4 attitudes à adopter pour NE PAS faire rire une fille

comment ne pas faire rire une fille

La plupart des coachs en séduction recommandent de faire rire les filles.

Mais, à trop vouloir faire rire une femme, on peut parfois se prendre les pieds dans le tapis.

Souvent, si votre humour n’a pas l’effet escompté auprès des femmes (elles se vexent au lieu de rigoler, ricanent par politesse mais trouvent que vous êtes lourd, etc.) c’est parce que votre humour est mauvais ou mal « calibré ».

Du coup vous passez pour un naze, un connard, un relou, et vous dégradez complètement votre image aux yeux des femmes.

Comment NE PAS faire rire les filles ?

Il y a selon moi 4 grandes attitudes pour y arriver.

Si vous voulez passer pour un blaireau, appliquez-les.

La réussite est garantie !

1. Rabaisser les femmes avec des plaisanteries ou du sarcasme

Rabaisser les filles est une puissante technique pour passer pour un connard !

Je sais ce que vous vous dites : la communauté enseigne pourtant une technique (le Neg) pour rabaisser la valeur des filles, donc ça doit être une bonne chose en soi.

Sauf que le Neg n’est pas une technique humoristique.

Pour qu’un Neg fonctionne il faut que ce soit fait :

  1. Sur une « cible » appropriée : le « neg » sert à balayer l’excès de confiance d’une très belle femme qui se fait chasser par une pléthore de gars qui la complimente et la met sur un piédestal. Mais si vous neguez la petite étudiante timide du coin de la rue, ça va juste froisser son ego.
  2. De manière subtile: par une remarque qui semble innocente en apparence, qui donne l’impression que vous ne l’avez pas fait exprès.

Le problème, c’est qu’en rabaissant les filles sur un ton humoristique et volontaire, elles penseront que vous vous foutez de leur gueule.

Que vous leur manquez de respect.

Ça va détruire le rapport.

2. Faites des blagues vulgaires, trash ou insultantes

Vous voulez fâcher les filles, recevoir des insultes, ou mieux : une bonne claque ?

Faites des blagues bien crasses !

Plus sérieusement : les filles sont naturellement sélectives.

Si vous dites quelque chose qui ne leur plait pas, elles peuvent vous nexter immédiatement sans chercher à comprendre si c’est parce que vous êtes un connard ou si vous avez été maladroit.

Tout comme on recommande d’éviter les sujets clivants et conflictuels comme la religion ou la politique, il faut éviter aussi les blagues qui peuvent être considérées comme sexiste, homophobe ou xénophobe, si on les interprète au premier degré ou si ça touche notre corde sensible.

Tant que vous ne connaissez pas bien une fille, évitez ce genre d’humour.

Bien sûr, certaines filles peuvent rire d’une plaisanterie très misogyne.

Mais ça peut aussi lui déplaire, et lui faire penser que vous êtes un sacré gros connard.

Est-ce que ça vaut le coup de prendre le risque ? Absolument pas.

Il y a un tas d’autres sujet sur lesquelles vous pouvez rire ou parler.

Plus tard, quand la fille vous connaîtra mieux et qu’elle vous appréciera, vous pourrez savoir quel genre d’humour elle aime, et si vous commettez une faute de goût elle vous la pardonnera.

Mais au début, mieux vaut tenir sa langue si vous ne voulez pas vous faire nexter inutilement.

3. Ne vous moquez pas, ne critiquez pas, même avec humour !

Tout aussi efficace que de la rabaisser, rabaisser quelqu’un d’autre devant elle…

Je sais, entre potes c’est un jeu qui peut être plutôt rigolo.

Mais vous n’êtes pas avec vos potes ici.

Vous êtes avec une fille qui ne vous connait pas encore et qui pourrait bien vous prendre pour un donneur de leçon qui masque son arrogance et sa méchanceté derrière l’humour.

4. Auto-plébiscite !

Il n’y a rien de mieux que l’autoplébiscite pour passer pour un relou de niveau international !

L’autoplébiscite, c’est quand on rit de ses propres blagues, souvent tout seul.

Et soyons francs : quand vous voyez quelqu’un qui rigole sans cesse de ses propres plaisanteries, et sans être drôle de surcroît, vous ne vous dites jamais « wow ce mec est trop cool ! ».

Vous vous dites plutôt « Mon Dieu, mais quel blaireau ce type ! »

C’est parce que, oui, l’autoplébiscite est un truc de blaireau…

Comme disait Casanova : « Pour faire pleurer les gens, vous devez pleurer vous-mêmes. Si vous voulez les faire rire, vous devez garder un visage sérieux. »

À propos de l'auteur Voir tous les articles Auteur du site

Richard

Richard

Pick-Up Artist et coach séduction à la Pickup Alliance j'utilise la science comme outil de développement personnel pour aider les personnes à être plus heureuses dans leur vie personnelle et sentimentale.

1 commentaireLaisser un commentaire

  • “La communauté enseigne pourtant une technique (le Neg) pour rabaisser la valeur des filles.”
    Je pense qu’il est très important de préciser que ce genre de raisonnement peut vite devenir problématique.

    Pour que quelque chose fonctionne, il faut quand même y croire un minimum et donc sur le long terme les mauvaises conséquences ne tardent pas à apparaître. Certains en arrivent vite à ne plus être capables de voir la vraie valeur des femmes et ne tiennent plus les relations à long terme car ils sont en fait incapables de cacher leur lâcheté.

    Car oui, en utilisant cette technique ça, vous vous affirmer lâche. Oui, je n’hésite pas à le redire, c’est purement de la lâcheté. Viser quelque chose de plus haut que vous allez conquérir, ne viser pas plus bas par peur de l’échec !

    Ce qu’il faut c’est minimiser l’impact d’une personne sur soi (et non la valeur de la personne elle-même) ou augmenter mentalement sa propre valeur, mais rabaisser littéralement la valeur des femmes en général, c’est littéralement se tirer une balle dans le pied pour mieux vivre.

    On a toujours mis en garde contre le fait de sous-estimer un obstacle ou pire un objectif, c’est pareil ici ! Alors n’inventer pas des excuses pour rabaisser les autres ! Affirmer plutôt votre propre valeur ! C’est la clef du succès ! La victoire n’en sera que plus belle ! C’est comme ça qu’on progresse et séduit plus de femmes ! Soyez de vrais hommes !
    Rien qu’avec cette mentalité, le succès est déjà bien plus près de vous qu’en rabaissant les autres !

    Sinon, faire rire -ou échouer à faire rire- n’est pas que dans la parole, c’est tout une attitude, une gestuelle et une mise en situation. Les conseils ici tombent sous le sens !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Les champs requis sont marqués *