Visualisation mentale de l’information par la communication

visualisation mentale de l'information par la communication

Notre communication, reflet de notre information interne, mais également celle de l’environnement, créé dans le cerveau de toute personne une visualisation mentale lui permettant de se faire une idée de la réalité.

Dans cette vidéo, découvrez :

  • Pourquoi ce que vous pensez être réel n’est finalement qu’une simple visualisation de votre esprit créé par votre cerveau
  • La donnée qu’il vous faut absolument détenir pour qu’une information soit perçue comme étant bonne par votre interlocuteur
  • Pourquoi j’ai été oscarisé …

bouton-sabonner-youtubeTranscription vidéo :

Dans ma précédente vidéo je vous disais que le seul moyen d’attirer une personne vers vous était de lui communiquer la bonne information via votre communication afin que celle-ci impacte directement la représentation spatio-temporelle de son univers.

Aujourd’hui on va donc voir ensemble en quoi une information est bonne et comment la délivrer à votre interlocuteur pour l’attirer vers vous.

Qu’est-ce qu’une bonne information ?

Si vous avez bien suivi ma précédente vidéo, que je vous conseille vivement de regarder, vous allez sûrement me dire : une information dont la densité lui permet de courber l’espace-temps de l’interlocuteur.

Densité variant par ailleurs selon le nombre de forme de communications utilisées.

Et vous avez raison.

Enfin, à moitié raison.

Si on s’arrêtait qu’à ce simple aspect, cela signifierait que je pourrais faire le pitre pour attirer une personne vers moi.

Or, on sait tous que c’est complétement absurde.

Vous ne me croyez pas ?

Allez donc faire le pitre à un entretien d’embauche, vous verrez par vous-même.

Il vous manque donc une donnée qui ferait qu’une information soit bien perçue comme étant bonne par votre interlocuteur.

Mais avant de voir ensemble cette donnée, il est bon de rappeler rapidement comment fonctionne notre cerveau et comment nous nous représentons notre vie à travers notre environnement.

Car oui, le cerveau humain est la structure biologique la plus complexe connue à ce jour.

Il peut accomplir de véritables prouesses dans le flot ininterrompu de données qui nous entourent mais commet également des erreurs à chaque niveau.

La plus grande source d’erreur est due au fait que notre cerveau est programmé pour réaliser constamment des connexions même là où il n’y en a pas, c’est-à-dire en imaginant des choses qui ne sont finalement que de simples suppositions par comparaison par rapport à l’information déjà emmagasinée.

En une fraction de seconde, jusqu’à 15 milliards de neurones peuvent ainsi former ces connexions au sein du cortex cérébral.

Vous savez, cette fine couche stratifiée qui forme la surface du cerveau.

Ce dernier est par ailleurs relié au thalamus, « régulateur » de notre conscience.

Il décide des informations qu’il juge nouvelles et importantes pour les partager avec notre conscience.

Notre intelligence consciente (zone de décision) est quant à elle localisée dans la zone frontale (au-dessus du nos yeux) au sein du cortex orbitofrontal.

Mais les décisions que nous prenons consciemment ne sont pas essentiellement dues à cette zone.

Une autre forme d’intelligence est présente dans notre cerveau, en dessous du cortex cérébral, j’ai nommé l’hippocampe.

Son rôle est de stocker dans sa banque de données internes toutes nos expériences passées.

Mais étant donné que la boîte crânienne ne possède pas d’ouverture, le seul moyen d’accéder à l’information est de passer par les organes sensoriels ou notre mémoire.

C’est à cause de cela que le monde que nous voyons est à 99% fait de de ce qui est déjà présent dans notre mémoire.

Qu’est-ce que cela signifie ?

He bien tout simplement que ce que vous pensez voir et être réel n’est finalement qu’une simple visualisation de votre esprit.

Une sorte d’hologramme en quelque sorte.

Soit dit en passant, il y a des expériences qui sont menées actuellement pour savoir si nous vivons bien dans un hologramme.

Prenons un exemple pour vous convaincre.

Imaginez qu’une personne est en train de vous parler tout en vous touchant le bras puis que tout d’un coup tout s’arrête.

L’espace-temps est donc figé en une image.

Cette image, ou cette information, passe alors par vos sens pour finalement être reconstituer par votre cerveau et en faire une image qui n’est rien d’autre qu’une visualisation de votre esprit.

Par exemple, que vous pensiez être en train de courir un 100m ou que vous courriez vraiment ce 100m tout se passe de la même manière dans votre cerveau.

