Comment bien baiser une femme

comment bien baiser une femme

Rappelez-vous que lorsqu’une femme vous dit que le sexe ne compte pas, elle vous raconte le même genre de salades que lorsqu’elle fait l’éloge du nice guy et de la beauté intérieure… C’est juste un discours d’apparat !

En secret, non seulement elles désirent un mec qui baise bien, mais en plus elles sélectionnent leurs partenaires en grande partie sur ce critère !

Lors du processus de séduction par exemple, la convaincre que vous êtes un bon amant, en lui montrant que vous êtes à l’aise avec le sexe, fait très souvent pencher la balance du bon côté.

Mais rassurez-vous : nul besoin d’être un grand expert en la matière.

À partir du moment où vous parvenez à lui donner sa dose de plaisir sexuel, elle sera satisfaite.

Ceci dit, meilleur vous êtes et mieux c’est !

Les femmes accordent plus d’importance qu’on ne le pense au sexe dans une relation.

Celles qui tombent sur un sacré bon baiseur veulent le garder.

Reçois l'accès à cette Vidéo Gratuitement et découvre :

  • Comment prendre le contrôle des pensées d'une femme pour l'exciter et l'inciter à coucher avec vous.
  • Comment rendre une femme totalement accro et folle de désir pour vous et ceci même si cette femme est votre amie.
  • Les 4 points cardinaux du désir pour augmenter vos probabilités de coucher avec plus de femmes.

Et ce même si elles sont déjà engagées dans une autre relation, même s’il n’a pas un physique avantageux, même s’il n’est pas spécialement intéressant…

Si vous êtes nul au lit, au contraire, ça vous sera certainement préjudiciable à plus ou moins court terme.

Mais avant de vous mettre trop de pression sur les épaules, il y a 3 choses importantes que vous devez savoir et qui vont, je l’espère, vous rassureront un peu :

  1. Vous n’avez pas besoin d’être distributeur d’orgasmes en série.

Pas plus que vous n’avez besoin de faire un super pick-up pour repartir avec un numéro.

Vouloir trop en faire peut être contre-productif.

S’il s’avère qu’il y a une super compatibilité entre vous deux et que vous êtes en forme, c’est tant mieux !

Mais vous n’avez pas besoin de décrocher la mention « très bien » à chaque fois que vous faites l’amour.  

  1. Le plaisir sexuel n’est pas aussi compliqué à donner qu’on le prétend.

Ça arrange certains coach en sexualité de vous faire croire que c’est compliqué.

Parce que ça leur permet de vendre des pavés de 300 pages ou des formations, qu’ils vont pouvoir remplir de techniques, de détails sur l’anatomie et de positions sexuelles, déjà vues et revues, à défaut d’avoir des infos vraiment pertinentes et innovantes à donner !

  1. Bien baiser une femme dépend peu de vos connaissances théoriques sur le sexe.

Même si certaines techniques fonctionnent bien pour sublimer le plaisir sexuel, elles ne sont rien de plus que des BONUS pour sublimer le désir.

Plusieurs éléments sont bien plus importants : l’endurance sexuelle, le lâcher-prise et la capacité à rester en érection, pour n’en citer que 3.

Ci-dessous je vais vous donner plusieurs conseils pour bien baiser une femme.

Je ne garantis pas l’orgasme à coup sûr, puisque, comme pour une approche dans la rue, cela dépend en partie de la réceptivité de la fille et de votre état du moment.

Mais à la fin de l’article, vous saurez bien mieux faire l’amour à une femme que la majorité des autres hommes, y compris ceux qui ont lu une tonne de bouquins écrits par des sexologues ou des coach en sexualité sans véritable expérience pratique.

Ce qui compte vraiment pour bien baiser une femme

Quand on progresse dans un domaine, on s’aperçoit que ce sont seulement quelques éléments, souvent les plus basiques et négligés, qui influent le plus sur le résultat.

La plupart des hommes qui veulent améliorer leurs performances au lit se dissipent généralement dans les divers détails de l’anatomie féminine, la pléthore de techniques et positions sexuelles…

Ils font cela parce qu’ils croient que plus ils en savent et meilleurs ils deviendront.

Mais ce n’est pas tout à fait la vérité.

En fait, si vous n’êtes pas d’abord capable :

  1. De chauffer une fille, puis la garder excitée…
  2. D’avoir une bonne endurance sexuelle, et garder une érection forte pendant au moins 20 minutes…
  3. De lâcher-prise avec votre « dialogue intérieur » et vos pensées parasites…

…vous n’irez pas bien loin, quelles que soient les techniques sexuelles et les connaissances avancées sur l’anatomie que vous avez !

