Histoire de Bumble : quand le dating rencontre le girl power

Vous connaissez certainement Bumble, mais connaissez-vous l’histoire de Bumble ?

Si l’appli de rencontres est aujourd’hui très connue, peu de gens savent réellement comment elle est née.

Alors voici tout ce que vous devez savoir sur Bumble et son histoire.

Histoire de Bumble : naissance de l’anti-Tinder

L’histoire de Bumble est un peu atypique, car elle est directement liée à celle de Tinder.

Si vous utilisez les deux applis, vous avez forcément remarqué leurs troublantes similitudes.

Et cette ressemblance ne doit rien au hasard.

Car Bumble a été fondé par Whitney Wolfe Herd, qui n’est autre que l’ancienne co-fondatrice de… Tinder !

La jeune businesswoman de 30 ans a en effet débuté sa carrière chez celui qui est désormais son concurrent.

Au départ directrice marketing, elle a rapidement pris part au projet, devenant ainsi co-fondatrice.

Mais les choses ont tourné au vinaigre lors de sa séparation avec Justin Mateen, autre co-fondateur de Tinder.

Elle a en effet déposé plainte contre son ex pour discrimination et harcèlement sexuel, textos éloquents à l’appui.

Une plainte qui a abouti à une transaction, dont le montant tenu secret a permis à Whitney Wolfe de se lancer de son côté.

Forte de son expérience malheureuse chez Tinder, elle a alors l’idée de créer une appli similaire, mais 100% girl power.

C’est ainsi que Bumble est né, grâce notamment au mécénat d’Andrey Andrev, milliardaire russe fondateur de Badoo.

Bumble est en tout point similaire à Tinder, mais seules les femmes ont la possibilité d’engager la conversation.

Un succès immédiat


L’histoire de Bumble commence en 2014, avec la sortie de l’appli.

À peine deux ans plus tard, Bumble rassemble en effet plus de 9 millions d’utilisateurs aux États-Unis.

Lancée en France au même moment, l’appli revendique près de 30 millions d’utilisateurs en 2017.

Il faut dire que le timing était parfait.

Car on assistait déjà depuis quelques années à une certaine révolte de la part des femmes.

Un soulèvement dont Whitney Wolfe Herd a largement profité, faisant de Bumble un véritable étendard de la cause des femmes.

Et pourtant, la jeune femme d’affaires avoue elle-même que ce n’était pas forcément le but recherché.

Bumble, une appli féministe ?

Beaucoup de médias parlent de Bumble comme d’un appli de rencontres féministes.

Pourtant, Whitney Wolfe Herd s’applique à démonter cette idée à chacune de ses interventions.

Pour ça, elle s’appuie essentiellement sur deux arguments.

Le premier, c’est que le terme féministe réduit selon elle Bumble à une appli de niche, alors qu’elle s’adresse au contraire à tout le monde.

D’où son deuxième argument.

La jeune femme explique en effet qu’aujourd’hui, les femmes sont mises malgré elles dans une position où elles doivent ignorer des tas de sollicitations.

Or, ce rejet entraîne chez les hommes des problèmes de confiance, qui mèneraient eux-mêmes parfois à de l’agressivité.

D’après Whitney Wolfe Herd, Bumble est donc au service de tout le monde, et pas seulement des femmes.

Féministe ou pas, une chose est sûre : c’est que l’histoire de Bumble promet d’être encore riche en rebondissements.

Je pense notamment au bras de fer judiciaire entamé par Match Group, maison mère de Tinder, avec sa plainte pour plagiat à l’encontre de Bumble.

Affaire à suivre donc…

À propos de l'auteur Voir tous les articles

Richard

Richard

PickUp Artist et fondateur du site Pickup Alliance j'utilise la science comme outil de développement personnel pour aider les personnes à être plus heureuses dans leur vie personnelle et sentimentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Les champs requis sont marqués *