Tomber amoureux d’une personne : la science nous l’explique

Comment tombe-t-on amoureux et comment faire tomber amoureux quelqu’un ?

Ce sont des questions que vous vous êtes sans doute déjà posées.

C’est normal.

Dans notre for intérieur, nous avons tous le désir de partager ce sentiment si particulier avec quelqu’un.

Lorsque nous tombons amoureux d’une femme, nous désirons que ce soit réciproque…

  • Parce qu’aimer sans être aimé est souvent synonyme de frustration.
  • Alors qu’aimer ET être aimé en retour constitue le summum de l’épanouissement sentimental !

Beaucoup auraient tué pour savoir comment fonctionne l’amour…

Le problème, c’est que l’amour est un sentiment complexe qu’on ne maîtrise pas tout à fait.

Dans un certain sens, c’est tant mieux.

Si l’homme avait appris à maîtriser l’amour comme il a appris à maîtriser le feu, tomber amoureux ne serait peut-être plus qu’un phénomène banal.

Un sentiment qui va et vient régulièrement, comme la joie ou la colère.

Or ça n’est pas le cas, c’est ce qui rend l’amour passionnel si spécial.

Tomber amoureux : des questions qui ont trouvés des réponses

L’homme étant de nature curieuse, il désire tout comprendre de son environnement et de ce qui régit sa vie.

Alors il a cherché à percer les mystères derrière l’amour.

Ou tout du moins à en comprendre plus sur ceux-là.

Depuis des décennies, la science se penche sur ce phénomène qu’on appelle tomber amoureux.

Et elle a fait beaucoup de progrès.

On ne sait toujours pas précisément comment quelqu’un finit par tomber amoureux, mais on a compris un certain nombre de choses sur l’amour

L’amour, à un niveau biologique, est une explosion hormonale.

Quand on tombe amoureux, de nombreuses hormones telles que la dopamine, l’endorphine ou l’ocytocine sont sécrétées par le cerveau.

Ces hormones sont à l’origine chimique de nombreuses émotions positives comme la joie, l’attachement ou l’euphorie.

Tomber amoureux, c’est en fait recevoir un « package » de toutes ces émotions !

C’est pour cela que tomber amoureux donne une telle sensation de plénitude.

Cela ne nous dit toujours pas quels sont les facteurs déclencheurs de cette bombe hormonale, mais on en sait de plus en plus sur son processus chimique.

Pourquoi tombe-t-on amoureux…

Bien qu’il ne s’agisse que d’une hypothèse, les psychologues évolutionnistes semblent d’accord sur le fait que le sentiment d’amour aurait un double objectif : la survie et la reproduction de l’espèce.

En effet, tomber amoureux inciterait un homme et une femme à être solidaires l’un de l’autre pour protéger et prendre soin de leurs enfants jusqu’à l’âge adulte.

Ce qu’il faut savoir c’est qu’à l’état sauvage, quand la femme était enceinte ou qu’elle allaitait, elle et sa progéniture étaient très vulnérables.

Ils avaient besoin de protection et de nourriture pour survivre.

Sans un homme pour leur venir en aide, leur survie devenait quasi-impossible.

Si l’homme n’avait été motivé que par la transmission de ses gènes, il aurait abandonné la femme pour aller les répandre ailleurs.

Tomber amoureux le rendait donc solidaire du destin de la femme et de la progéniture qui grandissait en elle.

Et grâce au sentiment d’amour, la femme était mue par un fort désir de garder son protecteur et « provider », sans quoi il lui aurait été impossible de survivre.

C’est pourquoi une femme amoureuse va tâcher de conserver le rapport de séduction et être aux petits soins avec l’homme dont elle est amoureuse.

Enfin, la science a fait de nombreuses découvertes sur ce qui est susceptible de rendre amoureux.

Certes, on Ne sait PAS exactement ce qui rend amoureux…

Toutefois, nous connaissons la plupart des facteurs qui favorisent l’émergence de cette émotion.

Nous savons que certains éléments influencent largement le fait de tomber amoureux.

Autrement dit : on ne sait pas comment rendre amoureux à coup sûr, mais on sait mettre un maximum de probabilités de son côté !

