Célibataire : le secret ignoré par l’humanité pour en finir une bonne fois pour toute avec le célibat

Durée de lecture :

Le célibat longue durée est sans aucun doute l’une des principales causes de mal-être chez un homme aujourd’hui.

Et ni les antidépresseurs ni les thérapies « bien-être » ne peuvent y faire quoi que ce soit.

Le besoin d’avoir de la compagnie féminine auprès de soi, de se sentir aimé par quelqu’un qu’on aime, d’avoir une « acolyte » avec qui partager sa vie et qui nous épaule dans les moments difficiles… est, pour beaucoup d’entre nous, encore plus oppressant que le besoin de sexe ou de validation sociale.

Même la réussite sociale et économique ne saurait émanciper un homme d’un besoin aussi fondamental.

D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si l’on recense de plus en plus de sites de rencontres : des millions d’hommes souffrent d’être célibataires, ils veulent à tout prix en finir avec le célibat.

Pour la majorité d’entre eux, l’objectif principal est de trouver une copine.

  • Le besoin de sexe est secondaire, il vient et part comme une envie de chocolat.
  • Mais le célibat, c’est comme avoir un caillou coincé dans sa chaussure : tant qu’on ne s’en débarrasse pas, il continue à nous faire souffrir.

Avant-propos

Notre société : une fabrique à célibataire

Vous devez réaliser que la majorité des problèmes et des situations désagréables que vous rencontrez au cours de votre vie sont amenés par la même conjonction de causes.

  • Un mauvais état d’esprit,
  • Une mauvaise attitude,
  • De mauvais choix.

On appelle cela le lien de causalité.

Par exemple : si vous fumez, mangez mal et ne faites absolument aucune activité physique, vous risquez fort de développer de nombreuses maladies (pulmonaire, cardiovasculaire, obésité, cancers, etc.).

Ou, tout du moins, les probabilités que vous finissiez par être en mauvaise santé sont bien plus grandes que si votre hygiène de vie était irréprochable…

Être célibataire est aussi la conséquence d’un certain nombre de mêmes causes.

Principalement de mauvaises habitudes comportementales, dues à des croyances erronées qui vous ont été inculquées par la société.

En effet, la société dans laquelle nous vivons, à travers l’éducation et les médias, nous a conditionnés à adopter des comportements et états d’esprit qui provoquent une vie sentimentale médiocre pour la plupart d’entre nous.

Par exemple, on a presque tous cru en cette croyance-là : « il faut se montrer gentil et bien élevé avec les femmes pour leur plaire ».

  • À la télé vous avez probablement vu des tas de films et de téléfilms dans lesquels une femme tombe miraculeusement amoureuse d’un homme parce qu’il se montre incroyablement gentil et serviable avec elle…
  • Et votre entourage n’a cessé de vous rabâcher que vous deviez vous montrer gentil et respectueux avec les femmes, de les traiter comme des princesses.

À cause de cela, lorsque vous vouliez séduire une fille, vous adoptiez ce comportement.

Parce qu’on vous a dit que c’était ainsi qu’on plaisait aux femmes, vous espériez qu’en vous montrant gentil, galant et accommodant, elles voudraient peut-être sortir avec vous.

Mais en réalité une telle attitude à tendance à vous retirer tout attrait sexuel et à vous placer en friendzone ad vitam aeternam !

Ou pire encore : si vous tombez sur une femme manipulatrice, elle peut profiter de votre gentillesse pour vous soutirer de l’argent et/ou faire de vous son larbin de service.

Certaines sont très fortes pour ça !

Mais comme durant toute votre enfance vous avez vu et entendu dire que c’était le bon comportement à adopter, vous l’avez adopté !

C’est une croyance parmi d’autres que la société a implantée dans votre subconscient. Et elle a très certainement fait ombrage à votre réussite sentimentale par le passé.

S’il y a autant d’hommes qui ont du mal à en finir avec le célibat, c’est principalement à cause de ce genre de croyances qui incite à faire de mauvais choix, et adopter de mauvais comportements auprès des femmes.

Les croyances avec lesquelles vous devez en finir pour sortir du célibat

Il y a principalement 3 croyances que la société véhicule et qui réduisent considérablement votre réussite auprès des femmes.

  1. Il faut rester passif – « car l’amour vient par hasard, c’est le fruit du destin. »

La toute première erreur que la société vous incite à faire, c’est de rester trop passif dans votre vie sentimentale.

Espérer que l’amour vous tombe dessus presque sans rien faire, c’est un peu comme espérer devenir riche en jouant seulement au loto…

Quel que soit le domaine, si vous voulez avoir de bonnes chances de réussir vous devez VRAIMENT entreprendre, être proactif.

C’est d’autant plus valable quand on désire en finir avec le célibat et construire une relation épanouissante avec une femme.

Une femme peut se permettre d’attendre qu’on l’aborde, qu’on lui propose un rencard et prenne tous les risques et les responsabilités à sa place. Pas un homme.

Si vous ne faites pas assez d’efforts, que ce soit en améliorant votre valeur sexuelle, en allant à la rencontre des filles ou en prenant vos responsabilités durant le processus de séduction, vous n’arriverez à rien. À moins d’avoir un SACRÉ coup de bol… et encore !

Même s’inscrire sur Tinder et « Swiper » à droite, ou sortir en bar et attendre au comptoir, en espérant qu’il se passe quelque chose n’est pas suffisant.

Vous devez provoquer votre réussite amoureuse !  

En réalité, votre vie sentimentale et sexuelle ne dépend pas du hasard, du destin ou de la providence. Elle dépend de VOUS.

Tout particulièrement des efforts que vous êtes prêt à fournir pour améliorer votre attractivité, rencontrer les filles et les séduire.

  1. Il faut être gentil et galant, ne jamais brusquer une fille ni la mettre mal à l’aise.

À cause des « bonnes manières » vis-à-vis des femmes que la société vous a conditionnée à prendre, quand une fille vous plait vous devenez frileux.

Vous avez peur de faire quoi que ce soit qui puisse la mettre mal à l’aise…

En fait, vous êtes bien plus soucieux de son bien-être que du vôtre !

  • Vous n’osez pas lui adresser la parole, non pas seulement parce que vous avez peur qu’elle vous rejette, mais aussi (et surtout) parce que vous avez peur de la déranger quelques secondes…
  • Quand vous êtes avec elle, vous n’osez pas sexualiser la conversation – même si c’est dans votre intérêt de le faire – parce que vous avez peur que ça la mette mal à l’aise, ou pire : que ça la choque… Pauvre petite chose innocente.
  • Et quand vous avez envie de l’embrasser, vous n’osez toujours pas parce que si elle n’en a pas envie vous pourriez casser l’ambiance et l’embarrasser… Elle qui a l’air de passer un bon moment.

Certes, vous vous montrez très attentionné en vous souciant de son niveau de confort et de bien-être.

Malheureusement, la seule récompense que les femmes décernent aux mecs qui se montrent à tel point gentils et attentionnés avec elles, c’est la friendzone !

Pourquoi ?

  • Parce que les femmes veulent un homme sexué, et tant pis si ça les met (un peu) mal à l’aise !
  • Parce que les femmes veulent un homme audacieux, capable de prendre des risques et d’aller chercher ce qu’il veut !

C’est ce genre d’hommes qui éveille leurs désirs et avec lequel elles veulent être en couple, pas le gentil garçon mou comme une serpillère.

Je suis désolé, mais dans la vraie vie c’est le mec couillu et sexué qui rafle la mise avec les femmes, pas le peureux asexué.

Le premier ne reste jamais célibataire très longtemps ; le second est abonné au célibat.

  1. Les femmes n’aiment pas le sexe : ne parlez jamais de sexe avec elles, et ne lui montrez jamais que vous la désirez !

C’est peut-être la croyance qui plombe le plus la vie sentimentale et sexuelle des hommes.

