Comment engager une conversation avec une fille

engager la discussion avec une fille : comment engager la conversation avec une fille

Attraction Code : Guide Offert

Célibataire ? Découvrez comment vous pouvez devenir un aimant à femmes sans être particulièrement beau, riche, intelligent ou confiant grâce aux mécanismes codés de l'attraction 

Une fois la peur de l’approche surmontée, certains apprentis séducteurs se posent la question de savoir comment engager une conversation avec une fille qu’ils viennent de croiser et faire en sorte qu’une véritable discussion prenne part lorsque l’on est en manque de conversation .

Lorsqu’un homme souhaite rencontrer des filles dans des endroits peu communs et en dehors de son cercle social, celui-ci a tendance à se poser mille questions sur la manière d’entamer efficacement une conversation avec une fille.

Et ce questionnement est tout à fait légitime.

  • Comment faire en sorte qu’une inconnue qu’on aborde à un instant de sa vie s’intéresse à notre personne ?
  • Comment faire pour qu’elle décide de s’engager dans une discussion ?
  • Comment entrer subitement dans son univers, sa bulle et passer du statut de simple inconnu à celui de connaissance ?
  • Comment s’immiscer dans sa vie de manière subtile en la laissant s’imaginer qu’elle ne peut la continuer sans vous ?
  • Et finalement, quel discours tenir pour que vos propos aient du sens et amène la fille à bien vouloir faire votre connaissance ?

Tant de questions auxquelles je vais tenter de répondre dans cet article.

Alors si vous êtes prêt à connaître les techniques de discussion permettant d’entamer facilement une conversation avec une femme, alors lisez la suite.

Les étapes à suivre pour engager une conversation avec une fille

Engager un dialogue avec une femme revient à maîtriser 3 étapes essentielles :

  1. Réaliser un abord : Toutes les conversations partent de là. C’est votre faculté à donner envie à une femme de rester quelques instants de plus en votre compagnie qui vous donnera la possibilité d’aller engager réellement la discussion.
  2. Réaliser une transition sur un sujet de conversation : alors que votre phrase d’approche ne servait qu’à entrer dans l’univers de la fille, la transition va vous permettre de passer à une véritable discussion où vous passerez du statut de simplement inconnu à celui de connaissance.
  3. Engager une conversation avec la fille : dès lors la transition effectuée, vous passez sur un sujet de conversation intéressant dont le rôle est d’engager et investir progressivement la fille dans la discussion.

En suivant correctement ces étapes, vous serez en mesure de partir d’une simple approche à une discussion plus évoluée qui vous valorisera aux yeux de la fille et lui donnera l’envie de vous revoir.

Engager une conversation avec une fille : réaliser une transition sur un sujet de conversation

Vous avez réalisé votre abord, la fille est plus ou moins réceptive.

Peu importe, il va falloir rapidement enclencher la seconde, passer à un sujet de conversation plus intéressant et oublier le fluff (bavardage) des premiers instants.

C’est d’ailleurs ce qui effraie et bloque la plupart des hommes.

Ils bloquent parce que le plus dur lorsqu’on aborde une fille dans n’importe quel contexte social n’est pas tant la phrase d’approche mais la transition entre cette phrase et une véritable conversation.

Concrètement, leur phrase d’approche est bien ficelée, ils arrivent à avoir une réponse positive de la fille mais dès qu’il s’agit de passer à autre chose, silence radio, le black-out total dans le cerveau.

Comme si plus aucune connexion n’était réalisée.

Combien de fois ai-je entendu de la bouche de mes amis ou de mes élèves : « Mais je lui dis quoi après ? ».

C’est vrai après tout, qu’est-ce que vous pourriez bien dire à cette fille alors que vous ne la connaissez pas ?

En fait, lorsqu’un homme se pose ce genre de question c’est parce qu’il pense à tort que pour discuter avec une fille celui-ci doit entamer une discussion sur un sujet qui passionne la fille.

Et étant donné qu’il ne sait pas ce qui la passionne il se dit que c’est peine perdue et qu’il n’arrivera jamais à l’intéresser.

