Avis The Game de Neil Strauss : que faut t-il penser du livre le plus populaire de la communauté de la séduction ?

avis The Game de Neil Strauss : que faut t-il penser du livre le plus populaire de la communauté de la séduction

Attraction Code : Guide Offert

Célibataire ? Découvrez comment vous pouvez devenir un aimant à femmes sans être particulièrement beau, riche, intelligent ou confiant grâce aux mécanismes codés de l'attraction 

L’autobiographie romancée The Game de Neil Strauss, que vous pouvez vous procurer en cliquant ici, est certainement l’ouvrage le plus populaire de la communauté de la séduction.

The Game a inspiré des milliers d’hommes partout dans le monde, et a participé à la démocratisation des forums, blogs et coaching en séduction sur internet.

Pourtant tout n’est pas à prendre dans ce livre.

Car quand bien même il en ait motivé beaucoup à devenir une meilleure version d’eux-mêmes, il en a aussi fourvoyé d’autres en les berçant de faux espoirs.

C’est pour cela que j’ai voulu vous partager mes ressentis concernant cet ouvrage.

The Game de Neil Strauss : mon avis

J’ai lu The Game à deux reprises.

  • Une première fois, juste après avoir découvert la communauté de la séduction.
  • Une seconde le mois dernier, pour voir si j’allais en tirer quelque chose de différent, après tant d’années à pratiquer et enseigner la séduction.

À la première lecture, j’étais comme sur un nuage.

J’avais l’impression d’avoir trouvé la formule magique pour séduire les filles.

Puis j’ai constaté plus tard que la fiction restait assez éloignée de la réalité, et qu’il ne suffisait pas d’appliquer quelques techniques pour devenir un tombeur à femmes (c’était pourtant la sensation que le bouquin m’avait laissée).

Avant ma seconde relecture, j’aurais déconseillé The Game, parce qu’il berce un peu trop de faux espoirs.

Ma seconde relecture, cependant, m’a rendu plus modéré.

C’est finalement une histoire qui peut s’avérer enrichissante, à certaines conditions :

  1. Réaliser que The Game de Neil Strauss est une autobiographie romancée, pas une étude objective…

Tout comme un coach en séduction Youtubeur va garder ses meilleurs pick-up en vidéo pour alimenter sa chaîne, Neil Strauss a inséré ses meilleures anecdotes dans son roman.

Seulement, décrire presque exclusivement ses réussites laisse penser que toutes ses tentatives sont un succès et qu’on peut séduire TOUTES les filles avec un bon Game.

  1. Avoir déjà une bonne expérience du terrain.

Paradoxalement, ma relecture a été plus instructive que la première.

Pourquoi ? Parce que j’ai pu me rendre compte d’un certain nombre de détails passés inaperçus la première fois.

Quand on le lit avec des yeux de débutants, on passe à côté d’un tas de choses !

  • La remise en cause de certaines techniques ;
  • Des questionnements les dérives de la communauté,= ;
  • Etc.

La première fois, mon esprit était focalisé sur les méthodes et les techniques de drague à apprendre dans le livre.

En réalité, ce ne sont pas les leçons les plus importants à retenir dans The Game (vous apprendrez beaucoup plus sur la Mystery Method en lisant la Mystery Method et Revelation …)

Les Points forts que je retiens dans The Game

  • The Game est très motivant. — C’est le récit du parcours d’un type qui passe du stade d’AFC à PUA rapidement, avec la description de ses fields report, etc., et tout ça donne une énorme envie de sortir draguer les filles. Ça rappelle que la séduction est avant tout un jeu, une belle aventure.
  • On tire une morale intéressante de cette histoire. — Celle qu’avec des efforts, de la volonté et du courage, n’importe qui peut devenir une version beaucoup plus séduisante de lui-même.

En effet, on a beau prêter beaucoup (trop) d’attention aux techniques et aux méthodes, c’est avant tout le récit d’un homme qui devient une version plus attirante de lui-même.

Dans les 200 à 300 premières pages, il est surtout question de cela.

  • Neil Strauss se rase la tête et change de look pour avoir l’air plus cool, plus attirant.
  • Il se blanchit les dents, bronze sa peau, se fait hypnotiser pour acquérir des croyances plus positives.
  • Il apprend des routines et des tours de magie pour avoir des interactions plus intéressantes avec les femmes qu’il aborde,
  • Et, peu à peu, il accumule de bonnes expériences et gagne en confiance.

Le livre sert aussi de guide d’introduction à plusieurs techniques de séduction populaires : le cocky-funny (macho-marrant), le neg, le pattern (scénario), etc.

Les Points faibles de The Game

Au risque de me répéter, la principale erreur du roman c’est de mettre trop en avant les succès, et pas assez les échecs.

Il faut attendre plus de 150 pages avant que Neil Stauss parvienne enfin à embrasser une fille, alors qu’il prenait déjà pléthore de numéros en night-club…

Qu’a-t-il fait de tous ces numéros ?

The Game ne montre qu’une partie de la réalité (la meilleure).

Du coup, on a l’impression que l’auteur réussit tout ce qu’il entreprend.

Ça peut induire les débutants en erreur.

Aussi, je trouve que beaucoup de concepts sont superflus, surtout pour un homme qui cherche à séduire dans les contextes ordinaires.

Pendant des années, j’ai vu des mecs essayer de faire de longs openers indirects et balancer des negs aux femmes lambda dans la rue.

Toutes ces choses, qui peuvent peut-être servir sur une stripteaseuse à Las Vegas, n’ont généralement aucune utilité sur une fille rencontrée dans la rue ou dans un bar standard.

Certaines techniques, comme celle de « l’évolution », semblent plutôt donner du courage à Neil Strauss pour escalader des filles déjà intéressées par lui.

C’est pourquoi je recommande de lire le livre à condition d’être bien expérimenté, et d’avoir une bonne intelligence sociale pour savoir faire la part des choses.

À propos de l'auteur Voir tous les articles Auteur du site

Richard

Richard

Pick-Up Artist et coach séduction à la Pickup Alliance j'utilise la science comme outil de développement personnel pour aider les personnes à être plus heureuses dans leur vie personnelle et sentimentale.

1 commentaireLaisser un commentaire

  • Je pense qu’il est important de noter plusieurs choses.

    Ce livre repose sur le Programmation Neuro-Linguistique qui n’est en rien une science, ne repose sur aucun fondement, ni étude sérieuse et n’a absolument aucune validation thérapeutique.
    Pour dire, le prix de philosophie morale de l’Académie des sciences morales et politiques de 1998 va jusqu’à dénoncer cette méthode et les organisations de santé et médecine qui ne l’ignore pas vont jusqu’à mettre en garde.

    Au final, Neil Strauss qui a écrit ce livre en 2005 n’a pas eu des expériences futures positives : il a eu beaucoup de problème de relation, a raté son mariage avant de se remettre avec son ex et a dû suivre des thérapies.
    Un petit lien pour ceux que ça intéressent sur l’auteur :
    https://www.washingtonpost.com/news/soloish/wp/2015/10/14/10-years-ago-neil-strauss-was-a-pickup-artist-now-hes-a-committed-husband/?noredirect=on&utm_term=.54c8313afbb9

    The Game est un livre intéressant, mais il est à lire en gardant tout cela à l’esprit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Les champs requis sont marqués *

GUIDE OFFERT : ATTRACTION CODE

Transformez vos rencontres en relations sexuelles et amoureuses

Couchez avec plus de femmes et trouvez l'amour en utilisant mes techniques d'attraction méconnues de 90% des hommes

chevron-down