTenir ses bonnes résolutions : schéma général du système

Tenir ses bonnes résolutions : système de commande

C’est de lui que part l’information.

Le système de commande du corps humain est représenté par le cerveau (assemblage de neurones reliés les uns aux autres permettant de se commander lui-même).

Ce sont nos pensées, nos intentions qu’il va traiter de manière à générer des informations représentées sous la forme d’objectifs.

Tenir ses bonnes résolutions de l’année: les objectifs

C’est la pierre d’achoppement qui vous empêche d’atteindre vos objectifs.

Étrange me direz-vous. Comment un objectif peut-il se mettre lui-même des bâtons dans les roues ?

Serait-il maso ?

Sachez que cela est tout à fait possible.

Un objectif peut bel et bien vous empêcher d’atteindre ce même objectif.

Pour mieux comprendre le principe, je prendrai en comparaison de l’être humain un simple avion, puisque lui-même représentant un système complet.

Lorsque vous prenez un avion pour aller d’un point A à un point B, il y a deux composantes qui peuvent vous empêcher d’atteindre l’arrivée :

  • Le manque de carburant
  • Une mauvaise direction

Si vous manquez de carburant, vous perdez doucement de l’altitude jusqu’à ce qu’arrive l’accident.

De l’autre côté, prendre une mauvaise direction, c’est-à-dire changer de cap, et c’est la certitude d’arriver à un autre point d’arrivée ou de manquer également de carburant.

Voici ce qu’il se passe lorsque nous faisons le rapprochement avec l’être humain.

  • Le manque de carburant : il correspond au niveau de difficulté de l’objectif initial. Plus vos objectifs seront irréalisables et plus vous arriverez à un moment de l’année où votre motivation diminuera devant la tâche à accomplir. A contrario, plus vos objectifs seront réalisables et plus ceux-ci auront des chances de se voir concrétiser grâce à un point de repère dans le temps bien plus précis que les objectifs trop élevés. En lieu et place de vouloir voir un objectif trop important se réaliser, procédez par étapes et pensez plutôt à un sous objectif qui puisse plus facilement se concrétiser et vous amener dans la direction de votre objectif final.
  • Une mauvaise direction : elle correspond au taux d’imprégnabilité de vos objectifs initiaux. Ce que je veux dire par là c’est que plus vos objectifs seront précis et ancrés en vous par une visualisation forte plus vous saurez quel cap, quelle direction prendre pour les atteindre. D’ailleurs, la plupart des gens disent oublier rapidement leurs bonnes résolutions au bout d’un certain temps. Cela est simplement dû au fait qu’ils ne les ont pas assez imprégnées au fond d’eux pour s’en souvenir et pour en être conscient la plupart du temps.

Donc, pour résumer, vos objectifs doivent être :

  • répartis en sous-objectifs réalisables.
  • précis et ancrés en vous.

Mais ce n’est pas tout. Un objectif n’est finalement pas plus qu’une simple tâche à réaliser, une instruction produite par notre cerveau. De ce fait, 2 possibilités s’offrent à vous dans l’exécution de ces tâches.

  • Les instructions séries.
  • Les instructions parallèles.

1ère possibilité : les instructions séries

Cette façon de procéder consiste à réaliser une nouvelle instruction que si et seulement si l’instruction précédente est terminée.

Voici comment nous pourrions nous le représenter :

instructions série bonnes résolutionsTenir ses bonnes résolutions – Instructions séries

Avantage : focalisation extrême sur l’objectif. Gérer un seul objectif est bien plus simple qu’en gérer plusieurs.
Inconvénient : nombre d’objectifs (de bonnes résolutions) réalisés à la fin de l’année restreint.

Si vous vous êtes promis de tenir qu’une à deux bonnes résolutions réalisables durant l’année, alors l’instruction série est faites pour vous.

Par contre, pour ceux qui se sont mis en tête de tenir plusieurs résolutions, alors l’instruction parallèle est fortement conseillée.

2ème possibilité : les instructions parallèles

Imaginons que vos bonnes résolutions de ce début d’année soient les suivantes :

  • Arrêter de fumer.
  • Arrêter de boire.
  • Se remettre au sport.
  • Enfin réaliser un livre en 6 mois.
  • Voir plus souvent sa famille.
  • Voir plus souvent ses amis.
  • Arrêter de procrastiner etc.

Si vous décidez d’utiliser l’instruction série, il vous sera impossible de voir toutes ces bonnes résolutions s’achever d’ici la fin de l’année.