  • Croire que les femmes n’aiment pas le sexe…
  • Qu’elles considèrent la sexualité comme quelque chose de malsain et dégoutant…
  • Qu’elles vont se sentir scandalisées dès que vous oserez parler de sexe, ne serait-ce que par allusions, ou si vous leur sous-communiquez que vous les désirer…

Cet ensemble de croyances vous sera probablement plus préjudiciable que n’importe quelle autre.

Simplement parce qu’il est presque impossible de créer de l’attraction sexuelle avec un tel état d’esprit.

Même si vous êtes beau, grand et baraqué comme un dieu grec, vous ne dégagerez aucune sensualité.

Les filles auront beau vous trouver attirant au départ, il ne leur faudra pas plus de 10 minutes pour que leur perception de vous change complètement.

En réalité, c’est l’inverse qui est vrai :

  • Les femmes AIMENT le sexe.
  • Elles trouvent que faire l’amour est agréable et fun.
  • Elles trouvent que les hommes qui sont à l’aise avec leur sexualité sont très séduisants, et elles se sentent plus à l’aise auprès d’eux (elles peuvent assumer leur sexualité sans craindre d’être jugées).
  • Elles sont TRÈS attirées par les hommes qui savent communiquer leur désir pour elles, tout du moins quand c’est fait de la bonne manière et au bon moment.

Certes il y a quelques exceptions…

Certaines femmes, qui ont pu être victimes d’un traumatisme ou élevées dans un milieu très puritain, peuvent en effet trouver le sexe malsain.

Mais :

  1. Elles représentent moins d’un pour cent de la population.
  2. Et elles font de très mauvaises copines en général (ce ne sont probablement pas celles que vous voulez séduire).
  3. Généralement ces femmes-là sont des célibataires endurcies et sont très, très difficiles à séduire.

Hormis celles-ci, la GRANDE majorité des femmes aiment le sexe et désirent rencontrer un homme qui les considère comme des êtres sexués.

Il y a deux choses dont les femmes ont horreur :

  • Qu’on les prenne pour de simples « vides couilles ».
  • Qu’on les considère comme de petites choses pures et fragiles.

Considérez-les comme l’un ou l’autre et vous n’en aurez jamais fini avec le célibat.

Reconditionnez-vous pour sortir du célibat

Le lien de causalité dont je vous parlais précédemment fonctionne dans les deux sens :

  • Si vous adoptez de mauvaises croyances et de mauvais comportements, que vous faites les mauvaises choses et ne faites pas les bonnes : vos chances de rester célibataire seront très, très élevées.
  • En revanche, si vous reconditionnez votre esprit avec les bonnes croyances, adoptez les bons comportements, faites les bonnes choses et éviter de faire les mauvaises : alors vos chances d’en finir avec le célibat deviennent bien meilleures !

C’est la bonne nouvelle du jour : même si vous n’avez jamais été très doué avec les femmes, vous pouvez le devenir.

Avoir de la réussite auprès des femmes n’est finalement pas si compliqué…

Une fois que vous possédez l’état d’esprit, les compétences et les savoir-faire adéquats, vous n’avez plus qu’à appliquer la bonne formule pour sortir du célibat et attendre de récolter les fruits de vos efforts.

Imaginez combien la vie serait plus agréable si vous saviez exactement quoi faire pour trouver la copine de vos rêves, rien qu’en suivant quelques étapes…

Eh bien c’est exactement ce que vous allez découvrir !

Le secret pour en finir avec le célibat une bonne fois pour toutes, ce sont ces étapes que nous allons découvrir ensemble ci-dessous.

La formule (presque) secrète pour en finir avec le célibat

La formule pour en finir avec le célibat est simple en soi.

  1. Optimiser son attractivité.
  2. Aller à la rencontre des femmes.
  3. Attirer les femmes que vous rencontrez.
  4. Conclure et installer la relation.

Si vous parvenez à suivre correctement chacune de ces étapes, le célibat ne sera bientôt plus qu’un vieux et lointain souvenir.

Alors, si vous ne voulez plus être célibataire, suivez le guide !…

Étape 1 : optimiser son attractivité

Pour séduire les filles, vous devez d’abord être capable de les attirer.

Pour cela il faut :

  1. Acquérir des qualités qui les attirent.
  2. Vous débarrasser des « attributs répulsifs » qui vous font perdre de l’intérêt à leurs yeux.

Les coachs en séduction insistent souvent sur le premier point. Mais, au risque de vous surprendre, le second est encore plus important.

Possédez un peu plus d’attributs attirants que la moyenne des autres hommes est généralement suffisant pour séduire une bonne partie des femmes.

  • Vous n’avez pas à devenir « Monsieur Parfait » pour en finir avec le célibat.
  • Vous n’avez pas besoin d’être très beau et/ou grand, ni d’avoir un corps de rêve ou une attitude « alpha » à 200%…

Le plus important, du moins dans un premier temps, c’est d’ôter les défauts susceptibles de rebuter les femmes.

Par exemple : si vous êtes needy mais en bonne forme physique, vous aurez bien plus de chances d’en finir avec le célibat en adoptant un état d’esprit et une attitude plus détachée du résultat, qu’en perdant 3% de body fat supplémentaire pour que vos abdos soient plus apparents…

Certes, avoir des abdos plus visibles peut vous faire gagner quelques points… Mais être needy vous en fera perdre ÉNORMÉMENT !

C’est pourtant l’inverse que la plupart des hommes font.

Ils se focalisent sur quelques attributs attirants (leur apparence physique, leurs compétences sociales ou autre) qu’ils tentent de développer à la perfection, alors que les femmes les rejettent à cause de défauts qui n’ont rien à voir, et dont ils ne se préoccupent pas.

Vos attributs répulsifs vous disqualifient

Les femmes choisissent leur partenaire principalement pour des raisons de survie.

Autrefois, elles avaient besoin d’un protecteur en mesure de garantir leur survie et celle de leur progéniture, afin qu’il puisse les défendre et leur apporter les ressources pour survivre.

Certes, avec des qualités comme la force physique, la confiance en soi ou les compétences sociales, un homme offrait de meilleures chances de survie.

Mais un seul défaut pouvait être mortel…

  • Un homme needy et agressif pouvait l’assassiner pour une simple crise de jalousie (cela peut encore arriver aujourd’hui…)
  • Un homme sans aucune confiance en lui ni audace était moins à même de prendre des initiatives et des risques pour la protéger et subvenir à ses besoins.
  • Un homme manquant totalement d’empathie pouvait la laisser tomber du jour au lendemain, après l’avoir mise enceinte, ce qui signifiait la mort de façon quasi certaine.

En somme, avant de vous perfectionner en améliorant certaines qualités que vous avez déjà, vous devez commencer par éradiquer vos défauts qui rebutent les femmes.

Ce n’est pas dit que les femmes vous trouveront assez attirant après…

Toutefois vous éviterez de perdre BEAUCOUP d’attirance en sous-communicant l’une d’elles.

Les principaux attributs que les femmes jugent

Les femmes jugent la valeur sexuelle d’un homme à partir de 5 critères principaux :

  1. La confiance qu’il dégage.
  2. L’apparence, soit la kyrielle d’infos sur lui qu’il projette visuellement – sa génétique, sa santé et hygiène, son appartenance sociale, sa personnalité, etc.
  3. La présélection, ou la « preuve sociale » appliquée à la séduction.
  4. Les compétences, l’intelligence et la réussite sociales: la facilité à laquelle vous êtes capable de créer du lien social, de convaincre et influencer autrui, votre preuve sociale et votre rang.
  5. L’attitude: la manière dont vous vous comportez, en particulier auprès des femmes, sous-communique un tas d’informations (positives ou négatives) sur vous.

Meilleurs sont ces 5 attributs chez un homme, plus il devient facile pour lui d’attirer les femmes et les séduire.

À l’inverse, si ne serait-ce qu’un seul de ces attributs est mauvais, séduire une fille deviendra très compliqué.

Autrement dit :

  • Si vous manquez de confiance en vous, et/ou…
  • Si votre apparence laisse à désirer, et/ou…
  • Si vous ne semblez pas intéresser les autres femmes, et/ou…
  • Si vous avez l’air d’un attardé social, et/ou…
  • Si votre attitude est mauvaise – needy, colérique, possessive…

…Vous risquez fortement de repousser les femmes. Et ce, même si le reste est bon.