Le rôle de l’excitation sexuelle pour bien faire l’amour à une femme

Retenez ceci : l’excitation est le principal élément qui rend le sexe agréable !

C’est le degré d’excitation que vous et votre partenaire ressentez qui détermine le degré de plaisir que vous éprouvez.

Si une fille n’est pas excitée, elle n’éprouvera aucun plaisir même si vous vous y prenez comme un pro.

À l’inverse, si elle est chauffée à blanc vous pouvez la faire gémir de plaisir avec des simples coups de buttoirs basiques.

Savoir exciter une femme est plus important que trouver son point G !

C’est plus important que d’être monté comme un âne, ou connaître chacune des positions du Kama Sutra !

Pour ça, il ne s’agit pas forcément d’avoir un beau physique…

Un corps bien foutu peut aider, mais les femmes sont surtout stimulées par les émotions et ressentis véhiculés pendant le rapport.

Elles sont extrêmement réceptives à des éléments comme la connexion sexuelle et/ou affective que vous créez avec elle (généralement à partir des préliminaires), à votre propre excitation sexuelle et à votre comportement pendant l’amour.

C’est la raison pour laquelle lâcher prise est si important.

En étant concentré sur le moment présent, vous pourrez installer et maintenir une connexion et laisser s’exprimer votre excitation sans aucune censure.

Ce sera beaucoup plus excitant pour elle que si vous restiez froid et silencieux, bloqué par vos inhibitions.

Il est aussi important de savoir ce qui excite votre partenaire.

En général, les femmes aiment que leur partenaire soit dominant pendant l’amour.

Qu’ils prennent les choses en mains et démontrent un comportement « bestial. »

Cependant, toutes les femmes ont des goûts différents :

  • Certaines voudront BEAUCOUP de dominance, voire un rapport « sadomasochiste ».
  • D’autres préfèrent que le sexe soit plus « soft », sans trop de bestialité.
  • Quelques-unes aiment que les rôles s’inversent, quand ce sont elles qui dominent.

Pour connaître les goûts de votre partenaire, la meilleure méthode est de :

  1. En parler au préalable avec elle — durant le processus de séduction, vous pouvez amener la discussion sur la table de façon playfull. En prime, ce peut être très excitant de parler ouvertement de vos goûts sexuels.
  2. Calibrer pendant l’amour — c’est-à-dire être attentif à ses réactions, et vous adapter en conséquence.

La calibration est aussi importante durant le sexe que durant la séduction.

Il faut savoir calibrer pour bien exciter et baiser une femme.

L’endurance : prérequis essentiel pour bien baiser

L’endurance sexuelle

La plupart des hommes peuvent jouir très vite.

À titre personnel, si je suis très excité dès le départ et que je ne me contrôle pas pour gérer mon endurance sexuelle, je peux jouir en quelques minutes seulement.

Et il y a bien pire : certains hommes peinent à retenir leur éjaculation plus de quelques secondes…

Les femmes sont très différentes sur ce point.

En général il leur faut plus de temps pour atteindre l’orgasme.

Pour vous donner une image, les femmes sont comme une casserole d’eau froide qu’on met sur le gaz : il faut les « chauffer » continuellement pendant un moment avant qu’elles n’arrivent à ébullition.

Il y a des exceptions ; j’ai rencontré des femmes qui jouissaient très vite, et certains facteurs peuvent accélérer leur orgasme, comme le flirt et les préliminaires qui ont précédé le sexe, ou le contexte dans lequel vous faites l’amour (si elle trouve celui-ci très excitant).

Mais disons qu’en règle générale il faut savoir approximativement durer entre 15 et 30 minutes minimum pour donner un premier orgasme à une femme (ce qui bien entendu ne l’empêche pas de prendre du plaisir avant).

Le problème, c’est que certains hommes sont incapables de durer aussi longtemps.

  • Soit à cause d’un manque d’endurance physique.
  • Soit parce qu’ils sont trop sensibles aux stimuli, et ne peuvent pas s’empêcher d’éjaculer avant.

L’endurance physique

On l’oublie souvent, mais pour mettre suffisamment d’intensité dans ses rapports sexuels et durer assez longtemps, il faut être en bonne condition physique.

Aussi, sans endurance vous serez limité (c’est même précisé dans la Kama Sutra).