Ce sont les mêmes mécanismes cérébraux qui interviennent.

Autre exemple, les rêves.

Que se passe-t-il la nuit lorsque vous dormez ?

Eh bien deux choses se passent.

Tout d’abord l’espace-temps se distord, c’est ce qui vous fait croire que la nuit n’a duré que 10 minutes alors qu’elle a durée 8h.

Et parfois l’information emmagasinée dans votre cerveau remonte au conscient et vous fait avoir des rêves dont vous vous rappelez.

Rêves qui ne sont ni plus ni moins qu’une visualisation de votre esprit.

Tout ça pour vous faire comprendre que tout est mis en place pour vous faire croire qu’il existe une réalité alors qu’il n’en est rien.

Tout n’est que visualisation, qu’elle soit en directe ou en différée.

Cela voudrait-il dire que l’univers n’est finalement qu’une simple visualisation ?

Mystère…

Pourtant, si l’on prend le même raisonnement que pour notre cerveau, on pourrait très bien dire que chaque tranche d’espace-temps, infiniment petite soit-elle, n’est finalement qu’une projection mentale d’une information provenant de l’extérieure ou déjà stockée quelque part.

En gros, nous serions en train de voir ce que perçois une entité.

Mais bon, ça c’est une autre histoire et je ne suis pas le mieux à même de vous en parler.

Revenons plutôt au sujet de cette vidéo.

Si j’ai voulu vous faire cette petite parenthèse c’est pour que vous compreniez qu’à chaque milliardième de secondes qui passent une tranche d’information est stockée dans votre cerveau et que c’est cette information qui, dans le futur, va vous servir de point de comparaison par rapport à la nouvelle information.

Votre communication, reflet de votre information, doit donc être efficace si vous souhaitez attirer les gens vers vous.

Et pour qu’elle soit efficace il vous faut cette donnée dont je vous ai parlé au début de la vidéo et qui est ni plus ni moins que la cohérence.

La cohérence c’est la faculté que vous avez à coordonner vos trois formes de communication pour que chacune d’entre elles aillent dans la direction de l’information finale.

Plus il y a cohérence mieux l’interlocuteur pourra se faire une représentation mentale du message que vous voulez lui faire passer.

Un exemple tout bête.

Si je vous dis : « Je vous aime » en étant totalement incohérent ça donnerait : « je vous aime »

Par contre, si je vous le dis en étant le plus possible cohérent, ça pourrait donner : « je vous aime »

Vous voyez la différence.

Dans le premier cas, votre cerveau intercepte le message comme quoi je vous aime mais il intercepte également ma communication non verbale qui prétend le contraire.

Il y a donc une incohérence flagrante qui ne lui permet pas de se faire une idée de la véritable information.

Et s’il ne peut pas se faire d’idée, il va finir au bout d’un certain temps à lâcher prise.

C’est la répulsion assurée.

Donc, pour résumé, plus l’information que vous transmettez et dense et cohérente plus une personne devrait être attirée par vous.

Je dis « devrait », c’est que ce n’est pas encore vraiment le cas, il manque une dernière petite chose.

En effet, qui vous dit que votre information est assez dense est cohérente pour distordre l’espace-temps dans le cerveau de votre interlocuteur ?

Si vous ne vous fiez qu’à votre instinct, vous êtes mal barré.

La seule façon de savoir si vous allez dans la bonne direction, de savoir si vous attirée oui ou non la personne est de regarder son feedback comportemental.

Parce que oui, votre interlocuteur est fait comme vous, il communique au quotidien l’information présente dans son cerveau.

Il vous suffit donc d’analyser sa communication pour savoir si c’est lui qui est en train de vous attirer ou le contraire.

Nos interactions avec le monde qui nous entoure n’est finalement ni plus ni moins qu’une bataille perpétuelle d’informations stockées dans le passé.

Et si une nouvelle information s’avère ne pas être présente en nous alors nous sommes encore une fois attirée par elle puisque une information est de facto plus dense qu’un manque d’information.

Dans une prochaine vidéo je vous parlerais plus précisément de ces différentes formes de communication et vous montrerez comment les utiliser au quotidien pour attirer tout ce que vous désirez.

À propos de l'auteur Voir tous les articles Auteur du site

Richard

Pick-Up Artist et coach séduction à la Pickup Alliance j'utilise la science comme outil de développement personnel pour aider les personnes à être plus heureuses dans leur vie personnelle et sentimentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Les champs requis sont marqués *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Partagez

Découvrez plus de vidéos sur ma chaîne Youtube ->

x