Il suffit d’un seul maillon faible pour faire fuir la plupart des filles.

Voilà pourquoi votre priorité est d’abord d’acquérir des bases solides pour chacun de ces attributs.

La confiant en soi

Manquer de confiance en soi repousse les femmes sexuellement.

Alors qu’en dégager est l’une des qualités qui les attirent le plus.

Pour en finir avec le célibat, vous devez au moins paraître relativement confiant lorsque vous interagissez avec les femmes.

Non : vous n’avez pas forcément besoin de dégager une confiance extraordinaire 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, dans toutes les situations.

Si vous vous sentez légèrement nerveux ou peu à l’aise par moment, ça ira…

Après tout vous êtes humain, vous avez votre part de vulnérabilité.

Mais au moins vous devez être capable d’échanger avec une fille sans lui donner l’impression d’être timoré et désemparé.

Même dans une situation qui vous est complètement inconnue, donc dans laquelle vous n’êtes pas à l’aise par définition, les femmes doivent sentir que vous gardez une certaine assurance, que vous êtes encore capable d’agir (versus : que vous êtes paralysé par la peur).

Dégager un bon niveau de confiance est capital.

Sans cela, il est peu probable qu’une femme s’intéresse à vous.

Observez les hommes qui transmettent un manque évident de confiance en eux. Vous vous rendrez compte que la grande majorité est célibataire et n’a même jamais eu de copine.

La corrélation entre le célibat et le niveau de confiance qu’un homme dégage est évidente !

Optimiser son apparence pour plaire aux femmes (et se prémunir du célibat).

Les femmes ne jugent pas seulement un homme à ce qu’il dit ou fait.

Elles l’évaluent aussi en fonction de toutes les infos qu’il sous-communique par son apparence physique et l’image de lui-même qu’il projette.

C’est d’autant plus vrai dans les premières minutes d’une rencontre, où vos « attributs visuels » vont compter pour beaucoup dans leur niveau d’intérêt initial.

En un clin d’œil, une fille peut deviner un tas de choses à propos de vous :

  • Votre niveau d’estime de vous-même,
  • Votre rang social,
  • Si vous avez ou non de bons gènes à transmettre,
  • Si vous êtes un bon protecteur potentiel,
  • Si vous pouvez constituer une menace pour elle,
  • Elles peuvent même évaluer votre niveau de réussite auprès des autres femmes !

Oui : elles peuvent se faire une bonne idée de toutes ces choses-là rien qu’en vous observant.

Je ne dis évidemment pas que l’apparence fait tout

En revanche, si vous négligez votre apparence, vous vous tirez une balle dans le pied !

Parce que vous partirez avec un tas d’a priori négatifs – tandis qu’avec un peu d’effort, vous pourriez partir avec des a priori positifs.

Votre apparence dépend (en grande partie) de vous !

Beaucoup d’hommes croient que l’apparence est déterminée à l’avance. Qu’il s’agit d’une sorte de « loterie génétique » qu’on gagne ou perd à la naissance, et qu’un homme n’a aucun contrôle sur son attractivité externe.

C’est une croyance aussi fausse qu’idiote !

Si l’apparence était uniquement déterminée par notre génétique, pensez-vous que les femmes passeraient autant de temps et dépenseraient d’argent dans leur coiffure, leur soin du visage, leurs fringues, etc. Elles dont la valeur sexuelle est, bien plus que nous, définie par leur génétique !

Oui : certains attributs déterminés par votre génétique et quasi immuables. Votre taille, la forme de votre visage ou la couleur de vos yeux par exemple.

Mais la majorité dépend de VOUS.

Citons quelques exemples…

  • Avoir une silhouette athlétique dépend de VOUS.

Être chétif ou en surpoids n’est pas une fatalité…

Si vous faites de l’activité sportive et adoptez des habitudes alimentaires saines, vous pouvez faire fondre votre masse graisse et prendre plusieurs kilos de muscles en un rien de temps.

À l’exception de quelques personnes avec de réels problèmes de santé, avoir un corps attirant dépend de VOUS.

  • Avoir une belle peau (nette ou boutonneuse, hâlée ou pâle) dépend de VOUS.

La plupart des hommes ne réalisent pas qu’on doit prendre soin de son visage autant qu’on prend soin de ses dents : il faut le laver matin et soir !

Et si vous n’en prenez pas suffisamment soin, ne vous étonnez pas s’il est plein d’imperfection.

Une alimentation saine, avec peu d’aliments transformés, joue aussi pour beaucoup.

Et, si vous avez plus de 40 ans, appliquer de la crème hydratante et une protection solaire tous les jours vous permettra de conserver une peau jeune.

Aussi, si vous avez un teint trop pâle (ce qui peut repousser certaines femmes), libre à vous de vous exposer davantage au soleil ou même d’appliquer une crème autobronzante (si elle est de bonne qualité et donne un teint naturel).

  • La manière dont vous vous habillez dépend de VOUS.

Peut-être que lorsque vous étiez gamin, votre maman choisissait vos fringues et vous habillait. Si vous aviez l’air ringard, ce n’était pas votre faute.

Mais maintenant que vous êtes adulte, il n’y a aucune raison que vous continuiez à porter le même style de fringues que celles que votre mère vous faisait porter à l’époque…

Je vois un tas d’hommes s’habiller comme lorsqu’ils étaient encore au collège. Ils ont toujours les mêmes habitudes vestimentaires !

Et la mode évoluant à vitesse grand V, ils ont l’air encore plus ringards qu’à l’époque !

Le style vestimentaire joue pour beaucoup dans votre attractivité extérieure.

Si vous en doutez, allez sur des sites de relooking et regardez les résultats avant/après.

Vous serez surpris de voir qu’avec de meilleures fringues et une coupe de cheveux plus branchée, certains hommes peuvent sembler BEAUCOUP plus attirants !

Les femmes préfèrent les hommes qui prennent soin d’eux et s’habillent bien.

Ce n’est pas par hasard si, dans toutes les sociétés primitives, sans exception, l’accoutrement était utilisé par les hommes pour séduire les femmes.

N’en déplaise à certains qui disent que « l’habit ne fait pas le moine », l’habillement joue un rôle capital dans la séduction.

Les compétences sociales : atout indispensable pour en finir avec le célibat

Vos compétences sociales vous aident à deux niveaux :

  • Avoir de bonnes compétences sociales est une caractéristique attirante pour les femmes, elles augmentent votre valeur sexuelle.

Les femmes aiment les hommes drôles, éloquents, intelligents socialement et appréciés par leur entourage (preuve sociale).

À vrai dire, cela offre à un homme une « valeur de survie » encore plus importante que s’il possédait des aptitudes physiques hors du commun.

  • Les compétences sociales permettent aussi de mener à bien le processus de séduction.

Car, même si une fille vous trouve attirant, pour parvenir à la séduire vous devez tout de même

  1. briser la glace correctement,
  2. entamer une discussion intéressante,
  3. et installer du rapport avec elle.

Si vous n’êtes pas en mesure de faire ces choses-là à cause de compétences sociales mal affutées, votre succès auprès des femmes risque d’en pâtir, et vos chances d’être célibataire augmentent.

Développer de bonnes compétences sociales est donc primordial.

Heureusement, même si vous compétences sont mauvaises actuellement, elles peuvent se développer rapidement – comme n’importe quelles autres compétences.

Si vous sortez souvent pour aborder et discuter avec des filles, ou plus globalement pour socialiser avec d’autres personnes, vous pourrez développer de bonnes compétences en un rien de temps.

Aussi, certains jobs dans lesquels vous êtes amené à beaucoup échanger avec les gens sont intéressants à exercer pour ça.

Devenir animateur, réceptionniste, barman ou commercial peut vous aider à développer rapidement de bonnes compétences. En plus vous êtes rémunérés en même temps !