C’est déjà une bonne chose.

Qu’est-ce qui est susceptible de faire tomber amoureux ?

3 éléments favorisent l’émergence d’un sentiment amoureux.

Le premier, c’est l’attraction.

Ça parait évident !

Tout comme le feu démarre par une étincelle, le sentiment amoureux naît du sentiment d’attirance.

L’attirance ne fait évidemment pas tout.

Toutes les filles attirées par nous ne tombent pas amoureuses…

Aussi, on ne tombe pas toujours amoureux des filles qui nous attirent le plus.

Mais le phénomène naît TOUJOURS de l’attirance, en particulier de l’attirance dite émotionnelle, qui se distingue de l’attirance sexuelle.

C’est elle qui est à l’origine du second élément que nous allons voir ci-dessous…

Le second, c’est la connexion.

La connexion, comme l’attraction, peut prendre deux formes différentes : sexuelle et/ou émotionnelle.

On parlera principalement de connexion émotionnelle ici.

Celle qu’on a tendance à appeler le feeling dans le langage commun.

C’est un sentiment de proximité et de complicité entre deux personnes.

Quand une fille dit après un rendez-vous : « j’ai ressenti un bon feeling avec ce mec », c’est qu’il y a eu une bonne connexion entre elle et lui.

Cette connexion est en bonne partie le résultat direct de l’attraction émotionnelle.

Quand deux personnes qui s’attirent interagissent durant assez longtemps pour qu’un bon niveau de rapport et de confort s’installe dans l’interaction, une connexion émotionnelle se crée naturellement.

Et comme pour l’attraction, la connexion peut atteindre un niveau plus ou moins grand.

Quand celle-ci atteint un haut niveau et perdure pendant un moment, beaucoup de couples ont tendance à tomber amoureux.

Mais bien sûr, ce n’est pas systématique.

  • On peut tout à fait tomber amoureux sans avoir ressenti de connexion avec une personne (du moins en dehors de son imagination).
  • Certains hommes ou femmes peuvent tomber plus difficilement amoureux que d’autres, alors ressentir une forte connexion ne leur suffira pas – souvent parce qu’ils se contiennent émotionnellement.

Mais, le plus souvent, quand on partage une forte connexion émotionnelle avec une femme, on est en bonne voie !

Enfin, il a été démontré que le sexe jouait un rôle important dans l’apparition du sentiment amoureux, en particulier chez la femme.

Beaucoup pourraient protester en disant que l’amour n‘est pas une affaire de sexe…

Qu’on peut tomber amoureux sans avoir couché avec l’autre personne.

C’est vrai dans l’absolu.

L’amour peut se passer de sexe et se contenter de l’attirance et de la connexion émotionnelle…

Toutefois, le sexe a tendance à largement favoriser ce phénomène.

C’est d’autant plus vrai pour la femme, qui a un rapport au sexe différent de l’homme.

Les hommes savent distinguer le sexe et l’affection.

Ils peuvent être attirés sexuellement, ressentir forte une connexion sexuelle avec une femme durant l’acte, sans que cela ne change quoi que ce soit au niveau émotionnel et affectif.

C’est la raison pour laquelle beaucoup d’hommes parviennent à être « bigames ».

Ils peuvent fréquenter une maitresse pour le sexe sans que cela ne dégrade leurs sentiments pour leur copine/femme.

Par contre, les femmes ont tendance à confondre plus facilement les deux.

Par exemple : à l’exception de quelques-unes – alcoolisées, ou qui utilisent le sexe à des fins économiques, ou qui ont une libido exacerbée – les filles coucheront rarement avec un homme sans sentir d’attirance émotionnelle par lui.

Et ce, même si c’est un plan cul !

Aussi, elles peuvent facilement s’attacher à un homme avec qui elle couche.

Surtout si leurs rapports sexuels sont réguliers.

C’est pourquoi je recommande de ne coucher avec sa sexfriend qu’une fois par semaine.

Si vous couchez avec une femme plus de 2 ou 3 par semaine, il y a de bonnes chances qu’elle finisse par développer des sentiments pour vous et vouloir une relation plus sérieuse.

