Comment réaliser un Freeze-out à la perfection

freeze-out

Le freeze out est l’une des techniques de séduction les plus connues au monde.

Une popularité qu’elle doit à Neil Strauss, qui l’a introduite dans son célèbre roman « The Game ».

D’après cette œuvre, la technique du freeze out aurait été mise au point par Mystery (un des personnages du livre et célèbre Pick Up Artist) pour parvenir à franchir la Last Minute Resistance (LMR : résistance de dernière minute) d’une fille avec laquelle il n’était pas parvenu à coucher jusqu’alors.

Fin expert en psychologie féminine, Mystery était parti du constat selon lequel si on « punissait » la fille en lui retirant toute notre attention, celle-ci deviendrait alors plus compliante lorsqu’on la lui redonnerait à nouveau.

Théorie qui a ensuite fait ses preuves.

Depuis, la technique a fait l’unanimité au sein de la communauté de la séduction : pour parer une LMR en béton, le meilleur moyen de réagir (ou du moins l’un des meilleurs) est de répondre par un Freeze Out.

Problème : avec l’émergence de forums, blogs et chaînes youtube en tout genre, beaucoup de techniques, dont celle-ci, ont subi l’effet « téléphone arabe ».

Vous savez, quand on transmet un message et qu’en bout de chaîne celui-ci est complètement transformé ?

Et bien à force d’être reprises par des pecnots sur les forums, ou par des autoproclamés experts, qui ne savait ni vraiment à quoi elles servaient ni à quel moment les utiliser, beaucoup de techniques ont été utilisées n’importe comment, à tort et à travers.

Ainsi, à la fin des années 2000 je voyais encore des débutants utiliser des « sniper neg » de manière totalement aléatoire, sur n’importe quelle fille.

Mystery pourtant recommandait d’utiliser cette technique uniquement sur les « Hire guns » (les très, très belles filles avec une haute opinion d’elles-mêmes) : les Stripteaseuses, les top models, etc.

Mais comme c’est mecs n’étaient pas allé chercher l’info à la source, ils l’utilisaient sur des étudiantes dans la rue…

Et l’effet était très différent parce qu’ils froissaient leur ego.

Le Freeze out a subi les mêmes approximations.

En fait, peu d’hommes utilisent cette technique à bon escient.

Les erreurs à ne plus commettre quand on fait un Freeze-out

Les apprentis PUA commettent plusieurs erreurs lorsqu’ils utilisent le Freeze-out.

Voici les plus communes :

  1. Faire un Freeze-out sans intérêt.

Parce qu’ils savent que la fille risque de faire une LMR lorsqu’ils vont escalader sexuellement, beaucoup pensent qu’il faut faire un freeze out à la moindre réticence.

Ou pire encore : qu’il s’agit d’une étape obligatoire pour arriver à ses fins…

Or, pas du tout.

Souvent, le freeze-out n’est pas nécessaire et les débutants le font sans qu’il y ait un intérêt réel à le faire.

Au final, ils passent pour des types qui boudent quand ils n’ont pas facilement ce qu’ils veulent !

Retenez ceci : il est normal qu’une fille résiste un peu à vos avances au début.

Elle ne veut pas que ça aille trop vite, ni que vous passiez directement votre main sous sa culotte sans l’avoir d’abord chauffée par des baisers et des caresses.

Avant de faire un freeze out, donc, assurez-vous qu’il s’agit VRAIMENT d’une LMR.

Non pas d’une légère résistance que vous avez provoquée vous-même en allant trop vite en besogne.

En général, si vous faites bien le travail en amont (= installé de l’attraction et du confort), 2 fois sur 3 le sexe arrivera naturellement, simplement en prenant le temps de chauffer la fille.

  1. Penser que le freeze out est « magique. »

Certains types pensent que le freeze out est littéralement magique !

Que la fille va réagir en retournant vers eux chaude comme la braise, pour initier le sexe (je caricature à peine).

Si vous pensez cela, vous êtes loin de la réalité.

Après un freeze out, il faut généralement recommencer tout le travail d’excitation.

Au mieux, si ça fonctionne, la fille vous laissera faire montrer la température sans vous mettre de « stop ».

Mais le plus souvent, elle va émettre encore quelques résistances avant de définitivement céder à l’excitation.

Autrement dit, ce n’est pas magique.

Le freeze out n’est ni une technique d’attraction ni une technique d’excitation.

On freeze out principalement pour susciter un manque et pouvoir revenir l’exciter de plus belle ensuite.

C’est une sorte de push & pull.

Aussi, ça éviter de prendre le risque de trop insister.

Trop insister nous fait adopter une frame dévalorisante vis-à-vis de la sienne ; ça devient celui qui insiste VS celle qui résiste.