Vous ne pourrez pas prendre certaines positions ou attitudes (exemple : agressif et rapide), ou alors pas plus de quelques minutes, parce que celles-ci demandent une grande débauche d’énergie.

En plus, la fatigue réduit l’excitation sexuelle et l’érection.

Si vous vous sentez fatigué et à bout de souffle, vous aurez davantage envie d’arrêter que de faire jouir votre partenaire — et même de jouir vous-même.

Vous aurez des difficultés à garder votre érection.

Heureusement, le problème est simple à régler : il suffit de faire un sport d’endurance.

L’idéal est de pratiquer une activité sportive dans laquelle vous alternez efforts modérés et efforts intensifs courts.

Par exemple : le jogging et le vélo d’appartement, avec des mini-sprints.

C’est le genre de pratique sportive où l’effort se rapproche de celui fourni durant le sexe.

Puisque pour bien baiser il faut garder « un rythme de croisière » ni trop lent ni trop rapide, et faire de temps en temps des « accélérations » (c’est souvent ce qui permet à sa partenaire à passer le seuil de plaisir qui mène à l’orgasme).

Gérer son éjaculation

Pour beaucoup d’hommes, l’une des grandes difficultés du sexe est de le prolonger sans éjaculer.

Parce que si vous éjaculer trop vite vous ne laissez pas le temps à votre partenaire de prendre son pied, et ça pourrait la frustrer.

Les femmes détestent rester sur leur faim !

Pour éviter l’éjaculation précoce, il faut savoir garder à la fois un contrôle mental et physique sur son plaisir sexuel.

  • Mental, parce qu’il faut savoir résister au désir d’éjaculer pour le reporter à plus tard.
  • Physique, parce qu’il faut savoir gérer les sensations procurées par les stimuli qui mènent à l’éjaculation.

Il y a différents moyens de gérer la sensibilité de son pénis pour retarder l’éjaculation.

  • Le plus simple, c’est d’utiliser des préservatifs spéciaux.

Certains préservatifs sont exclusivement conçus pour permettre à l’homme de durer plus longtemps.

Souvent, ils sont plus épais que ceux traditionnels et/ou contiennent de la benzocaïne — une substance qui réduit la sensibilité.

Seul inconvénient de cette solution : elle ne réussit pas à tout le monde…

L’épaisseur de latex et la benzocaïne peuvent littéralement empêcher certains hommes de bander correctement !

  • Prolonger les préliminaires.

Les préliminaires sont souvent indispensables pour faire grimper l’excitation d’une femme, en leur faisant anticiper du plaisir.

Mais plusieurs études ont aussi montré que la durée des préliminaires avait une influence sur la durée des ébats amoureux.

Plus on reporte le moment de la pénétration, plus on a tendance à canaliser son excitation et durer plus longtemps.

  • Commencer lentement.

Commencer lentement est une autre astuce que vous pouvez utiliser en addition à celle(s) précédente(s).

Il est inutile de démarrer à pleine cadence, comme si vous étiez dans un film X.

Au contraire, cela augmente les risques d’éjaculer trop vite.

Or, vous devez rechercher l’effet inverse.

Commencer lentement permet « d’échauffer votre sexe » dans un premier temps, de l’habituer aux stimuli.

C’est un peu comme courir un marathon…

Si vous démarrez à toute allure, vous ne tiendrez pas 3 kilomètres !

Mais si vous en gardez sous la botte pendant les quelques premiers kilomètres, vous pouvez ensuite accélérer votre foulée, et même terminer par un sprint.

En prime, ce sera plus agréable pour votre partenaire, car si la stimulation est trop intense au départ, elle risque de trouver cela désagréable.

Le facteur « immersion » : où comment le lâcher-prise vous permet de baiser une fille 10 fois mieux !

Au début des années 2000, l’auteur américain Daniel Rose a révolutionné ma manière de percevoir le sexe avec son ebook « The Sex Revolution. »

Dans son ebook, il développe une notion jusqu’alors jamais abordée dans les ouvrages sur la sexualité : le principe d’immersion.

Qu’est-ce que l’immersion ?

C’est l’absence totale de pensée et d’inhibition durant le sexe, quand on est parfaitement concentré sur le moment présent.

C’est ce qu’on appelle plus communément le lâcher-prise, ou encore le « flow » chez les artistes.

Si le lâcher-prise est si important pour bien baiser une femme, c’est parce qu’il permet d’atteindre un niveau d’excitation et de concentration optimum !

En effet, on n’est jamais meilleur au lit que lorsqu’on est parfaitement le moment présent.