C’est quelque chose qui arrive rarement aux hommes.

L’attraction : comment créer l’étincelle qui fait tomber amoureux ?

L’attraction est un vaste sujet.

Si bien que j’en ai dédié un livre entier, les Mécanismes de l’attraction : 248 pages dans lesquels je vous explique absolument tout sur l’attraction, ses règles et ses principes (références scientifiques à l’appui).

L’attraction fonctionne un peu comme la gravité.

Comme l’a fait constater Isaak Newton il y a 4 siècles, si vous prenez une pomme dans la main et que vous la lâchez, celle-ci va irrémédiablement tomber au sol.

C’est l’effet de la gravité sur la pomme.

De même, vous pouvez attirer les femmes comme le sol attire la pomme.

Toutefois, la loi de l’attirance ne fonctionne pas tout à fait pareil.

Tandis que la loi de la gravité fonctionne en permanence, celle de l’attraction ne fonctionne qu’à certaines conditions.

Vous devez l’activer !

Pour cela, il faut apprendre à adopter certains comportements et démontrer certains attributs – physiques et non-physiques – spécifiques.

Attraction objective et subjective

Les comportements et attributs qui attirent sont, pour un bon nombre, communs à toutes les femmes.

Par exemple, toutes les femmes sont attirées par un homme qui démontre une attitude confiante.

Parce qu’un homme confiant est généralement plus apte à la survie. Et les femmes sélectionnent avant tout leur partenaire en fonction de son potentiel de survie.

Une part de l’attraction, toutefois, est plus subjective.

Elle peut varier en fonction de divers facteurs : la culture et l’éducation, la position sociale occupée, etc.

Par exemple, certaines femmes vont avoir tendance à être plus attirées par des codes vestimentaires identiques aux siens.

Une gothique sera plus attirée par un homme s’il partage le même style vestimentaire qu’elle, que s’il est habillé en costume-cravate.

Le style vestimentaire dégage des valeurs symboliques différentes d’une fille à l’autre.

Tandis que le costume-cravate peut sembler trop conventuel (= pas attirant) pour certaines, il peut être symbole d’une haute valeur sociale pour d’autres (= très attirant).

De même, certaines femmes étant « hypergames », elles peuvent percevoir différemment la valeur d’un homme en fonction du rang social qu’elles occupent.

Un même homme risque d’avoir une faible valeur sociale aux yeux d’une femme qui occupe un rang plus élevé que lui. Et au contraire en avoir une forte aux yeux d’une autre femme qui occupe un rang moins élevé.

Mais bien sûr, c’est loin d’être le seul critère qui définit l’attirance.

L’attirance a de multiples canaux.

Enfin, certains goûts individuels nous échappent davantage…

Par exemple :

  • Certaines femmes sont très attirées par les hommes aux yeux clairs, d’autres préfèrent les bruns ténébreux.
  • Certaines sont très attirées par une masculinité « agressive », tandis que d’autres préfèrent une masculinité plus calme et apaisée.
  • Certaines femmes aiment les hommes très grands, d’autres s’en fichent et d’autres encore n’aiment pas qu’un homme soit beaucoup plus grand qu’elles.

Les deux formes d’attraction

En outre, ces comportements et attributs ne génèrent pas toujours une attraction de la même nature

Il existe deux formes d’attraction : l’attraction émotionnelle et l’attraction sexuelle.

On peut les distinguer dans le désir qu’elles suscitent chacune :

  • L’attraction émotionnelle crée un désir d’ordre affectif.

Quand on est attiré émotionnellement par une personne, on désire sa compagnie et son affection.

  • L’attraction sexuelle, quant à elle, crée un désir d’ordre physique et sexuel.

On a envie de coucher avec la personne qui nous attire.

L’une n’est pas toujours associée à l’autre.

Toutefois, il ne faut pas nécessairement dissocier l’une et l’autre.

Les deux sont complémentaires, surtout pour les femmes quand il s’agit de tomber amoureuses…

  • Sans attraction émotionnelle, une relation ne peut être constante et durable.