La solution est alors de passer par l’instruction parallèle.

instructions parallèles sans reportTenir ses bonnes résolutions – Instructions parallèles sans report d’objectifs

Avantage : nombre d’objectifs réalisés à la fin de l’année élevée.
Inconvénient : focalisation moins grande à cause du nombre d’objectifs élevés.

Le manque de focalisation est donc le plus gros défaut de l’instruction parallèle car plus vos objectifs seront nombreux et moins votre cerveau arrivera à se focaliser sur leur ensemble.

La solution est la suivante : si vous avez des objectifs avec des contraintes temporelles, essayez de leur ajouter une priorité.

Par exemple, si vous devez réaliser votre livre avant la fin de l’année (vous avez estimé son temps de réalisation à 6 mois) et que vous souhaitez également vous bâtir un corps d’Apollon pour cet été, alors une solution serait de commencer par vous mettre à fond dans le sport entre le mois de janvier et le mois de juin pour ensuite basculer vers votre second objectif qu’est l’écriture de votre livre.

Si vous ne procédez pas ainsi, il se peut que l’écriture de votre livre vous empêche de vous focaliser sur le sport et ainsi mettre à mal votre objectif.

instructions parallèles avec reportTenir ses bonnes résolutions – Instructions parallèles avec report d’objectifs

Tenir ses bonnes résolution : l’actionneur

Passons directement à l’actionneur.

De quoi s’agit-il ?

L’actionneur correspond tout simplement à vos ACTIONS !

Car si vos bonnes résolutions ne sont pas tenues durant l’année c’est aussi en partie à cause d’un manque d’action de votre part !

Si vous ne dites pas à l’avion de décoller il n’arrivera jamais à son point d’arrivée.

Normal me direz-vous.

Et pourtant, la plupart des gens procrastinent et retardent la mise en application de leurs pensées et de leurs intentions.

Si vous ne vous mettez pas en action, vous n’arriverez jamais à tenir vos bonnes résolutions.

Ce sera donc votre comportement qui jouera le rôle d’actionneur.

Si vous adoptez un comportement passif, aucune de vos résolutions n’arrivera à terme.

À l’opposé, adopter un comportement actif et c’est la certitude de voir tendre la probabilité de réalisation de vos résolutions vers 1.

Tenir une bonne résolution : le système asservi

Il représente votre cerveau.

En effet, au fil des jours, les connexions au sein de votre cerveau se modifient.

Quand bien même votre taux d’imprégnabilité serait élevé, il n’en reste pas moins que vos pensées et vos intentions ont tendance à s’affaiblir au fur et à mesure que le temps passe mais également à cause de perturbations extérieures.

Par exemple, si votre bonne résolution est d’arrêter de fumer, une perturbation extérieure pourrait être une amie à vous qui continuerait de fumer en votre présence.

Si elle est de faire du sport plus régulièrement, la perturbation pourrait être le mauvais temps vous faisant perdre toute motivation.

Il est donc important de régulièrement faire un point sur vos bonnes résolutions de début d’année mais également de faire face aux perturbations extérieures pouvant mettre à mal votre cap initial.

Tenir des bonnes résolution : le capteur

Il représente la partie de votre cerveau qui va détecter, au moment où vous ferez le point sur votre bonne résolution, les faibles variations (dues aux perturbations et au temps) présentes dans le résultat intermédiaire ne faisant pas partie de votre cap désiré (votre résolution initiale).

Si aucun capteur n’était présent, il vous serait impossible de réaliser un retour d’informations sur votre avancée et par la suite redresser le cap (via le correcteur) pour arriver à la bonne destination.

C’est pour cela que faire un point régulier sur l’avancement de vos objectifs initiaux est capital si vous voulez les tenir.

Tenir ses bonnes résolutions : le correcteur

Dès lors passé par le capteur, vous allez devoir corriger les faibles variations (baisse du taux d’imprégnabilité + déphasage) vous faisant sortir de votre cap initial.

Il est primordial de s’auto corriger au fur et à mesure que le temps passe.

Une autocorrection répétée à intervalles de temps court et régulier vous permettra d’atteindre plus facilement et plus rapidement vos objectifs initiaux.

En effet, il est bien plus facile et rapide de corriger des petits changements de direction que de le faire lorsque ceux-ci ont atteint une taille critique.

bonnes résolutions et objectifsObjectifs initiaux et intermédiaires – Mise en évidence du correcteur

atteindre ses objectifsAtteindre ses objectifs – Lien homme avion

À propos de l'auteur Voir tous les articles Auteur du site

Richard

Richard

Pick-Up Artist et coach séduction à la Pickup Alliance j'utilise la science comme outil de développement personnel pour aider les personnes à être plus heureuses dans leur vie personnelle et sentimentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Les champs requis sont marqués *