Comment avoir une confiance en soi en béton armé

comment avoir confiance en soi

Comment avoir confiance en soi ? Comment avoir de l’assurance auprès des personnes que l’on côtoie au quotidien ? Comment sortir de cette spirale négative qui vous empêche d’aller de l’avant et de vous ouvrir aux autres ?

Si vous manquez de confiance en vous sachez que rien est perdu, qu’il n’est pas trop tard pour impulser un changement et que des solutions existent pour prendre confiance en soi.

Cependant et comme toutes choses, il est nécessaire de savoir dans un premier temps d’où peut provenir ce manque de confiance en soi.

C’est pourquoi nous nous pencherons en premier lieu sur ses  principales raisons pour finalement s’attaquer à la source du problème et donner des axes de développement pour enfin oser passer à l’action.

Sachez toutefois que permuter d’un état de faible confiance en soi à celui de forte confiance en soi ne pourra se réaliser sans mal et qu’il faudra un certain temps pour que votre nouveau vous prenne forme.

Ce changement personnel est extrêmement important.

Il vous ouvrira de nouvelles portes.

Votre champ de possibilités va s’accroître de manière linéaire.

L’horizon s’éclaircira.

Vous aurez le pouvoir de rencontrer plus de succès sur un plan professionnel et sentimental mais c’est surtout votre vie tout entière qui en sera totalement changée.

Vous ne verrez plus les choses de la même façon.

Votre vision sur le monde se modifiera.

Vous vous sentirez comme invincible et capable de réaliser des choses que vous ne pensiez pas pouvoir se concrétiser auparavant.

Ce sera le monde de tous les possibles.

Un monde où rêve et réalité ne formeront plus qu’un.

Trouver la source du manque de confiance en soi

Avant de mettre en place des solutions pour vaincre votre manque de confiance en vous, essayons tout d’abord de chercher la source du problème.

Un manque de confiance en soi peut être dû à :

  • L’éducation : le cercle familial peut être la cause d’un manque de confiance en soi. Petit, les parents peuvent avoir une influence importante sur la confiance qui vous animera à l’âge adulte. Un manque de confiance en soi peut alors venir de :
    • Une sur-attention : à vouloir trop protéger leur enfant, les parents peuvent sans le vouloir annihiler le développement de la confiance chez ce dernier. Ils donnent à l’enfant l’image d’une personne incapable de réaliser des choses par lui-même. Cela a des répercussions inévitables lors de son développement.
    • Une sous-attention : à l’inverse, certains parents disent clairement à leurs enfants qu’ils sont incapables de réussir dans la vie. Cette idée/pensée se programme alors dans leur subconscient qui a du mal à se défaire à l’âge adulte.

Mais ce ne sont pas les seules raisons qui poussent une personne à manquer de confiance en soi.

Cela peut être également dû :

    • Au laxisme : en laissant croire à l’enfant que l’échec n’existe pas, ce dernier peut y perdre ses repères. Il peut lui arriver de ne plus savoir quelles sont ses forces et ses faiblesses. Dès lors, plus tard, lorsqu’un échec surviendra, il aura extrêmement de mal à s’en remettre car sa capacité d’analyse aura été mise à mal par un laxisme trop présent de la part de ses parents.
    • A la pression : à contrario, une trop forte pression mise sur les épaules de l’enfant peut faire intervenir un stress provoquant un renfermement sur soi et un manque de confiance. En effet, ne souhaitant pas faire de mal à ses parents, l’enfant s’inflige des émotions négatives influençant directement son comportement futur.
  • L’accumulation de mauvaises expériences : de notre naissance à aujourd’hui, notre vie est une accumulation d’expériences s’imprégnant chaque seconde dans les parties basses de notre cerveau. Ces expériences fluctuent continuellement telle une onde apériodique. Notre vie est rythmée par nos expériences tantôt négatives et tantôt positives. Si ces expériences négatives venaient à devenir plus présentes que celles positives, l’idée que la vie s’acharne sur nous viendrait nous rendre visite plus souvent provoquant alors un renfermement sur soi difficilement contrôlable. L’estime de soi viendrait à en prendre un coup, ce qui favoriserait la venue d’un manque de confiance en soi. Les personnes que l’on rencontre durant notre vie jouent dès lors un rôle primordial dans la perception que nous avons de nous même. Si une personne se trouve trop grosse, trop petite, trop moche, pas assez intelligente, pas assez drôle etc. c’est que des personnes ont dû lui faire germer à l’esprit cette idée. Désormais tatouée en elle, l’acceptation de soi devient plus difficile. Avoir confiance en soi c’est d’abord s’aimer soi-même et arrêter de se dévaloriser sans cesse à cause de personnes qui un jour dans votre vie, lors d’un moment de faiblesse, vous ont fait croire des choses sur vous que vous pensiez absolues alors qu’elles ne sont que purement relatives.