L’attitude à avoir pour plaire aux femmes

Ce n’est pas par hasard si, depuis que la communauté de la séduction existe, on souligne l’importance de l’attitude à avoir auprès des femmes.

Votre attitude est cruciale ; vous sous-communiquez ÉNORMÉMENT d’informations sur vous-même par ce biais.

Bien plus que par les mots !

Deux fameuses études menées en 1967, dont vous avez probablement déjà entendu parler, ont découvert que 93% de la communication était non-verbale.

Que les chiffres soient exacts ou approximatifs, peu importe.

L’idée générale, c’est que les femmes parviennent à se faire une bonne idée de votre valeur sexuelle, non pas en fonction de ce que vous leur dites (le contenu de la conversation), mais de ce qu’elle observe :  vos actions, votre manière d’être et de vous comporter.

Si vous souhaitez en finir avec le célibat, vous devrez surveiller votre attitude et veiller à ce qu’elle soit attirante plutôt que repoussante.

Voici qui réduit généralement l’attirance d’une femme :

  • La « needy-attitude ».
  • Se montrer distant et sans énergie.
  • Être négatif (agressif, pessimiste et désagréable).

Ces différentes manières d’agir vous font dégager une mauvaise « vibe » auprès des femmes, qui fait fondre votre valeur sexuelle aussi vite que la glace en pleine canicule.

Voici à l’inverse ce qui augmente généralement votre attirance aux yeux d’une femme :

  • Être détaché du résultat,
  • Se montrer enthousiaste,
  • Être avenant, taquin, optimiste, joyeux.

Les femmes aiment les hommes qui dégagent une « vibe » positive, mais qui ne semble pas rechercher leur validation.

La présélection : un puissant aphrodisiaque

Vous avez sans doute déjà entendu parler de preuve sociale (ou « social proof »).

C’est un concept développé par le psychologue social Robert Cialdini.

Après des études approfondies sur le comportement humain et la manière dont nous sommes influencés dans nos décisions, Cialdini a découvert que le choix d’autrui nous influencé beaucoup à un niveau inconscient.

Souvent sans nous en rendre compte, nous sommes en proie au mimétisme et au conformisme.

Et ce qu’a révélé Cialdini, c’est que plus les gens autour de nous font ou choisissent quelque chose, plus nous sommes influencés à faire ou choisir la même chose qu’eux.

Certaines entreprises comme Apple doivent une bonne partie de leur réussite à ce phénomène de preuve sociale.

Si beaucoup de gens autour de vous achètent un iPhone plutôt qu’un téléphone d’une autre marque, vous serez tenté d’acheter un iPhone vous aussi. Plutôt qu’un smartphone que personne n’a. Et ce, même si ce second téléphone offre un meilleur rapport qualité-prix.

De la même façon, les femmes vont avoir tendance à préférer les hommes qui ont déjà du succès auprès des autres femmes, et être enclin à ignorer ceux qui sont ignorés par les autres.

Dans le jargon de la communauté de la séduction, c’est ce qu’on appelle la présélection.

C’est une forme de preuve sociale appliquée à la sélection sexuelle. Et c’est un activateur de désir très puissant chez les femmes !

Si une femme remarque que vous plaisez à beaucoup d’autres femmes, son inconscient va estimer que c’est parce que vous devez être un bon choix de reproduction. Et cela va la rendre instinctivement plus attirée par vous.

L’inverse est aussi vrai…

Si une femme remarque que vous galérez avec les autres femmes, cela risque de la repousser.

Vous devez donc faire attention au niveau de présélection que vous sous-communiquez.

Vous n’avez pas besoin d’avoir un fan-club de groupies hystériques qui vous coure après.

Vous pouvez même être célibataire depuis quelques mois sans que cela ne dégrade votre valeur à leurs yeux.

Toutefois, les femmes doivent penser que vous plaisez aux autres femmes.

Et que vous êtes célibataire par choix, plutôt que par dépit.

Votre niveau de présélection se démontre principalement de 2 manières :

  • Par des preuves directes, montrées volontairement ou non : avoir d’autres femmes qui vous draguent devant elle, ou qui vous envoient des textos régulièrement, ou qu’elle s’aperçoit que vous avez plusieurs ex-copines très attirantes (qui continuent à vous tourner autour), etc.
  • Par votre attitude (d’où son importance), car certains comportements suggèrent que vous avez du succès auprès d’autres femmes, tandis que d’autres peuvent sous-communiquer que vous n’en avez pas du tout…

Par exemple :

  • Vous sentir à l’aise auprès d’une femme est un bon indice de votre présélection. Un homme qui dégage de l’assurance quand il séduit a de bonnes chances d’avoir un bon succès auprès d’autres femmes.
  • De même, si vous vous montrez détaché du résultat, que son jugement ne vous affecte pas et que réussir à la séduire ou non ne représente pas un grand enjeu pour vous, vous envoyez également un bon indice de votre présélection.
  • Si vous vous montrez needy et que vous êtes prêt à faire beaucoup (trop) d’effort pour plaire à une femme, au contraire, vous envoyez un signal très négatif. Les femmes ont de bonnes chances d’en déduire que vous avez peu d’opportunités, et ça risque de la refroidir complètement.
  • Si vous montrez que vous n’avez pas l’habitude de fréquenter des femmes (vous ne savez pas quoi leur dire, vous les embrassez mal, etc.) elles vont en déduire que vous êtes resté célibataire une bonne partie de votre vie, et ça risque de dégrader votre attirance.

Quand vous interagissez avec les femmes, vous devez donc faire très attention à…

  1. Ne surtout pas sous-communiquer quoi que ce soit qui puisse laisser entendre que votre niveau de présélection est faible…

Évitez de leur confier que vous êtes célibataire depuis longtemps.

Ou pire : que vous désespérez d’en finir avec le célibat.

Bien qu’elles apprécieront peut-être que votre franchise, laissez entendre à une fille que vous galérez à trouver une copine a de bonnes chances de dégrader votre image à ses yeux.

  1. Laisser un maximum d’indices qui laissent entendre que vous plaisez aux autres femmes, que vous êtes présélectionné.

Les trucs comme…

  • Montrer que vous avez une bonne expérience des femmes (vous êtes fin observateur des comportements féminins, vous embrassez bien et faites bien l’amour, etc.),
  • Laisser entendre que vous ne restez jamais célibataire très longtemps,
  • Avoir un comportement qui suggère que vous êtes présélectionné (être détaché du résultat, vous montrer sûr de votre potentiel de séduction, etc.)

Ces indices vont sous-communiquer aux femmes que votre niveau de présélection est élevé.

Mais attention : n’en faites pas trop non plus !

Évitez de vous coller l’étiquette du gros dragueur.

Ce n’est pas rassurant pour une fille, surtout si vous voulez une relation avec elle.

L’image que vous devez transmette est plutôt celle d’un homme qui plait naturellement et facilement aux autres femmes, mais sans être pour autant un viandard assoiffé de sexe ou un « player » qui papillonne sans arrêt.

Étape 2 : aller à la rencontre des femmes

Optimiser son attractivité est une première étape essentielle. C’est la base de la pyramide de votre réussite avec les femmes.

Mais ça n’est pas suffisant.

Vous devez aussi passer à l’action pour récolter les fruits de votre travail.

Car si vous restez passif, en espérant que les femmes viennent d’elles-mêmes jusqu’à vous, votre réussite risque d’être très, très limitée.

Vous devez être proactif pour réussir auprès du sexe opposé.

Autrement dit : vous devez aller au-devant d’elles, pour les aborder et les séduire.

Fréquenter les lieux de rencontre

Être proactif consiste d’abord à se rendre et à fréquenter les lieux où vous pouvez potentiellement rencontrer des célibataires.

N’importe quel endroit avec une bonne concentration de belles femmes (ou du moins de filles qui vous plaisent) fera l’affaire.

Vous avez l’embarras du choix…

  • Vous pouvez en rencontrer dans les soirées dansantes, dans les clubs de sport, les associations caritatives, les bars ou les boites de nuit.
  • Vous pouvez vous rendre à des Speed Dating ou soirées pour célibataires.
  • Vous pouvez vous inscrire sur des sites ou applis de rencontres.
  • Vous pouvez rencontrer des femmes dans les lieux publics : dans la rue, les parcs, les centres commerciaux ou les universités.