Je suis sûr que cela vous est déjà arrivé de penser cela, même inconsciemment.

Messieurs, ne vous torturez plus le cerveau avec ce genre de pensées.

Pour entamer une conversation avec une fille, nul besoin de savoir ce qui l’intéresse, il suffit simplement de s’intéresser à elle !

Retenez bien ceci :

  • pour entamer une conversation avec une fille, vous devez en premier lieu vous intéresser à ELLE.

Et plus vous vous intéresserez à elle, plus vous récupérerez des informations qui vous permettront de savoir ce qui l’intéresse vraiment !

Vous voyez la subtilité ?

Alors maintenant que vous savez cela, comment réaliser une transition vers ce sujet de conversation ?

C’est tout simple, suivez le guide :

Utiliser l’affirmation et la supposition pour engager une conversation avec une femme

Lorsqu’il s’agit de passer de l’étape « phrase d’approche » à l’étape « engager la communication » la plupart des mecs réalisent des transitions de ce genre :

Vous : Ok, et tu fais quoi là ?

Vous : “Tu t’appelles comment ?

Vous : “Tu fais quoi dans la vie ?

Alors d’après vous, qu’est-ce qui ne va pas ?

Je vais vous le dire moi ce qui ne va pas (d’un autre côté je suis là pour ça).

Ce qui ne va pas c’est que ce genre de question n’amène rien de positif.

Vous vous fondez dans la masse, vous restez au même niveau que 95% des hommes sur terre qui préfèrent ne pas prendre de risque.

Eh oui messieurs, la séduction c’est aussi prendre le risque de se voir rejeter par une fille parce qu’on aura osé lui dire quelque chose qu’elle n’a pas l’habitude d’entendre.

Mais que je vous rassure, tant que le risque est mesuré, il n’y a pas de raison pour que vous essuyez un refus.

En sus, les questions vous mettent indirectement dans la peau d’un recruteur.

Une rencontre n’est pas un entretien d’embauche.

Vous êtes là pour passer un bon moment et donner du « fun » à la conversation.

Alors concrètement, comment réaliser une transition efficace qui vous démarquera de la concurrence ?

Eh bien une fois votre phrase d’approche dégainée, vous pouvez simplement faire une affirmation ou une supposition.

Faire des affirmations ou des suppositions est un excellent moyen de briser la glace et faire connaissance avec une fille.

En effet, étant donné que vous n’avez aucune information sur elle, vous allez supposer une information pour en obtenir la véritable nature.

Ce que vous faites c’est tout simplement prêcher le faux pour savoir le vrai

Et c’est d’une puissance telle que vous pouvez par cette simple supposition entamer n’importe quelle conversation auprès d’une fille.

Vous pouvez par exemple lui dire :

Vous : « En fait, je m’appelle [Votre prénom], et toi ? »
Elle : « [Son prénom] »
Vous : « Enchanté [Son prénom]. A la vue de [un élément physique ou matériel] je parierai que …»

Ou :

Vous : « J’étais en train de me dire en t’écoutant que tu devais être »

Vous : Et à la vue de ta dégaine (ou énergie débordante) je dirais que tu viens de finir ton travail.PUA : c’est marrant, en te croisant je ne me suis pas aperçu de ton magnifique pull [pause – réponse] et à la vue du reste de tes fringues je parierai qu’on te l’a offert.

Vous : Je vois que tu lis […], je n’aurai jamais cru que tu pouvais être attirée par ce genre de livre.

Vous : C’est marrant ton accent, je parierai que tu viens de […].

Notez bien que lorsque vous effectuez une supposition, celle-ci doit être censée, elle ne doit pas sortir de nulle part.

La fille doit se dire : « C’est vrai qu’il peut penser cela, je vais lui expliquer la vérité ».

Pour ce faire, vous devez baser votre supposition sur le contexte ou la situation en écoutant et en observant la fille à qui vous parlez.

Basons-nous sur l’exemple précédent pour mettre en lumière mes propos. Dans la phase :

Vous : « Enchanté [Son prénom]. A la vue de [un élément physique ou matériel] je parierais que »

Nous voyons qu’avant le « je parierai que » il est écrit : « à la vue [un élément physique ou matériel] ».