Comme vous pouvez le constater, la confiance en soi n’est pas quelque chose d’inné.

C’est quelque chose qui se crée avec le temps en fonction de contextes.

Cela signifie que vous allez pouvoir retrouver progressivement confiance en vous.

Objectif de la mission : reprogrammer votre subconscient pour qu’il intègre de nouveaux programmes définissant une nouvelle version de vous.

Contrôle d’état émotionnel

Quelle que soit la source du manque de confiance, toutes ont un point commun : les émotions.

L’éducation et les expériences passées ont forgé votre propre identité.

Une identité construite à partir de pensées positives et négatives générant en vous diverses émotions.

Ces pensées sont tellement ancrées et tatouées dans votre esprit que dès lors en compagnie de situations déjà vécues, un lien se réalise entre ces dernières et vos pensées.

Cela signifie que si vous vous retrouvez face à une situation qui à une époque passée vous a fait développer des pensées négatives, alors ces mêmes pensées resurgiront et feront naître en vous les émotions associées à cette pensée.

Si par exemple vous sentez le stress monter avant d’aborder une fille, c’est que votre éducation ou vos expériences passées vous ont mis en tête que ce genre de situation pouvait être stressante.

Vos pensées négatives génèrent donc une émotion négative qui peut vous freiner pour aller de l’avant et gagner confiance en vous.

Il devient alors primordial de toujours avoir un contrôle sur ses émotions si vous voulez impulser un changement et retrouver confiance en vous.

Comment retrouver confiance en soi

Changer son système de croyance

Logés au sein de l’hypothalamus, partie intégrante du système limbique, vos systèmes de croyances sont en lien direct avec l’estime que vous avez de vous-même.

Ils soutiennent ou inhibent vos capacités et vos comportements.

En modifiant vos systèmes de croyances, en transformant par exemple la nervosité, la peur, l’angoisse, l’anxiété en quelque chose de positif, vous serez en mesure de retrouver progressivement confiance en vous.

La modification de vos systèmes de croyances passe donc par la stratégie que vous allez adopter pour transformer une expérience négative en expérience positive.

Si vous décidez de ne pas affronter vos angoisses par exemple, vous programmerez votre cerveau d’une telle manière qu’il s’habituera à ce comportement et la croyance selon laquelle vous n’êtes pas capable d’aller de l’avant et de sortir de votre zone de confort.

À l’inverse, si vous décidez de vivre une situation nouvelle et angoissante en l’affrontant, vous sortirez une image positive de vous-même.

Votre estime de vous se renforcera et votre confiance avec car vous savez à présent que vous êtes capable de réaliser des choses même lorsque la situation est stressante et inhabituelle.

Cependant, vous pouvez très bien essayer de programmer votre cerveau (instaurer la croyance) pour lui imprégner l’idée selon laquelle vous êtes une personne confiante mais si aucune action n’est effectuée de votre côté pour consolider cette croyance, il vous sera impossible de vous bâtir une confiance en soi inébranlable.

Ne dépensez pas votre énergie à essayer de vous faire croire que vous pouvez avoir subitement confiance en vous mais passez plutôt à l’action en allant à la rencontre d’inconnus et de situations pouvant mettre en avant votre confiance en vous.

La confiance en soi devient une croyance dès lors que l’idée se transforme en action.

Sortir de sa zone de confort : la méthode kaizen

Il est temps de passer à l’action.

La méthode des paliers, appelé également méthode Kaizen, permet d’atteindre ses objectifs, ici « avoir confiance en soi », de manière progressive.

Le fait de décomposer un objectif principal en sous-objectifs plus réalisables permet de ne pas se mettre de pression ni de ressentir l’inconfort qui pourrait intervenir si vous vouliez atteindre l’objectif principal trop rapidement.