Car elle devient peu stimulante après l’acte sexuel.

Une fois que vous avez séduit et assouvi votre désir en couchant avec la personne, votre intérêt pour elle s’effondre.

Il est possible d’avoir un regain d’intérêt plus tard.

Mais si l’attraction sexuelle n’est pas associée à celle émotionnelle, l’intérêt pour la relation sera au mieux en dent de scie, ou pire très éphémère.

  • Sans attraction sexuelle, la relation manquera de passion, et risque de manquer aussi de proximité intime.

Elle peut même être platonique !

Très souvent, quand l’homme n’éprouve que de l’attraction émotionnelle envers une femme, ou réprime celle sexuelle, il finit par atterrir en friendzone.

Parce qu’en recherchant exclusivement la compagnie et l’échange affectif avec elle (jamais du sexe ni de l’échange physique), il ne sait pas se distinguer du « bon ami » aux yeux des femmes.

Mais quand les deux sont réunies, l’attirance devient « totale » et passionnelle !

C’est la raison pour laquelle la sexualisation est si importante durant le processus de séduction, et ce même si votre intérêt pour une fille est moins d’ordre sexuel qu’affectif !

La sexualisation est un des principaux leviers permettant d’augmenter l’attirance sexuelle.

Si vous ne savez pas sexualiser une interaction et/ou finissez systématiquement dans la friendzone, je vous recommande d’apprendre l’art de la sexualisation afin de rendre vos interactions très sexuées.

Cela vous évitera de finir encore et encore dans la case « ami ».

La connexion : l’ingrédient principal pour tomber amoureux

Quand l’attirance émotionnelle est mutuelle, une connexion peut s’installer.

La connexion émotionnelle constitue les prémices de l’amour.

Finalement, l’amour est avant tout une connexion ressentie en deux individus, qui a su se renfoncer avec le temps.

Mais il ne suffit pas de créer de l’attirance pour installer une forte connexion !

Cela demande d’autres éléments : le confort, le rapport et l’attachement.

  • La fille doit se sentir très à l’aise avec vous.
  • Elle doit avoir l’impression de vous connaître en tant que personne, de vous apprécier.
  • Il faut aussi prendre un peu de temps pour la fréquenter, être en contact régulier avec elle, pour qu’elle s’attache à votre présence.

Vous ne devez pas seulement être le mec qui l’attire parce qu’il est confiant, intéressant, drôle, et qu’il lui fait passer de bons moments.

Vous devez être le mec de qui elle se sent émotionnellement très proche, qui prend une certaine place dans sa vie.

Le test des questions pour tomber amoureux ?

Pour vous dire à quel point la connexion favorise le sentiment amoureux, laissez-moi vous parler d’une étude scientifique que certains ont baptisée le questionnaire qui rend amoureux.

Il y a une vingtaine d’années, un psychologue américain a mis au point un questionnaire pour tester l’effet de l’intimité sur les individus.

Celui-ci a eu des effets pour le moins inattendus et intéressants.

En effet, une grande partie des gens ayant participé à l’expérience disent être littéralement tombés amoureux à la suite de leur séance de questions.

Certains d’entre eux se sont même mariés dans les mois qui ont suivi…

Je vous rassure, ce questionnaire n’a rien de magique en soi.

Ce sont 36 questions à se poser dans un cadre intime, en tâche de répondre le plus sincèrement possible.

Et à la fin, il faut se regarder 4 minutes dans les yeux.

Cependant, les questions permettent de partager un tas de choses avec l’autre personne : notamment ses peurs, ses sentiments et sa vulnérabilité.

En cela le questionnaire initie une véritable proximité émotionnelle entre les participants.

Autrement dit : il installe beaucoup de rapport et un sentiment d’affection envers l’autre.

Et voilà le résultat souvent obtenu :

  • Quand il n’y avait pas d’attirance partagée, un lien d’amitié très fort s’est créé entre les participants.
  • Quand il y avait de l’attirance émotionnelle, ces questions ont d’installer une forte connexion.

À tel point que certains des participants ont eu l’impression de tomber amoureux, ou sont tombés amoureux ensuite.