Pour en finir avec le célibat, le premier réflexe à avoir est d’aller aussi souvent que nécessaire dans un ou plusieurs de ces endroits-là.

Car, évidemment, si vous ne franchissez jamais le seuil de votre porte, vous n’aurez aucune opportunité de rencontre.

Si vous ne voulez plus être célibataire, vous devez « forcer » un peu le destin.

En fréquentant de bons lieux de rencontres

  • Non seulement vous aurez de bonnes opportunités de socialiser pour améliorer vos compétences sociales et de séduction.
  • Mais ça augmentera aussi vos chances de rencontrer et séduire une fille, donc de ne plus être célibataire.

C’est tout bénef !

Briser la glace

Une fois que vous serez dans l’un de ces lieux, il s’agira de briser la glace avec des filles qui vous intéressent.

Au début, l’objectif n’est pas forcément de parvenir à en séduire une, mais plutôt d’en rencontrer régulièrement.

Quand vous adressez la parole à une inconnue, vous pouvez difficilement savoir tout de suite si elle est disponible (célibataire et disposée à faire une rencontre amoureuse) et s’intéresse à vous.

Même sur un site de rencontres, vous n’êtes pas à l’abri des faux profils et des filles qui veulent juste passer le temps ou promouvoir leur compte Instagram.

Donc, ne vous mettez pas trop la pression pour réussir : le but n’est pas de séduire coûte que coûte chaque fille à qui vous adressez la parole.

Le but est simplement de démarrer une conversation.

C’est le pied dans la porte qui vous permettra ensuite de séduire celles qui sont disponibles et potentiellement intéressées.

Quoi dire à une fille pour briser la glace ?

Pour certains hommes, quoi dire à une fille semble être le plus grand mystère de l’histoire de l’humanité.

Mais briser la glace n’est pas si compliqué qu’on l’imagine.

Et, contrairement à ce qu’on peut lire ou entendre un peu partout sur le web, aborder des inconnues ne consiste pas tant à apprendre par cœur une panoplie de phase d’approche à rabâcher.

Briser la glace est une compétence sociale à acquérir. Au même titre que faire la conversation, avoir de l’humour, ou raconter des histoires captivantes.

Pour acquérir cette compétence il faut pratiquer.

C’est finalement comme parler en public : avec la pratique, vous perdez peu à peu l’anxiété que vous pouvez ressentir au départ.

Ensuite vous trouvez spontanément quoi dire, et comment le dire.

Par ailleurs, d’un point de vue purement verbal vous pouvez pratiquement tout dire pour briser la glace – à partir du moment où vous ne dites rien d’insultant ou de trop direct.

Vous pouvez dire :

  • Trop cool ton chapeau, tu l’as trouvé où ?
  • Alors, qu’est-ce que vous célébrez ce soir ?
  • Regarde, nos chaussures sont de la même couleur : c’est un signe du destin !
  • J’ai besoin d’un avis féminin : est-ce que la taille compte ?

L’essentiel n’est pas tant ce que vous dites, à partir du moment où ça permet d’amorcer une conversation.

Ce qui compte le plus lors d’une approche, c’est la manière dont vous dites votre phrase d’approche :

  • le ton de votre voix (sociable et sympathique),
  • l’attitude (enjouée et enthousiaste),
  • la confiance et l’aisance sociale que vous dégagez.

Au moins 80% de votre succès à l’approche passe par là, et non pas par ce que vous dites.

Une fois que vous aurez brisé la glace, vous aurez fait le plus dur.

Après avoir sorti la première phrase de sa bouche et obtenu une réaction des femmes, le reste semble plus facile…

  • Parce que si la fille répond positivement, ça vous rassure et vous pouvez continuer à lui parler en ressentant moins d’anxiété.
  • Et même si elle est froide avec vous, vous avez quand même osé et vous vous en sentez fier. Oser sortir de sa zone de confort pour accoster une fille qui vous plait vous donne généralement plus de courage pour les approches suivantes.

Étape 3 : attirer les femmes que vous rencontrez

Avoir les qualités requises pour attirer les femmes est une chose… mais les démontrer en est une autre.

Après avoir abordé une fille et lancé la conversation, vous devez être en mesure de lui démontrer l’ensemble de qualités attirantes que vous possédez, tout en évitant – bien évidemment – de sous-communiquer des attributs répulsifs.

En effet, les femmes remarqueront facilement vos qualités « visuelles » (grand, beau, musclé, bien habillé, etc.), mais pas toujours celles « non-visuelles » que vous possédez si vous ne faites rien pour qu’elles les remarquent.

Et pour une femme, vos qualités non-visuelles sont au moins aussi importantes, sinon plus !

Vous devez savoir les mettre en avant durant le processus de séduction.

En d’autres termes, il ne s’agit pas seulement d’avoir ou non telle ou telle qualité…

Certains hommes peuvent être intrinsèquement plus drôles ou présélectionnés que d’autres, mais parce qu’ils ne mettent pas en avant ces qualités lors de la rencontre, les femmes les perçoivent comme moins drôles ou présélectionnés.

Il en va d’ailleurs de même pour les femmes : certaines peuvent être moins attirantes que d’autres, mais parce qu’elles se mettent mieux en valeur – avec leur brushing, leur maquillage, leurs talons aiguilles et leur décolleté plongeant –, les hommes les trouvent plus attirantes !

Cependant, ne vous y méprenez pas : je ne conseille pas de fanfaronner devant les filles ni de prétendre avoir des qualités que vous ne possédez pas.

Ce que je recommande, en revanche, c’est de démontrer subtilement les qualités que vous avez (d’où l’intérêt de les développer en amont).

C’est un peu à l’image du paon qui déplie sa queue pour montrer à la femelle qu’il est un bon reproducteur…

Démontrer vos qualités au cours de vos interactions fait partie de la « danse de reproduction ».

Par exemple :

  • Si vous possédez une compétence qui plait aux femmes, comme être bon danseur (les femmes adorent), vous pouvez chercher à les rencontrer dans des soirées dansantes, ou les inviter en rendez-vous dans un endroit où il est possible de danser. Ainsi vous pourrez leur montrer l’étendue de votre talent.
  • Si vous excellez dans l’art du storytelling et savez capter les foules comme personne (compétence + preuve sociale), vous pouvez saisir quelques opportunités durant la conversation pour conter une histoire devant la fille et ses amis – et pourquoi pas en profiter pour sous-communiquer quelques autres qualités DHV en plus.
  • Si vous jouissez d’une énorme preuve sociale, et même d’une bonne présélection dans certains endroits (un lieu où vous avez l’habitude d’aller, où vous connaissez tout le monde), ramenez-la dans cet endroit. Ainsi la fille pourra voir que des gens vous apprécient beaucoup et que vous plaisez à d’autres femmes. Ça augmentera considérablement votre valeur sexuelle, sans rien dire ou faire quoi que ce soit de spécial.

« Sois juste toi-même ! » ou le mythe de la beauté intérieure

Je suis 100% d’accord avec l’idée qu’il faille rester authentique auprès des femmes.

Vous ne devez pas prétendre être quelqu’un que vous n’êtes pas. Cela finira toujours par vous desservir.

Même si vous parvenez à tromper une fille, elle finira par s’apercevoir que vous lui avez menti, et ça entraînera votre retour à la case célibat hélico-presto…

Toutefois, je me méfie énormément des conseils bateaux que notre bienpensante société à tendance à nous donner, comme « sois toi-même » ou « c’est la beauté intérieure qui compte ! ».

Ce n’est pas qu’ils soient mauvais en soi, mais ce qui me gêne avec ce genre de commentaire « bisounours », c’est qu’ils sous-entendent qu’il ne faut absolument RIEN faire pour se montrer attirant aux yeux des femmes. Voire que ce serait artificiel ou malhonnête.