Autrement dit, nos tentatives auront un impact plus fort si nous faisons des expériences dont le risque est acceptable.

Chaque jour qui passe, vous devrez donc réaliser un micro-objectif réalisable et non insurmontable, vous rapprochant petit à petit de votre objectif principal.

Par exemple, si vous manquez de confiance en vous à l’idée d’approcher les filles, voici à quoi pourraient ressembler vos premiers jours (premiers paliers) :

  • Jour 1 : demander l’heure à une inconnue.
  • Jour 2 : aller parler à une inconnue en lui demandant un renseignement et réaliser une transition.
  • Jour 3 : regarder une fille dans les yeux durant toute l’interaction.
  • Jour 4 : proposer à une fille de vous revoir à une date ultérieure.
  • Etc.

A vous de vous fabriquer un programme sur mesure décrivant jour après jour les objectifs que vous devez réaliser.

Ce programme ne devrait pas durer plus de 21 jours. Pour en connaitre la raison, lisez la suite.

Confiance  en soi par l’expérience et la théorie des 21 jours

Diverses expériences ont prouvé qu’il fallait à notre cerveau en moyenne 21 jours pour créer une nouvelle habitude.

Partant de ce constat, si vous vous lancez le défi pendant 21 jours d’aller à la rencontre de personnes pour sortir de votre zone de confort, alors il se créera au bout de ce laps de temps une nouvelle habitude en vous, celle de toujours avancer lorsque votre cerveau vous freine dans votre progression.

Cette nouvelle habitude créera inévitablement une nouvelle attitude nourrissant volontiers votre confiance en vous au fur et à mesure que les jours passent.

L’inconnu nous fait peur, c’est une réaction logique de l’être humain.

Nous ne pouvons avoir confiance en nous lorsque quelque chose ne nous est pas familier.

Le manque d’information nous en empêche inéluctablement.

Mais dès lors que l’inconnu devient familier celui-ci peut se transformer en quelque chose de positif pour le développement personnel de chacun d’entre nous.

Cependant, domestiquer cet inconnu ne peut suffire à lui seul pour gagner confiance en vous.

Je veux dire par là que vous pouvez très bien avoir confiance en vous dans un certain contexte mais dès lors que celui-ci change, votre confiance s’ébranle.

Par exemple, vous pouvez avoir vécu de nombreuses expériences en drague de rue vous injectant une confiance sans pareil, mais si vous restez menotté à cet environnement, de nombreux autres (drague en soirée, drague en magasin etc.) pourraient vous faire perdre votre confiance.

Ce n’est donc que l’accumulation d’expériences variées qui créera en vous une confiance en vous solide.

La véritable confiance repose sur le principe d’adaptabilité.

Plus vous serez en mesure de vous adapter à une situation dans un environnement donné et plus vous gagnerez en confiance .

Cependant, cette adaptabilité est encore plus puissante lorsque nous recherchons à améliorer nos réponses en fonction de nos expériences passées.

En effet, toujours en fonction d’un environnement donné, cela pourrait être mal perçu par une personne si nous lui répondions en fonction d’une expérience vécue, passée dans un autre contexte, un autre environnement.

C’est d’ailleurs pour cela qu’il est vivement déconseillé d’utiliser des routines lorsque vous sortez draguer.

Ces routines correspondent bien à un contexte, à une situation type mais ne le sont pas pour les n-1 situations restantes.

Fake it till you make it : la confiance fantôme

Cette expression américaine que l’on pourrait traduire par : « fait semblant pour que cela fonctionne » permet d’accomplir bien des miracles et pourrait bien vous redonner confiance en vous.

Pour faire simple, il s’agit tout simplement de se persuader que l’on est capable d’accomplir quelque chose.

Elle permet par la pensée positive de reprogrammer notre subconscient et de ainsi de réaliser des choses que l’on pensait irréalisables.

Une expérience menée sur un groupe d’hommes et de femmes a prouvé l’efficacité de cette technique.

Chaque membre du groupe était invité à sauter à l’élastique.

On sépara le groupe en deux groupes distincts.

L’expérience commença par le premier groupe à qui on laissa prendre eux-mêmes la décision de sauter.

Leur attitude montrait de la soumission.

Certains étaient accroupis et repliés sur eux-mêmes.

Au bout de 21 secondes en moyenne, l’ensemble du groupe sauta.