  1. S’arrêter au premier freeze out (pas de persistance)

Beaucoup d’hommes voit le freeze out comme un technique « one shot » qui passe ou qui casse.

C’est faux !

Pour réussir à passer outre une LMR, il peut se passer plusieurs freeze out.

  • LMR > Faire un premier freeze out > recommencer l’escalade sexuelle.
  • Nouvelle LMR > Reprendre le freeze out (en étant encore plus distant) > recommencer à nouveau.
  • etc., jusqu’à ce que ça fonctionne.
  1. Le freeze out ne marche pas toujours du premier coup.

À vrai dire, en ce qui me concerne c’est souvent au second ou le troisième qui fonctionne.

Tant que vous restez patient et qu’elle reste avec vous, vous pouvez l’exciter puis refroidir l’ambiance autant de fois qu’il le faut.

L’essentiel est de persister sans donner l’impression d’être insistant.

Comment réussir un bon freeze out (illustration)

Admettons : après une sortie qui s’est bien passée, vous isolez votre rencard chez vous.

Au préalable, vous avez fait en sorte qu’elle ne réfléchisse pas trop durant le trajet entre le lieu de rendez-vous et votre appartement.

Une fois arrivé, vous la laissez se mettre à l’aise sur le canapé, vous lui servez un verre de vin (ou peu importe) et vous la rejoignez. Sans précipitation.

Vous commencez à l’embrasser : sur la bouche, dans le coup, le haut de la poitrine.

Vous la caressez, d’abord la cuisse, puis les hanches, les fesses, etc.

Ensuite sous les vêtements, en prenant votre temps.

(C’est important de penser à profiter davantage du moment présent qu’à conclure, sinon vous irez trop vite en besogne et la fille risque de saisir vos intentions.)

Et, après quelques minutes à vous exciter mutuellement, elle vous stoppe en vous disant qu’il vaut mieux s’arrêter là.

Si vous êtes un bon roublard qui connaît les femmes, vous savez qu’elles disent parfois le contraire de ce qu’elles veulent en réalité.

Alors vous ignorez ce qu’elle dit et poursuivez comme si de rien n’était.

Elle vous arrête à nouveau.

Là vous savez que c’est du sérieux.

  • Réagissez calmement et positivement. Il vaut mieux donner l’air d’un mec compréhensif qui a le contrôler ses émotions, qu’un mec frustré qui boude !
  • Faites un sourire taquin et dites-lui quelque chose comme « Ok ! Bon, je vais aller lire mes emails, histoire de refroidir » (ou sortir n’importe quelle excuse pour refroidir l’ambiance.)
  • Pendant plusieurs minutes, vous la laissez poireauter dans son coin, pendant que vous êtes silencieusement en train de faire autre chose. Si elle vous parle, vous lui répondez brièvement pour ne pas lui laisser croire que vous êtes fâché, mais vous ne lui donnez pas votre attention pleine et entière. Vous devez créer l’incertitude !
  • Quand elle commence à se languir, vous revenez vers elle. Vous pouvez lui servir un autre verre de vin, initier un massage érotique (histoire d’amener l’escalation sexuelle différemment), et vous refaites monter l’excitation à son paroxysme.

Normalement, après avoir privé la fille de caresses, de baiser et d’attention pendant plusieurs minutes, elle devrait se montrer plus compliante.

Ce sera souvent suffisant !

Surtout qu’à présent elle sait par votre réaction que vous n’êtes ni un gars « needy » du sexe, ni un viandard qui veut baiser à tout prix.

Mais si tel n’est pas le cas, si elle continue à résister, vous pourrez l’avoir à l’usure, en répétant le chaud-froid plusieurs fois.

Si vous gardez votre sérénité (« Patience, elle va finir par craquer tôt ou tard »), vous constaterez que peu de filles parviennent à résister longtemps à ce traitement.

Le tout est d’être patient, et de ne pas se laisser emporter par l’agacement.

À propos de l'auteur Voir tous les articles Auteur du site

Richard

Richard

Pick-Up Artist et coach séduction à la Pickup Alliance j'utilise la science comme outil de développement personnel pour aider les personnes à être plus heureuses dans leur vie personnelle et sentimentale.

1 commentaireLaisser un commentaire

  • Je séduit une fille au telephone depuis 3 mois. On se connaît un peu comme c était l ami de mon ex. Elle retourne toujours mes appel. Mais moins que moi, elle est encore accroc de son ex, on a des conversations interressante. Je lui est proposer un rdv, elle l a annuler. Elle propose rien. Je continue à lui parler.elle porte de l interet. Mais je veut plus. C’est coincer la , je fais actuellement un freeze out. Je suis très occupé. Ça fait 1 semaine. Je ne veut pas perdre mon temps. Quitte à la perdre. Quand penser vous?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Les champs requis sont marqués *