Bien sûr que vous devez faire des efforts pour optimiser votre valeur sexuelle et faire en sorte de vous montrer sous votre meilleur jour !  

Les filles ne peuvent évaluer votre beauté intérieure (si on entend par là : vos qualités attractives non-visuelles) qu’à partir de ce que vous démontrez à l’extérieur.

Se mettre en valeur fait partie du flirt.

En plus les femmes aiment ressentir de l’attirance pour un homme. C’est une sensation très agréable pour elles, que vous auriez tort de vous priver de leur faire ressentir !

  • Pensez au plaisir que vous éprouvez quand vous êtes accompagné d’une fille très attirante qui s’intéresse à vous…
  • Puis dites-vous que les femmes ressentent exactement le même plaisir quand vous leur plaisez beaucoup. Elles prennent plaisir à flirter avec vous !

Pourtant, dans un cas comme dans l’autre, il y a une partie d’artifice…

  • Si la fille ne s’était pas coiffée, parfumée et bien habillée pour vous plaire, cette sensation que vous ressentez en sa compagnie n’aurait pas été aussi agréable.
  • Et si vous n’aviez pas fait en sorte de démontrer des qualités attirantes, votre compagnie aurait été beaucoup moins stimulante pour elle.

Finalement, en faisant (subtilement) en sorte de vous mettre en avant pour séduire une fille, vous êtes tous les deux gagnants !…

  • Elle s’intéresse davantage à vous.
  • Interagir avec vous est plus agréable et excitant pour elle.

Vous êtes évalué en permanence !

« On ne peut pas ne pas communiquer » Paul Watzlawick, psychologue et psychanalyste

Votre attitude, vos gestes et vos actions fournissent en permanence un tas d’informations sur vous.

Les femmes ne vous évaluent pas uniquement quand vous ouvrez la bouche.

En réalité, elles vous évaluent surtout à un niveau non-verbal, et ce en permanence.

Il est fondamental que vous réalisiez que vous sous-communiquez, consciemment ou non, en permanences des messages subtiles lorsque vous interagissez avec une femme.

Et c’est principalement à partir de ces messages qu’elles se font un avis sur votre valeur sexuelle et votre aptitude à devenir un bon partenaire.

Ayez conscience que vous ne communiquez pas seulement verbalement, mais aussi non-verbalement.

Cela vous permettra de prêter davantage attention à ces signaux non-verbaux que vous convoyez, pour mieux les contrôler.

Ainsi, quand vous discuterez avec une nouvelle fille, plutôt que d’être obnubilé par le contenu de la conversation (qui représente seulement une petite partie de la séduction), vous tâcherez aussi de mieux vous appliquer dans votre sous-communication.

Comme par exemple : avoir des gestes, une posture, une voix et des expressions faciales qui sous-entendent que vous êtes confiant et à l’aise socialement.

Ou démontrer une attitude attirante.

Règle #1 : pas d’attribut répulsif

Comme je l’ai expliqué précédemment, les femmes accordent beaucoup d’importance aux attributs répulsifs qu’ils peuvent sous-communiquer.

Si vous en convoyez trop, vous n’êtes pas prêt d’en finir avec le célibat…

Vous devez donc être très vigilant quant aux caractéristiques répulsives que vous êtes susceptibles de sous-communiquer.

Notamment :

  • Le manque de confiance en soi…
  • Être needy et trop attaché au résultat…
  • Le manque d’aisance et d’intelligence sociale,
  • Le manque d’intelligence tout court…
  • Une attitude qui démontre une recherche trop active et grossière de validation (preuve d’un manque de reconnaissance et de présélection).
  • Signes d’agressivité, de frustration, de mal-être.

Souvent, une femme rejette un homme non pas parce qu’il n’est pas assez beau, riche ou intéressant… Elle le rejette parce qu’il démontre une ou plusieurs caractéristiques répulsives comme celles ci-dessus.

Au final, si vous parvenez à ne sous-communiquer aucun attribut répulsif, vous augmentez déjà considérablement vos chances de plaire aux filles – et par la même occasion : d’en finir avec le célibat.

Règles #2 : faire valoir ses qualités

Quand vous interagissez avec une fille, vous devez faire valoir vos qualités.

Mais il ne s’agit pas simplement de verbaliser à quel point vous êtes sociable, confiant ou présélectionné… Ce serait trop simple !

Si tant est que vous possédiez ces qualités, vous devez les sous-communiquer, et pas les proclamer haut et fort (vous auriez juste l’air d’un gros vantard).

  • Si vous êtes confiant, sous-communiquez-le en dégageant de la confiance quand vous interagissez avec les femmes. Si vous êtes réellement confiant, ce sera très simple !
  • Si vous avez d’excellentes compétences sociales, démontrez-le : installer de la preuve sociale en socialisant avec les gens autour, soyez drôle, exprimez-vous bien, racontez des histoires captivantes, etc.
  • Si vous avez une vie trépidante, laissez-la le déduire par elles-mêmes en évoquant les nombreuses aventures auxquelles vous avez participées, et/ou en leur montrant des photos et vidéos de voyages et expériences que vous avez vécus récemment.
  • , etc.

Vous avez compris le principe.

Vous devez afficher des qualités attractives, sinon les femmes ne les remarqueront pas.

Mais vous devez le faire avec subtilité, sans passer pour le type qui cherche la validation.

La plupart des qualités attractives peuvent se démontrer simplement en interagissant correctement avec les femmes.

C’est le cas de la confiance, de l’attitude, des compétences sociales et même, à un certain niveau, de la présélection.

Pour les autres, vous pouvez vous aider de routines et/ou de storytelling pour les sous-communiquer, ou emmener les filles dans les contextes où pouvez les mettre en exergue (exemple : ramener la fille en boite ou dans une soirée dansante si vous êtes bon danseur).

N’en faites pas trop (juste assez)

Retenez toutefois que vous n’avez pas besoin de placer la barre trop haute.

Beaucoup d’hommes se mettent une pression dingue en croyant qu’ils doivent prouver aux femmes qu’ils sont l’homme idéal.

Cela les met dans de mauvaises dispositions mentales pour séduire.

Quand ils se retrouvent face aux filles, ils se sentent plus nerveux, moins décontractés et en font trop… ce que les filles remarquent.

Au final, cette forme de perfectionniste leur cause du tort.

En vérité, vous avez juste à vous montrer suffisamment attirant.

Si vous êtes à l’aise socialement, que vous dégagez une bonne « vibe » (positive et énergique), que vous démontrez une bonne confiance en vous et que vous êtes bien habillé et en bonne forme physique, vous serez déjà en mesure de plaire à une bonne partie des filles que vous rencontrerez.

Et sans doute pas les moins belles !

Vous n’avez même pas besoin d’écraser la concurrence pour que les filles vous trouvent à leur goût.

Il faut juste que vous fassiez partie de la catégorie des hommes qui leur plaisent, avec qui elles peuvent envisager de sortir.

En outre, le « sprint final » ne se gagne pas en étant le plus attirant aux yeux de la fille…

Elles ne choisissent pas toujours le mec le plus attirant de tous.

Elles choisissent le mec avec qui elle se sent le plus à l’aise et connecté, parmi les mecs qu’elles trouvent attirants.  

Étape 4 : conclure avec les filles à qui vous plaisez

Savoir attirer est important.

Je dirais même que c’est indispensable.

Mais vous devez ensuite être capable de conclure avec la fille à qui vous plaisez, puis en faire votre copine.

Sans quoi vos efforts pour ne plus être célibataire tomberont à l’eau.

Dans cette partie nous allons voir comment faire avancer le processus de séduction petit à petit, jusqu’à ce que vous sortiez du célibat.

Obtenir le numéro de téléphone

Obtenir le numéro de téléphone est généralement la première étape à franchir.

Dans l’hypothèse où vous n’avez pas la possibilité – ou l’intention – de conclure le jour même, vous devrez obtenir le numéro – ou un réseau social tel que Whatsapp, Messenger, Snapchat ou autre – pour pouvoir la recontacter, installer du rapport à distance et lui proposer un rendez-vous.