L’expérience fut renouvelée avec un second groupe.

On leur demanda cette fois-ci de simuler une attitude d’alpha (confiante).

Ils mirent en moyenne moins de 10 secondes pour sauter.

C’est en vous répétant sans cesse que vous êtes capable d’y arriver, que vous avez les capacités en vous pour surmonter vos blocages et exploser votre zone de confort, que vous arriverez à avoir ou reprendre confiance en vous.

Les neurones miroirs au service de la confiance en soi

Vous manquez de confiance en vous ?

Cela est dû, comme nous l’avons vu précédemment, à un manque d’expérience.

Mais n’y aurait-il pas un moyen rapide d’engranger de l’expérience rapidement pour qu’une fois sur le terrain ce manque ne soit pas trop visible ?

La réponse est oui : c’est le rôle des neurones miroirs.

Ils ont la capacité de vous faire apprendre des nouvelles choses par la simple action de regarder les autres et de les imiter.

Pour avoir confiance en vous, il vous suffit donc simplement de regarder dans un premier temps le comportement et l’attitude de personnes confiantes.

Votre cerveau apprendra de lui-même cette nouvelle attitude dans les grandes lignes.

En effet, il ne suffit pas de regarder une personne faire quelque chose pour la reproduire à la perfection.

Il vous faut dans un second temps passer à l’action et imiter cette nouvelle attitude, en utilisant le « fake it till you make it » par exemple pour vous donner de la confiance.

La première imitation ne sera sûrement pas la meilleure mais à force de réaliser des feedbacks de votre attitude, vous réussirez petit à petit à en posséder une démontrant une grande confiance en vous.

Nous avons vu dans cet article l’importance que revêt la confiance en soi, que ce soit en séduction ou dans tous les domaines de la vie.

La confiance en soi est une caractéristique qui s’acquiert sur le long terme.

Plus vos expériences seront nombreuses et multiples, plus vous utiliserez la méthode des paliers dans différentes situations, plus vous croirez que vous êtes une personne confiante (en changeant vos systèmes de croyances et en utilisant le « fake it till you make it »), plus vous prendrez modèle sur des personnes à l’attitude confiante et plus vous aurez confiance en vous. Maintenant, à vous de jouer !

Pour aller plus loin sur le sujet de la confiance en soi

La confiance en soi est un pilier du développement personnel.

Et contrairement à ce que l’on peut croire, celle-ci est très instable et ne fait qu’osciller au fil des expériences que nous vivons.

Dans cette vidéo, Christophe Triganov, expert en confiance en soi, nous dévoile deux conseils pour maintenir durablement sa confiance en soi.

Retranscription texte :

– Bonjour à tous. Aujourd’hui, je vous retrouve dans une nouvelle vidéo en compagnie de Christophe Triganov.

– Bonjour Richard

– Merci d’être ici pour cette interview

– C’est un plaisir d’être interviewé

– Aujourd’hui, j’avais envie de te poser des questions sur la confiance en soi, et que tu me donnes deux conseils pratique pour avoir plus de confiance.

– La confiance en soi est aujourd’hui perçue entre sociétés comme un peu un saint Graal. C’est aussi d’un point de vue professionnel, affectif et personnel. La confiance en soi est la qualité, le rempart et la base. Le problème est que c’est une quête un peu mystique, un peu une boite noire. On met n’importe quoi dans la confiance en soi. La confiance est aussi un état de bien-être, parfois des états de lâcher-prise, un état d’audace, de l’humour, du charisme. Cela devient n’importe quoi.

– Et ce n’est pas palpable. On n’arrive pas trop vraiment à savoir ce que c’est.

– Exacte. On te pose vraiment la question, qu’est-ce que c’est, comment la définir ? On ne peut pas la définir comme un objet. La confiance en soi n’est pas un truc qu’on définit comme une maison ou comme un chien. C’est quelque chose que l’on ressent. C’est à l’intérieur de soi et chacun a sa manière de l’exprimer.

– Comment construire sa confiance en soi ?

– Le premier conseil que je vais donner à un mec pour construire sa confiance est d’abord d’avoir un nouveau projet. C’est souvent en parallèle, je me dis que le fait de vouloir la confiance avec ou sans nouveau projet ; comme nouveau projet : vas-y, je me lance en entrepreneuriat, en séduction, me lancer dans la création de ma propre maison, dans le faite de devenir un père de famille.