Cette simple phrase permet d’expliquer à la fille le pourquoi de votre supposition.

Vous ajoutez donc une raison à votre supposition.

Car pour entamer une conversation avec une file, vous devez toujours donner une raison qui explique votre pensée.

Si vous dites par exemple à une fille : « Je parierais que tu es anglaise. » la fille se demandera automatiquement pourquoi vous pensez cela et vous le demandera.

Donc, autant répondre directement à une question qu’elle pourrait vous poser par la suite.

Ainsi, préférez lui dire

Vous : « A ton accent je parierais que tu es anglaise. »

Vous : « A la vue de ton sac je parierais que tu étais en train de faire du shopping. »

Vous : « J’étais en train de me dire en t’écoutant parler que tu dois sûrement faire des études d’ingénieur. Tu es très raisonnée. »

Vous : « Tu marchais vite. Tu as un rendez-vous ? » (Supposition sous forme d’interrogation)

Remarquez également à travers ces exemples que le sujet principal est toujours la fille.

Sa nationalité, ce qu’elle est en train de faire ou ce qu’elle fait dans la vie sont des éléments qui ont directement un rapport avec elle.

Engager une conversation avec une femme : utiliser l’implication

Une deuxième manière de réaliser une transition est d’utiliser l’implication.

Elle va permettre à la fille de faire le lien entre vous et les mots à forte valeur que vous délivrerez dans votre transition.

Vous lui faites deviner en quelque sorte votre valeur.

Cela est bien plus puissant que de le lui dire que vous êtes quelqu’un possédant de grandes qualités.

Aussi, l’implication permet de créer des points communs d’entrée de jeu puisqu’en plus de faire le lien entre vous et une certaine valeur, elle va faire le lien entre vous et elle.

Exemples :

(1) Vous : Toi aussi tu achètes tes fringues chez Dior ?

Mot à forte valeur : Dior
Sous communication : statut économique
Point commun : toi aussi

(2) Vous : Toi aussi tu allais rejoindre des amis ?

Mot à forte valeur : Amis
Sous communication : statut social
Point commun : toi aussi

Vous l’aurez compris, le « toi aussi » permet de vous associer à elle et à une qualité que recherchent les femmes.

À utiliser sans modération tout au long de votre jeu…

Et après la transition ?

Et après avoir réalisé votre supposition, que dire à la fille ?

Encore une fois, ce n’est pas si compliqué que ça.

Il suffit de bien écouter la réponse de la fille et de rebondir sur un élément de sa phrase.

Par exemple, si elle vous dit qu’elle n’est pas Française mais qu’elle est de Londres, demandez-lui simplement ce qui l’amène en France.

Si elle vous dit qu’elle faisait du shopping, demandez-lui ce qu’elle a acheté de beau ou encore mieux, supposez ces achats.

Si elle vous dit qu’elle fait des études de droit, rebondissez dessus en faisant le rapprochement avec vos études ou injectez de l’humour en lui disant que vous aurez bientôt besoin d’elle à cause de votre ex qui vous harcèle de trop.

Tout ce qu’elle peut vous dire peut amener à un sujet de conversation et c’est la manière dont vous lui répondrez qui vous fera passer d’un univers (d’un futur) où elle est attirée par vous ou dans un univers où elle ne l’est pas.

Ceci étant dit et l’élément de transition étant validé, passons maintenant au contenu de votre phrase afin de déterminer la manière d’amener une fille à parler d’elle.

Comment engager une discussion avec une fille

Une fois votre transition effectuée, rien n’est encore gagné.

Vous n’êtes toujours pas à 50-50 dans l’échange.

Pour qu’une conversation soit vraiment engagée il faut que la fille soit engagée dans la discussion.

Dès lors que vous l’avez convaincue de discuter avec vous et qu’un échange s’est établi vous pouvez vous dire que la conversation est véritablement engagée.

La question qui se pose dès lors est comment donner l’envie à une femme de s’engager dans une conversation.