Bonne nouvelle : proposer le numéro est simple à faire.

N’importe quel prétexte peut suffire.

Vous pouvez même être direct, en disant quelque chose comme « laisse-moi ton numéro si tu veux, on prendra un verre une autre fois » à la fin de l’interaction.

La difficulté pour obtenir un numéro, ce n’est pas tant la proposition… Mais c’est ce qui la précède.

Avez-vous installé suffisamment d’attraction et de rapport avant ?

La réponse à cette question détermine en grande partie l’issue de la rencontre initiale.

  • Si oui : alors la fille sera certainement disposée à vous laisser son numéro, sauf si quelque chose d’extérieur l’en empêche (elle est en couple, ou elle est touriste et repart le lendemain, ou quoi que ce soit qui peut la bloquer psychologiquement).
  • Si non : alors il vous faudra vraiment un excellent prétexte pour qu’elle accepte de vous laisser son numéro ! Et encore : même un excellent prétexte ne suffit pas toujours.

Donc, mieux vous aurez « préparé le terrain » avant, moins le prétexte aura besoin d’être bon.

Un bon prétexte n’est en réalité utile qu’avec les filles que vous n’avez su intéresser que moyennement…

  • Parce que si une fille est vraiment intéressée, n’importe quel prétexte (même bidon !) suffira.
  • Et parce que si elle ne l’est pas, elle ne vous le donnera pas quelle que soit votre proposition (et même si elle le faisait, il n’y aura certainement pas de suite).

Proposer un rendez-vous

Proposer un rendez-vous est un peu plus complexe.

Comme pour le numéro, la réponse – positive ou négative – va dépendre en grande partie de ce que vous avez fait avant.

Autrement dit : de l’attraction et du rapport que vous aurez su installer, puis entretenir, lors de la rencontre et vos échanges à distance.

Mais elle ne repose pas seulement sur cela…

Elle dépend aussi de la disponibilité de la fille.

Car si elle est dans l’incapacité de venir, elle ne peut accepter même si elle en a envie. Simple bon sens.

Parfois vous pouvez ne jamais revoir une fille, pourtant intéressée par vous, parce que vos emplois du temps sont incompatibles. Ou parce qu’elle est indisponible les quelques semaines qui suivent votre rencontre.

Puis, avec le temps qui passe, elle finit par perdre naturellement son intérêt pour vous, ou par rencontrer quelqu’un d’autre (qui sera dans de meilleures dispositions que vous pour la séduire).

Proposer la date et l’heure

Quand on propose une date et une heure de rendez-vous, on est face à un dilemme…

  • Dans un sens, il est préférable de prendre la position du décideur: fixer la date, l’heure et le lieu.
  • Mais dans l’autre, la fille ne sera pas forcément disponible à la date et/ou à l’heure que vous lui proposerez, alors elle refusera.

Ce n’est pas si grave si elle refuse une fois. Mais si elle refuse plusieurs fois, même si c’est uniquement pour des raisons de disponibilité, ça devient un problème…

Cela installe une mauvaise « frame » : celle du mec qui propose et repropose, contre la fille qui refuse et refuse encore…

C’est important : il ne faut pas qu’une fille refuse plusieurs fois d’affilée vos propositions !

Même si c’est involontaire, ça risquerait de dégrader votre image à ses yeux.

Vous risqueriez finalement d’avoir l’air d’un homme trop attaché du résultat.

Comme je vous l’ai expliqué plus haut, c’est un mauvais message à sous-communiquer.

Alors le mieux à faire c’est :

  1. Prendre la position du décideur au début – venez avec une proposition, une date et une heure, si possible où elle a de bonnes chances d’être dispo (un soir après le boulot, ou un week-end).
  2. Puis, si la fille refuse parce qu’elle n’est pas disponible, montrez-vous plus flexible : demandez-lui si elle a des dispos dans les prochains jours, et choisissez parmi les dates qu’elle vous propose.

Ainsi vous garderez le rôle du décideur ; vous garderez une image d’homme confiant et proactif (versus : timoré et passif).

Proposer le rendez-vous

Aussi, il vaut mieux que la proposition paraisse intéressante.

Vous ne pouvez pas être aussi vague que lors du numéro, en proposant juste « un verre ».

Votre proposition doit être précise, visualisable.

La fille doit pouvoir se projeter dans le rendez-vous quand vous lui en parlez.

Aussi, le prétexte doit être motivant.

Parce qu’un rencard implique un investissement pour une femme.

  • Elle doit se préparer (bien s’habiller, se maquiller, se coiffer, se parfumer…).
  • Puis passer du temps dans les transports pour venir jusqu’au lieu de rendez-vous.
  • Et enfin, passer du temps avec vous (au moins une heure ou deux).

Pas sûr qu’elle soit prête à faire tous ces efforts si vous lui proposez de vous revoir dans un kebab étroit qui pue l’huile de friture et la viande grillée…

Proposez-lui donc un truc fun, stimulant, qu’elle aura hâte de faire avec vous !

Vous pouvez essayer d’apprendre ce qu’elle aime faire en amont, lors de vos échanges par téléphone, pour ainsi lui faire une proposition qui lui paraitra à coup sûr alléchante.

Si possible, évitez les trucs trop classiques, comme le cinéma et le restaurant.

Soyez un minimum original et réservez ce genre d’activité pour plus tard, quand vous serez en couple.

Et si vous proposez d’aller prendre un verre, assurez-vous de bien « vendre » votre rencard.

Dites-lui par exemple que vous allez lui faire « découvrir l’un des meilleurs bars à cocktails de la ville », ou « l’un des plus originaux… »

Choisir le lieu approprié

Enfin, choisissez intelligemment le(s) lieu(x) de rendez-vous.

C’est plus important que ça en a l’air.

  • Il faut que l’environnement dans lequel vous reprenez la séduction soit propice au flirt.
  • Et, dans le meilleur des cas, qui puisse vous permettre de vous mettre en valeur, en démontrant des qualités que vous ne pourriez pas facilement démontrer ailleurs.

Ce peut être un endroit où vous jouissez d’une grande preuve sociale (et de présélection), et/ou un endroit où vous pouvez démontrer certaines compétences/aptitudes que les femmes trouvent attirantes.

Vous pouvez également aller dans plusieurs lieux lors d’un même rencard.

À vous d’établir la bonne stratégie pour parvenir à vous mettre en valeur et optimiser vos chances de conclure.

Embrasser la fille

En rendez-vous, votre objectif premier n’est pas de coucher avec la fille. Ni de passer un bon moment. Et encore moins lui montrer à quel point vous êtes cool…

Votre objectif premier est d’officialiser l’intérêt romantique qu’il existe entre vous, en l’embrassant.

Le « kissclose », comme on dit dans le jargon de la séduction.

Quand on échange un baiser avec une fille, les doutes que vous pouvez avoir l’un et l’autre sur votre intérêt réciproque s’effacent complètement, la connexion sexuelle et émotionnelle se renforce, et la sensation d’être « en couple » s’installe.

C’est une étape importante pour conclure

Les étapes à suivre pour parvenir à embrasser une fille sont simples :

  1. D’abord vous devez créer un rapprochement émotionnel avec la fille : en créant de l’attirance et du rapport (complicité, confort).
  2. Ensuite, quand vous vous sentez suffisamment intime avec elle, vous devez initier un rapprochement physique. Vous vous rapprochez d’elle, vous faites du « kino escalation » (vous la touchez de plus en plus souvent, longtemps, et sur des parties du corps de plus en plus intimes).
  3. Enfin, quand vous sentez qu’un bon rapprochement physique a été installé, vous l’embrassez.

C’est aussi simple que ça !

Les femmes ont généralement besoin d’une certaine proximité émotionnelle pour que vous vous rapprochiez et la touchiez sans qu’elles se sentent mal à l’aise. Puis elles ont besoin qu’une proximité physique s’installe petit à petit pour se laisser embrasser sans se sentir gênées.

Ça parait logique, mais peu d’hommes savent suivre cette progression naturelle.