La confiance en soi sans projet serait un bouquet de confiance en soi et l’appliquer au quotidien avec la routine actuelle. La différence est en parallèle avec cela, c’est comme tu voudrais avoir un corps sain dans un esprit sain ; soit en faisant un sport dans une équipe soit en faisant de la salle de musculation tout seul. Le fait d’investir dans une nouvelle équipe et quand tu as commencé l’activité dont tu apprendras le goût des petites victoires, comprendras les règles du jeu, comprendras les règles du match. Tous ces genres de choses. Au bout d’un moment, ton équipe va dire : Mec on a besoin de toi. Viens, ramène-toi parce que samedi il y aura un match. C’est l’activité qui va te rappeler à agir. La salle de musculation certes sera tout aussi efficace sauf que si le lendemain tu es crevé, tu es fatigué et tu es un peu morose, tu diras : ouf, la salle de musculation, j’en ferai demain. Et tu lâches le projet bien trop prématurément.

Quand tu t’intègres dans un nouveau projet et que tu t’investis dedans, l’activité va t’appeler au bout d’un moment à agir. Tu seras obligé d’agir sinon tu abandonnes l’activité et le projet. C’est comme cela qu’à force d’action parce que le projet t’appelle. Tu vas la construire petit à petit ta confiance en toi par nécessité.

Tu veux devenir un bon père de famille et tu n’as pas confiance en toi. Tu t’investis en projet. Je donne un exemple en père de famille, je n’en sais pas trop rien. Quand ton enfant pleurera ou qu’il va te dire non. Tu devras monter des qualités, je ne dis pas de leadership, mais tu devrais montrer certaines qualités pour que ton enfant se calme. Alors que si tu n’avais pas eu ton enfant, tu ne serais pas appelé à improviser à agir.

Le premier conseil est un nouveau projet personnel et motivant qui n’a rien à voir, mais juste la confiance en soi. Le deuxième conseil, tu en as peut-être un, quelque chose à dire par rapport à cela ou pas.

– Un deuxième conseil pour avoir plus confiance en soi. Je pense que c’est de recentrer sur soi déjà. C’est très important. Savoir qui l’on est pour pouvoir agir en fonction de ce qu’on est vraiment au fond de soi.

– C’est une théorie et c’est la base. J’allais donner un autre conseil finalement, mais je trouve que c’est meilleur parce qu’il était complémentaire du premier. Le deuxième conseil que tu as donné est très bon. Oui, la confiance en soi est la base.

– Être aligné avec soi-même.

– Oui, c’est clair. La confiance est soi est le fait de s’aimer. Tu es confiant parce que tu aimes ta personnalité. Tu aimes tout ce qui est toi. Tu ne peux pas aimer une fille si tu ne la connais pas. C’est pareil pour nous, c’est pareil pour toi et c’est aussi pour moi. Si l’on ne se connaît pas, on ne peut pas s’aimer.

Si tu ne sais pas me dire si je te pose ces questions : Quels sont tes forces mecs ? Qu’est-ce qui te fait briller auprès de tes potes ? Et tu dis : je n’en sais rien. Tu ne te connais pas. Mais si tu sais dire : Je reconnais que j’ai un talent pour l’humour, pour parler, pour raconter des anecdotes ou que je suis une personne sereine en situation de conflit. Tu sais tes compétences et parce que tu les connais que tu pourrais les aimer. C’est parce que tu apprends à les aimer que tu vas t’aimer. Et tu auras confiance en toi.

La connaissance en soi est un pilier fondamental. Tu as bien visé avec cela. La connaissance de soi plus un nouveau projet auquel tu t’investis qui te fait vraiment motiver. Je pense que tu as 80 %. Tout a été dit, je crois.

– Je pense qu’on est bien avec ces deux conseils. Vous aurez plus de confiance en vous. Merci Christophe pour ces deux conseils.

– C’est un plaisir, merci de m’avoir accueilli pour la discussion.

– Je te dis à la prochaine

– À la prochaine Richard

À propos de l'auteur Voir tous les articles Auteur du site

Richard

Richard

Pick-Up Artist et coach séduction à la Pickup Alliance j'utilise la science comme outil de développement personnel pour aider les personnes à être plus heureuses dans leur vie personnelle et sentimentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Les champs requis sont marqués *