Bien sûr, ce n’est pas tant le questionnaire qui permet d’installer cette connexion.

C’est ce qu’il permet de véhiculer.

Quand vous vous attirez émotionnellement une fille, que vous partagez de l’intimité avec elle et qu’une connexion se crée, le terrain devient propice à ce qu’elle tombe amoureuse.

Faites le test vous-même !…

Tantôt avec une fille pour qui vous ne ressentez rien d’autre que de l’amitié, tantôt avec une autre pour qui vous ressentez de l’attirance.

Mettez-vous dans un endroit calme, prenez un peu de temps pour répondre aux questions chacun votre tour de la manière la plus sincère et authentique qui soit.

Puis finissez par vous regarder dans les yeux 4 minutes.

Vous constaterez que ça fortifie beaucoup le rapport et, quand vous partagez déjà de l’attirance avec la participante, que la sensation de connexion se renforce.

Ça fait à peu près le même effet que lorsqu’on a passé un super après-midi avec un fille qui nous plaît, après être passé par différents stades émotionnels ensemble.

On se sent plus proches et connectés à la fin…

A titre personnel, je pense que c’est mieux de créer et renforcer cette connexion en vivant des expériences réelles avec la fille – les expériences laissent des souvenirs qui durent plus longtemps.

Mais ce genre de questionnaire peut être un outil de plus sur lequel s’appuyer.

Le sexe : un gros coup de pouce pour la connexion !

Enfin, qu’on l’admette ou non le sexe participe également à l’apparition du sentiment amoureux.

Ceci est surtout vrai pour la femme, qui perçoit et expérimente le rapport sexuel d’une manière très différente de l’homme.

Pour un homme le sexe peut s’apparenter à un « test » pour savoir s’il est suffisamment attiré émotionnellement par une femme ou non.

Comme je l’ai expliqué plus haut, l’attirance sexuelle a tendance à se dissiper une fois que le désir assouvi.

C’est à ce moment que l’homme se rend compte s’il veut réellement une relation amoureuse avec une fille ou s’il n’en a pas envie.

Pour une femme, le sexe et l’amour sont moins dissociés entre eux.

Le rapport sexuel est plutôt ressenti comme une expérience intime, voire un « don de soi » fait à l’autre.

Une fille va généralement se sentir encore plus proche et intime avec un homme après quelques rapports sexuels.

En outre, la connexion sexuelle et l’orgasme éprouvés pendant le sexe génèrent un tas d’hormones qui favorisent l’attachement affectif.

Autrement dit, le sexe est susceptible de renforcer l’attirance et la connexion émotionnelle d’une femme envers un homme (ce qui n’est généralement pas le cas dans l’autre sens).

D’une certaine manière c’est logique.

Inconsciemment, l’acte sexuel représente un risque pour la femme.

Puisqu’elle se met en danger en enfantant…

Sans oublier qu’aujourd’hui encore, il peut potentiellement représenter un risque pour leur réputation.

C’est pourquoi elles peuvent avoir tendance à se sentir plus attachées à un homme après le sexe.

Et aussi pourquoi elles s’assurent souvent que l’homme avec qui elles couchent soit attiré émotionnellement par elle, et pas seulement sexuellement.

Plus une femme couche avec un homme, éprouve une forte une connexion sexuelle et ressent l’orgasme avec lui pendant l’amour, plus elle a de chances de se sentir attirée émotionnellement et ressentir une connexion avec lui.

C’est en cela que le sexe est un élément permettant de favoriser l’amour.

Bien sûr, ça n’est pas toujours le cas.

Mais généralement, avant qu’une femme sente qu’elle est en train de tomber amoureuse d’un homme, elle a eu régulièrement des rapports sexuels avec lui.

Cela renforce son sentiment d’avoir un lien très spécial avec cet homme.

À propos de l'auteur Voir tous les articles

Richard

Richard

PickUp Artist et fondateur du site Pickup Alliance j'utilise la science comme outil de développement personnel pour aider les personnes à être plus heureuses dans leur vie personnelle et sentimentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Les champs requis sont marqués *