Comment reconnaître la dépendance amoureuse ?

La dépendance amoureuse touche de nombreuses personnes.

Mais il arrive parfois (et même souvent) que les personnes touchées n’en aient même pas conscience.

Elles s’enfoncent alors dans une spirale infernale, dont elles ne peuvent plus sortir seules.

Il est donc essentiel d’apprendre à reconnaître les symptômes de dépendance amoureuse.

Et surtout, il faut savoir comment lutter contre cette dépendance.

Voici quelques pistes pour vous aider à reconnaître et à vaincre la dépendance amoureuse.

Qu’appelle-t-on dépendance amoureuse ?

La dépendance amoureuse est une forme d’affection totalement obsessionnelle, très difficile à vivre.

Elle se caractérise notamment par une incapacité à se déterminer soi-même.

Ceux qui en souffrent sont constamment en recherche d’amour et de reconnaissance de la part des autres.

On distingue trois formes de dépendance affective amoureuse.

Il y a bien sûr celle qu’on vit quand on est en couple, et qui est la plus répandue.

Dans ce cas, on note une incapacité à vivre en l’absence de l’autre.

Jalousie, possessivité et sensation de manque extrême se mélangent, et viennent perturber la relation de couple.

On pourrait comparer la dépendance amoureuse en couple à l’amour passionnel.

La dépendance amoureuse peut également survenir après une rupture.

Les sentiments étant exacerbés, on s’imagine qu’on ne pourra pas vivre sans l’autre.

On est alors envahi par un sentiment de peur, voire de panique, combiné à une sensation de vide affectif.

Ceux qui soufrent d’un syndrome d’abandon sont particulièrement sujets à cette dépendance affective amoureuse.

Mais la dépendance amoureuse peut aussi toucher les personnes célibataires.

Ici, elle concerne surtout ceux qui manquent cruellement de confiance en eux, et qui ont l’habitude de se reposer sur les autres en permanence.

Quelles sont les causes de la dépendance affective amoureuse ?

Dans beaucoup de cas, la dépendance amoureuse trouve sa source dans le passé.

Qu’il s’agisse de l’enfance ou des dernières relations amoureuses connues.

Ceux qui ont souffert d’un manque d’affection chronique durant leur enfance sont très exposés au risque de dépendance.

Tout comme les victimes du syndrome d’abandon, qui se rapproche beaucoup de la dépendance amoureuse.

Un passé sentimental tumultueux peut aussi conduire à développer une dépendance affective amoureuse.

C’est souvent le cas de ceux qui ont été victimes d’un partenaire pervers narcissique par exemple.

Les relations toxiques, où l’un écrase l’autre, sont également une cause majeure de dépendance amoureuse.

Ce genre de relation entraîne un manque de confiance chronique, qui entraîne lui-même une addiction amoureuse.

Dans tous les cas, le manque de confiance et la peur de l’abandon sont responsables de ce syndrome de dépendance.

Dépendance affective amoureuse : un effacement total

Le symptôme de dépendance amoureuse le plus flagrant est l’incapacité à se définir soi-même en tant que personne.

Celui qui en souffre est constamment en recherche de l’approbation de l’autre.

Et ce, qu’il soit en couple ou bien célibataire.

De même, le dépendant amoureux met tout en oeuvre pour satisfaire les besoins et les envies de son partenaire.

Mais il met ses propres besoins entre parenthèses, et s’abandonne totalement au profit de l’autre.

L’incapacité à dire non et l’envie d’éviter les conflits à tout prix traduisent un syndrome de dépendance.

Il culpabilise énormément, et s’estime responsable de tous les problèmes qu’il rencontre.

La dépendance amoureuse rend également très difficile l’accomplissement personnel.

Et c’est particulièrement flagrant chez ceux qui manquent déjà de confiance en eux à la base.

Ils n’arrivent pas à faire quoi que ce soit par eux-mêmes, et sont aussi terrifiés à l’idée d’être seuls.

L’incapacité d’être seul, un symptôme de dépendance amoureuse

Ce symptôme de dépendance affective peut toucher aussi bien les personnes célibataires que les gens en couple.

Pour une personne célibataire, la dépendance amoureuse se caractérise par une angoisse de la solitude.

Cette angoisse est souvent exacerbée après une rupture, où on s’estime incapable de vivre seul.

Quand elle concerne quelqu’un qui est un couple, cette dépendance se traduit par un manque de l’autre permanent.

Il est très difficile pour celui qui en souffre de rester seul, et surtout, sans l’autre.

Le manque s’installe alors très rapidement, parfois même en quelques heures.

La dépendance amoureuse s’accompagne également d’une angoisse de l’abandon.

La peur de la rupture et du départ de l’autre est présente en permanence, et ronge le couple à petit feu.

On retrouve parfois une possessivité extrême, voire une jalousie maladive.

Dépendance amoureuse et jalousie maladive

Beaucoup voient un lien étroit entre dépendance amoureuse affective et jalousie maladive.

En réalité, ce sont deux pathologies bien différentes.

La dépendance amoureuse crée en effet une incapacité à vivre sans l’autre, et une peur d’être quitté.

La jalousie maladive, elle, engendre une possessivité exacerbée, voire une paranoïa à l’idée d’être concurrencé.

En revanche, les causes de ces deux fléaux pour le couple sont assez similaires.

Il s’agit généralement d’un gros manque de confiance en soi, dont les sources peuvent être variées.

Il n’est toutefois pas rare d’observer une forme de jalousie dans la dépendance amoureuse.

Mais celui qui en souffre ayant tendance à éviter les conflits, il n’extériorise pas sa jalousie.

Et c’est justement tout le problème, car c’est ce qui rend la dépendance à l’autre extrêmement difficile à vivre.

Vaincre la dépendance amoureuse, un travail au long cours

Si vous souffrez de dépendance amoureuse affective, rassurez-vous : ce n’est pas une fatalité.

Sachez toutefois que vaincre sa vaincre sa dépendance affective est un travail de longue haleine.

Il faut réaliser un gros travail personnel, afin d’apprendre à vivre seul.

Le but est de retrouver la pleine conscience de soi-même, pour enfin arrêter de vivre à travers les autres.

N’hésitez pas à faire un peu de méditation, afin de reprendre le contrôle de votre esprit.

Trouvez des occupations que vous pouvez faire seul, comme du sport par exemple.

L’objectif ultime est d’apprendre à fréquenter les autres par envie, et non plus par besoin.

Et c’est bien là toute la difficulté du combat contre la dépendance amoureuse.

Mais il est impératif de surpasser cette peur de l’abandon et de la solitude.

Au risque sinon de mettre en péril son couple, ou de ne plus jamais pouvoir vivre sans être dépendant des autres.

À propos de l'auteur Voir tous les articles

Richard

Richard

PickUp Artist et fondateur du site Pickup Alliance j'utilise la science comme outil de développement personnel pour aider les personnes à être plus heureuses dans leur vie personnelle et sentimentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Les champs requis sont marqués *