La réponse à cette question est de jouer sur plusieurs composantes qui sont :

  • La valorisation
  • Les sujets de conversation
  • L’engagement et la cohérence.

Se valoriser pour donner l’envie de s’engager

La première chose à faire pour donner l’envie à une femme de s’engager dans une conversation est de démontrer vos qualités.

Un mec sans aucune qualité aura très peu de chances de voir la fille accepter un véritable dialogue.

La capacité que vous aurez à vous donner de la valeur impactera directement sur sa prise de décision.

Un homme sachant se mettre en valeur sans être présomptueux augmentera considérablement ses chances de voir la conversation s’engager.

À vous de travailler ce point pour vos prochaines interactions.

Les sujets de conversation à forte valeur ajoutée

Les sujets de conversation représentent la base de toute interaction.

Ce sont les supports qui vous permettent de vous valoriser puisqu’une conversation à forte valeur ajoutée est à elle seule une démonstration de valeur et qu’y incorporer vos valorisants à l’intérieur aura un impact significatif sur l’image que la fille se fait de vous.

J’y reviendrai plus en détail dans un prochain article.

Engagement et cohérence

Robert Cialdini, dans son livre « Influence et manipulation », décrit très bien ce principe.

Mais voyons ensemble comment l’appliquer au domaine de la séduction.

La cohérence est déclenchée par l’engagement qui lui-même est déclenché selon diverses conditions.

Un engagement réussit d’autant mieux à modifier un comportement (dans notre cas de passer de l’état « écouter » à l’état « discuter ») qu’il représente :

  • Un certain effort : plus un engagement requiert un effort important (temps dépensé, difficulté à arriver au résultat souhaité) plus il donnera de la valeur à cet engagement. Ainsi, en séduction, les filles attachent plus d’importance à un mec qu’elles ont du mal à obtenir car l’effort qu’elles ont à consentir pour l’avoir est bien plus important. Ainsi, il suffit d’utiliser la notion de prix dans vos paroles et vos actes pour activer cette condition.
  • Une décision intérieure : autre facteur important, l’engagement pris par un individu doit se faire libre de toute pression extérieure (menaces, récompenses). En effet, une récompense peut nous amener à agir dans un certain sens mais ne nous fera pas accepter intérieurement la responsabilité de l’acte. De même, une menace peut entrainer une soumission immédiate mais ne crée pas d’engagement durable. Ainsi, vous ne devez nullement forcer la main à une fille pour qu’elle accepte de discuter avec vous. Cela doit venir d’elle-même suivant l’image qu’elle s’est faite de vous depuis le début de l’interaction. De ce fait, elle acceptera plus facilement ce nouveau comportement.

Dès lors que ces conditions d’engagement sont validées, il devient difficile pour la personne de changer son nouveau comportement car nous ne voulons pas avoir à subir les conséquences d’un changement.

Nous sommes soumis à des pressions intérieures (cohérence avec nos actes) et extérieures (image des autres sur nous) qui nous empêchent de modifier notre nouvelle attitude.

C’est donc en réussissant à passer de la phrase d’approche à un sujet de conversation vous valorisant que vous réussirez à engager une fille dans la conversation et donc à débuter une véritable discussion avec elle.

Pour cela, votre communication verbale et non verbale doit être congruente.

Un player démontrant peu de confiance en lui, peu de valeur  ne réussira jamais à engager une discussion avec une HB10 (il le pourra sûrement avec une 5 puisqu’ils seront dès lors à même niveau de valeur) même avec le meilleur matériel en main.

Quand on vous dit que le développement personnel est capital…

Maintenant, à vous de jouer.

À propos de l'auteur Voir tous les articles Auteur du site

Richard

Pick-Up Artist et coach séduction à la Pickup Alliance j'utilise la science comme outil de développement personnel pour aider les personnes à être plus heureuses dans leur vie personnelle et sentimentale.

>

GUIDE OFFERT : ATTRACTION CODE

Transformez vos rencontres en relations sexuelles et amoureuses

Couchez avec plus de femmes et trouvez l'amour en utilisant mes techniques d'attraction méconnues de 90% des hommes

chevron-down