Si vous apprenez à progresser petit à petit de cette façon, vous pourrez facilement conclure avec les filles à qui vous saurez plaire.

Isoler la fille chez vous (ou ailleurs)

À quel moment isoler

L’isolation peut arriver avant le kissclose.

Mais généralement, l’isolation se fait après, une fois que la fille se sent parfaitement à l’aise et intime avec vous.

D’expérience, le meilleur moment pour isoler se situe souvent entre les quelques dizaines de minutes qui suivent le premier baiser (quand l’interaction est très agréable et excitante), et le début du rendez-vous suivant.

Pour cela, l’un des éléments les plus importants c’est la logistique.

  • Dans l’idéal, il faut que vous disposiez de votre propre appartement non loin de votre lieu de rendez-vous.

Ainsi, avant le rendez-vous vous pourrez préparer votre appartement dans l’optique d’accueillir la fille et conclure si le rendez-vous se passe bien.

  • La seconde option, si vous n’avez pas d’appart, c’est chez elle…

C’est moins idéal que chez vous, car son logement ne sera pas aussi bien « optimisé » que le vôtre pour conclure, mais ce sera beaucoup plus simple et pratique de s’inviter chez elle que de la ramener à l’hôtel ou chez un tiers, surtout si l’isolation a lieu dans la foulée du kissclose.

  • La dernière option consiste à la ramener chez une tierce personne (un ami qui vous aurait laissé son appartement par exemple, ou un logement air b&b que vous loueriez), ou à l’hôtel.

C’est généralement la solution de dernier recours, car la plus difficile à organiser et à faire accepter.

En admettant que votre seul recours soit de la ramener à l’hôtel, vous allez devoir obtenir son accord, puis réserver une chambre, en priant pour qu’elle ne change pas d’avis en cours de route.

Or certaines filles sont bloquées par l’idée de coucher avec un homme pour la première fois à l’hôtel – cela éveille leur ASD (anti-slut defens).

Quelques-unes risquent même de se sentir offensées par la proposition.

Comment l’inviter chez vous ?

Si vous avez déjà embrassé une fille et que vous disposez d’un « chez vous » pas loin, une bonne partie du travail sera fait.

Car inviter une fille chez soi à cet instant du processus n’a en général rien de compliqué.

Comme vous vous embrasserez et passerez tous les deux un moment agréable et excitant, vous aurez naturellement envie de le prolonger en ayant plus d’intimité.

Comme pour le numéro, la proposition a peu d’importance.

Tant qu’elle n’est pas trop explicite (exemple : « on va baiser chez moi ? »), n’importe quel prétexte peut suffire !

Vous pouvez dire :

  • « Si on se posait un peu dans mon appart ? J’ai des fraises tagada et du coca dans mon frigo, on y sera tranquille ».

Ou…

  • « Si on se posait chez moi et qu’on commandait des sushis ? »

Si vous avez bien fait le boulot en amont, il y a de bonnes chances qu’elle accepte.

En revanche, à ce moment-là plus que dans n’importe quel autre, vous devez vous montrer rassurant et détaché (non-needy).

À cause de leur ASD (un conditionnement social qui les force à contenir leur sexualité de peur de passer pour des filles faciles), elles peuvent avoir peur de dégrader leur image à vos yeux et refuser.

Vous devez donc proposer avec désinvolture, comme si vous n’aviez rien derrière la tête, sinon l’envie de passer plus de temps avec elle.

Si vous avez l’air de dire « viens on va niquer chez moi ! », même si ce n’est pas ce que vous dites à un niveau verbal, elle risque de refuser de peur de passer pour une fille trop facile.

Les femmes ont besoin de se sentir rassurées et voir que vous n’essayez pas de forcer pour le sexe à ce moment-là.

Mais en même temps, c’est bien de faire monter subtilement l’excitation, en la caressant, en l’embrassant, et avec du sex talk bien calibré.

Plus une fille est excitée, plus ses désirs sexuels sont à même de prendre le dessus sur son ASD.

L’idéal est donc de porter la double casquette : celle du mec qui l’excite, mais aussi détaché du résultat (qui s’en fiche de conclure ou pas).

Conclure (coucher avec la fille)

Une fois isolés chez vous (ou ailleurs) ne l’attaquez pas tout de suite, à moins que vous n’arriviez vraiment TRÈS excités, déjà prêts à vous sauter l’un sur l’autre.

Souvent les filles se sentent un peu gênées les premiers instants où elles se retrouvent seules avec un homme. Elles ont généralement besoin de quelques minutes pour se mettre à l’aise.

Si elle est chez vous :

  • Mettez un peu de musique pour éviter le silence total,
  • Proposez-lui à boire,
  • Faites-lui rapidement visiter votre appart,
  • Puis reprenez l’escalade sexuelle progressivement, en commençant par l’embrasser et la caresser (sans aller directement aux parties intimes) pour faire remonter l’excitation crescendo.

Vous montrer patient en la mettant à l’aise et en prenant le temps de faire remonter l’excitation, plutôt que de « l’attaquer » dès qu’elle passe le seuil de la porte, peut vous éviter de faire face à une LMR (résistance de dernière minute).

Si toutefois vous en rencontrez quand même une, vous pouvez suivre les conseils de cet article.

Installer la relation (en finir avec le célibat)

Vous avez conclu avec la fille ?!

Félicitation.

Mais attention, vous n’êtes pas encore tout à fait sorti du célibat…

Coucher avec une fille ne vous garantit pas d’entrer en relation avec elle. Ce n’est qu’un début.

Vous pouvez encore tout faire foirer si vous vous y prenez mal après…

Règle #1 :  bien gérer l’après-sexe

C’est une erreur stupide, mais que beaucoup d’hommes font quand même…

Pour une femme, l’après-sexe est aussi agréable que l’acte sexuel en lui-même.

Elles aiment les câlins, les petites discussions sur l’oreiller, et même les quelques heures qu’elle passe avec vous après.

Alors si vous devenez d’un seul coup distant et apathique, la fille risque très fort de renoncer à l’envie de vous revoir.

Retenez ceci : pour installer une relation avec une fille, l’après-sexe est au moins aussi important que le sexe lui-même.

Après avoir partagé une expérience aussi intime qu’un rapport sexuel, vous devez partager de l’affection et de la complicité.

  • La prendre dans vos bras pour discuter avec elle ou regarder un film.
  • L’emmener manger au restaurant ou se balader main dans la main.
  • Faire une bataille d’oreiller.
  • , etc.

L’après-sexe – j’entends par là les quelques heures que vous passez ensemble après le premier rapport sexuel – lui donne un avant-goût de ce qui peut l’attendre dans une hypothétique relation avec vous.

Donc : mieux ça se passera, plus elle désirera que vous deveniez son copain.

Règle #2 : la revoir assez vite et installer une récurrence.

Le début d’une relation, c’est comme le vélo…

Pour mettre un vélo en équilibre, vous devez pédaler au début sans vous arrêter…

Pour installer une relation amoureuse, c’est un peu la même chose : vous devez revoir la fille plusieurs fois, dans un laps de temps assez court.

Si vous couchez avec elle une fois et que vous la recontactez une semaine plus tard, la fille aura certainement renoncé à vous depuis longtemps…

Alors la meilleure chose à faire, c’est de chercher à la revoir assez vite après avoir conclu, puis d’installer une récurrence.

Inutile de vous voir tous les jours. Mais, au début, tous les 2 à 5 jours paraissent nécessaires.

Au-delà de ça, la connexion que vous avez installée risque de faner, et son intérêt pour vous avec.

Si vous suivez ces 2 règles-là après être passé par les 4 étapes ci-dessus, vous avez de très, très bonnes chances d’en finir avec le célibat et enterrer définitivement votre vie de célibataire endurci.

Il ne me reste plus qu’à vous dire bonne chance et au travail !

À propos de l'auteur Voir tous les articles

Richard

Richard

PickUp Artist et fondateur du site Pickup Alliance j'utilise la science comme outil de développement personnel pour aider les personnes à être plus heureuses dans leur vie personnelle et sentimentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Les champs requis sont marqués *