Car aucune pensée parasite ni inhibition ne vient nous perturber.

Ce n’est d’ailleurs pas seulement vrai pour le sexe, ça l’est aussi dans tout :

  • Quand vous faites un sport.
  • Quand vous jouez d’un instrument de musique.
  • Quand vous draguez.
  • Quand vous écrivez.

Lorsque vous êtes tellement aspiré dans ce que vous faites que vous en pensez à rien d’autre, c’est le moment où vous êtes le plus efficace !

Et pour que l’expérience sexuelle soit excitante et agréable, il faut que vous et votre partenaire lâchiez prise.

Il faut que vous vous laissiez aller, pour que votre dialogue intérieur – qui passe son temps à analyser et à critiquer – disparaisse.

Qu’il ne reste plus que les émotions et l’excitation du moment.

Laissez-vous guider par vos désirs et vos émotions !

Lorsque vous êtes guidé par vos émotions et votre excitation, vous baisez naturellement bien !

Comme s’il s’agissait d’un programme inconscient, profondément enfui en vous, qui s’active quand vous atteignez l’état d’immersion total.

Seulement, lâcher prise est plus facile à dire qu’à faire.

Surtout si vous manquez d’expérience, que vous ressentez l’anxiété de la performance ou souffrez d’un tas de complexes et d’inhibitions, vous allez avoir BEAUCOUP de mal à lâcher prise.

En fait, vous n’allez probablement pas réussir à atteindre parfaitement cet état interne les premières fois.

Il vous faudra au préalable coucher avec plusieurs femmes, et acquérir des expériences positives.

Cela dit, plusieurs choses peuvent favoriser le lâcher-prise :

  • La méditation.

Cette discipline consiste à vider son esprit, justement pour atteindre un état de lâcher-prise total.

Si vous avez un bon niveau méditation, vous atteindrez bien plus facilement l’état d’immersion – même sans avoir beaucoup d’expérience.

  • Le conditionnement mental.

Pour atteindre un état d’immersion, beaucoup de sportif de haut niveau, conférencier ou acteurs pratiquent le conditionnement mental.

Ils utilisent des techniques d’hypnose, de PNL (programmation neurolinguistique) et de visualisation positive.

Vous pouvez vous servir des mêmes techniques qu’eux pour vos performances sexuelles.

Un simple exercice consiste à vivre et ressentir l’expérience souhaiter dans votre imagination, en se visualisant dans un état de lâcher-prise parfait pendant qu’on fait l’amour à votre partenaire.

La science a prouvé qu’à chaque fois qu’on expérimentait un état émotionnel les canaux neuronaux qui amènent à cet état se renforcent et rendent l’accès à cet état émotionnel plus facile.

Et comme le cerveau ne fait pas la distinction entre le réel et l’imaginaire, en imaginant une expérience où vous avez atteint l’état d’immersion, vous pourrez renforcer ces canaux neuronaux, et atteindre plus facilement l’immersion.

Aussi, vous pouvez apprendre à faire un « ancrage ».

C’est une technique de PNL très efficace pour replonger dans un état interne qu’on souhaite.

  • Faire l’amour à moitié endormi…  

Un dernier moyen pour faire l’amour en immersion consiste à faire l’amour quand vous et votre partenaire êtes encore à moitié endormis.

Parce que lorsque vous sortez à peine de votre sommeil, votre esprit rationnel n’est pas totalement réveillé.

Les pensées que vous pouvez avoir habituellement quand vous êtes parfaitement sorti du sommeil sont encore désactivées.

Ça vous permet d’avoir beaucoup moins d’inhibitions et de pensées parasites.

Faire l’amour à moitié endormi est en plus une expérience sexuelle qui peut apporter un peu de variété et d’originalité au rapport.

À propos de l'auteur Voir tous les articles Auteur du site

Richard

Richard

Pick-Up Artist et coach séduction à la Pickup Alliance j'utilise la science comme outil de développement personnel pour aider les personnes à être plus heureuses dans leur vie personnelle et sentimentale.

1 commentaireLaisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Les champs requis sont marqués *

La technique du cryptogramme pour rendre une femme folle de désir sexuel

Rendre une femme folle de désir sexuel : la technique du cryptogramme

Recevez Gratuitement cette vidéo et découvrez la technique du cryptogramme pour rendre une femme folle de désir sexuel et lui donner l'envie de coucher avec vous.

Nous n'envoyons pas de spam ni de louons ou vendons vos informations