Espionner son ex pour mieux la reconquérir ?

À l’heure où les réseaux sociaux atteignent leur apogée, espionner son ex n’a jamais été aussi simple.

Il faut dire que cette option est plus que tentante, surtout dans une optique de reconquête.

Mais en réalité, espionner son ex se révèle extrêmement malsain.

Au-delà du côté moralement très discutable de la chose, cette pratique est en effet extrêmement délétère.

C’est d’ailleurs ce que s’est attachée à démontrer une étude menée par des chercheurs de l’université de l’Ohio (source : liebertpub.com).

Mésestime de soi, rumination mentale, incapacité chronique à être heureux…

Tout ceci fait partie des conséquences directes du stalking, c’est-à-dire le fait d’espionner son ex.

Je vous explique donc pourquoi vous devez absolument éviter de vous adonner à ce jeu malsain.

Pourquoi espionner son ex ?

De nombreuses raisons peuvent conduire à espionner son ex.

Et pour être honnête, nous avons tous un jour eu envie de savoir ce que notre ex devenait.

Beaucoup d’entre nous sont d’ailleurs sans doute déjà allés faire un tour sur les réseaux sociaux de leur ex.

Si elle reste sporadique, cette pratique n’a rien de bien méchant.

Elle fait en effet partie de notre tendance naturelle à la curiosité.

En revanche, le fait d’espionner son ex peut devenir plus dangereux (et grave) s’il va au-delà de la simple curiosité.

Certains sont tentés d’espionner leur ex afin d’obtenir des informations cruciales dans le but de la reconquérir.

Louable sur le papier, mais réellement pervers et manipulateur en pratique.

D’autres espionnent leur ex car ils ne parviennent pas à surmonter une peine de coeur après une rupture.

Dans ce genre de cas, on ne réalise même pas ce que l’on est en train de faire.

On cherche simplement par tous les moyens à rester proche de cette ex que l’on n’arrive pas à oublier.

Si espionner son ex reste malsain dans un cas comme dans l’autre, le faire de façon inconsciente par dépit ou détresse amoureuse est un peu moins rédhibitoire.

Le problème est que cet espionnage peut rapidement tourner à l’obsession, voire à la paranoïa.

Et c’est particulièrement vrai à l’ère des réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux, un poison contemporain

Si les réseaux sociaux constituent un formidable outil de communication, ils n’en restent pas moins à double tranchant.

Le danger vient en effet du fait qu’il est extrêmement aisé d’espionner son ex par leur biais.

Aujourd’hui, nous partageons énormément de choses sur nos différents réseaux sociaux.

Il faut ajouter à cela des paramètres de confidentialité par toujours favorables à l’intimité.

Espionner son ex via Facebook, Instagram ou Twitter est donc devenu très simple.

Et c’est justement de cette facilité que vient le danger.

En tant qu’être humain, il est très difficile de résister à la tentation.

Les personnes sensibles, qui ne parviennent pas à se remettre d’une rupture par exemple, sont particulièrement exposées à cette tentation.

Et ce sont d’ailleurs les hommes qui espionnent le plus souvent leur ex.

La même étude évoquée en introduction souligne en effet que 80 % des stalkers sont des hommes.

Il paraît donc difficile d’échapper à ce fléau.

Il est pourtant essentiel de résister à la tentation d’espionner son ex.

Espionner son ex : un deuil impossible

Tout le monde sait à quel point une rupture amoureuse peut être difficile à surmonter.

C’est un long processus de deuil qu’il faut affronter, parfois sans y parvenir.

Notre ex nous manque, et cette sensation de vide ne s’estompe que très lentement.

C’est dans cette situation que la tentation d’espionner son ex est la plus grande.

Le fait de garder un oeil sur ce qu’elle fait nous rassure, et atténue un peu le manque.

Mais il ne s’agit que d’un pansement temporaire, qui ne fait pas illusion bien longtemps.

Pire encore : plus on espionne son ex, et plus on a envie de l’espionner.

Si bien que les choses peuvent rapidement prendre une tournure obsessive.

Espionner son ex empêche totalement le travail de deuil amoureux.

On s’enferme alors dans une spirale de sentiments négatifs, dont il est presque impossible de sortir seul.

Une spirale infernale de sentiments négatifs

Espionner son ex peut avoir de graves conséquences sur notre bien-être.

Cela impacte plus particulièrement nos relations futures.

Il est en effet impossible d’accueillir une nouvelle personne dans sa vie si on n’en a pas sorti son ex.

On peut difficilement être heureux en couple si on n’a pas oublié sa précédente relation.

Et le fait de l’espionner ne permet pas de couper le cordon et de faire le deuil, une étape pourtant essentielle.

Aucune nouvelle relation amoureuse ne peut être construite sainement sur les braises d’une autre.

En particulier si les braises sont constamment attisées par un espionnage permanent de son ex.

Espionner son ex peut également avoir de graves conséquences sur l’estime que l’on a de soi.

On se met à ruminer la rupture, à se demander ce que l’on aurait pu faire pour éviter d’en arriver là.

Espionner son ex renvoie sans arrêt à cet échec, et empoisonne l’existence.

Il faut donc impérativement mettre fin à cette pratique pour se donner une chance d’avancer.

Et si rien n’y fait, une thérapie devra sans doute être envisagée, qu’elle soit psychologique ou médicamenteuse dans les cas extrêmes.

À propos de l'auteur Voir tous les articles

Richard

Richard

PickUp Artist et fondateur du site Pickup Alliance j'utilise la science comme outil de développement personnel pour aider les personnes à être plus heureuses dans leur vie personnelle et sentimentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Les champs requis sont marqués *