Premier rendez-vous amoureux : que dire et que faire pour le réussir à coup sûr

premier rendez-vous amoureux

Célibataire ? Arrête de te faire rejeter par les femmes et deviens attirant ! Découvre les techniques les plus puissantes pour coucher rapidement avec une femme et la rendre amoureuse de toi sans que tu aies besoin d'être beau, riche ou intelligent (oui, c'est possible !)

Le premier rendez-vous, c’est souvent source de beaucoup de stress pour un homme.

Entre l’angoisse de l’enjeu et la peur de l’échec, on est toujours un peu perdu.

Et c’est d’autant plus stressant quand la fille en question nous plaît (vraiment) beaucoup.

Sauf qu’en amour comme pour tout le reste, la première impression est souvent capitale.

Alors s’il y a bien un rendez-vous amoureux à ne pas rater, c’est celui-là.

Je vais donc vous donner toutes les clés pour réussir un premier rendez-vous.

Après ça, vous ne pourrez plus dire que vous ne savez pas quoi faire !

La règle d’or : ne pas se mettre la pression

Ok, maintenant que je vous ai bien fait flipper avec mon introduction, je vais pouvoir faire redescendre la pression.

Un premier rendez-vous amoureux, c’est effectivement hyper important.

Mais je vous rassure tout de suite : ce n’est pas non plus votre vie que vous jouez sur ce premier rendez-vous.

Beaucoup d’hommes se mettent une pression de malade pour ce moment crucial.

Résultat : ils font n’importe quoi, et ne décrochent jamais de second rendez-vous.

Tout ça pour une femme, c’est un peu dommage non ?

Parce que bon, ça ne reste justement qu’une femme après tout.

Et dans l’absolu, il n’y a jamais rien de sûr, car la séduction n’est pas une science exacte.

Mais dites-vous simplement que vous avez tout à gagner, et rien à perdre avec ce premier rendez-vous amoureux.

Quoi qu’il en soit, il faut toujours aborder un premier rendez-vous avec une confiance en soi en béton armé.

Car la confiance en soi, c’est ce qui rend véritablement un homme séduisant.

Montrez-vous plein d’assurance, et incarnez le mâle alpha dont rêvent toutes les femmes.

Même si en vrai vous vous pissez dessus, ne laissez jamais transparaître cette peur de l’échec.

Et mieux encore : apprenez à ne plus avoir peur de l’échec.

C’est véritablement le genre de peur qui vous empoisonne l’existence, et vous empêche d’avancer.

Ne pas chercher à se rendre parfait

C’est dans la continuité de tout ce qu’on vient de voir.

Pour réussir son premier rendez-vous, il ne faut pas chercher à être parfait à tout prix.

Déjà, parce que personne n’est parfait, même Ryan Gosling.

Et ça, les femmes le savent bien.

Du coup, elles ne s’attendent pas, et surtout ne cherchent pas à trouver l’homme parfait.

Elles ne cherchent qu’un homme qui leur correspond, et qui les respecte pour ce qu’elles sont.

Et peu importe s’il a des défauts.

Au contraire même, c’est ce qui permet de désacraliser le personnage et de le rendre moins lisse.

Et en plus, ça leur permet à elles aussi de faire redescendre la pression.

Car ne soyez pas dupe : les femmes se mettent autant la pression que nous lors d’un premier rendez-vous amoureux.

Et elles aussi vont toujours chercher à se rendre parfaites à vos yeux.

Alors dites-vous bien que chercher à paraître parfait, ce n’est jamais une bonne stratégie.

En plus, comme vous n’y arriverez jamais, votre confiance en vous déjà fragile en prendra un sacré coup.

Ce que vous pouvez, et ce que vous devez faire en revanche, c’est vous rendre attrayant à ses yeux.

Et ça, ce sera relativement facile si vous avez bien tâté le terrain avant.

Pendant votre conversation Tinder par exemple, renseignez-vous bien sur ses centres d’intérêts.

Grattez un maximum d’infos sur elle, sur ses goûts, ce qu’elle aime faire ou ne pas faire.

C’est ce genre d’info qui va vous permettre de passer pour le mec parfait pour elle.

Bien choisir le lieu du premier rendez-vous amoureux

Maintenant que vous êtes plus serein quant à votre premier rendez-vous, passons à l’aspect pratique.

Un peu moins romantique certes, mais tout aussi important pour ne pas rater ce moment si précieux.

Et sachez que le choix du lieu est capital, pour plein de bonnes raisons.

Car le lieu que vous choisissez va grandement conditionner la réussite de votre premier rendez-vous.

Il y a mille et une questions à se poser avant de choisir un lieu pour cet événement.

Déjà, je dois vous préciser que c’est à vous de proposer un lieu pour votre premier rendez-vous.

Ne vous pointez pas à la sortie de métro les mains de les poches, en espérant qu’elle choisisse pour vous.

Montrez-vous entreprenant, et prenez les devants pour lui montrer que vous savez prendre les choses en main.

Ensuite, mieux vaut tâter le terrain en amont lors de vos discussions virtuelles.

Là encore, renseignez-vous sur ce qu’elle aime, et essayez de savoir quel lieu la brancherait pour un premier rendez-vous.

Si elle vous donne des pistes, alors vous pouvez choisir de les suivre.

Mais si elle ne vous dit rien, vous allez devoir réfléchir par vous-même à ce fameux lieu.

Bon, pas la peine de chercher l’originalité à tout prix hein !

Un bar, un café, un resto feront très bien l’affaire.

Mais il faut savoir que chacun de ces endroits donnera un ton différent à votre premier rendez-vous amoureux.

Pour un rendez-vous décontracté et sans prise de tête, le café du coin sera parfait.

De même si vous sentez que la fille est un peu réticente, et ne semble pas vous faire confiance lors de vos échanges écrits.

En revanche, si vous la sentez plus à l’aise, vous pouvez lui proposer un bar branché.

Attention toutefois : l’ambiance peut vite devenir étouffante, et pas vraiment propice au rapprochement.

Si vraiment vous souhaitez opérer un rapprochement rapide, optez plutôt pour un dîner romantique au restaurant.

Mais il n’y a pas que le lieu qui compte pour un premier rendez-vous réussi.

Choisissez aussi avec soin le moment où vous souhaitez la rencontrer.

Le moment choisi en dit long sur vos intentions

Outre le choix de l’endroit, il faut aussi choisir le moment propice pour proposer un premier rendez-vous amoureux.

Car là encore, vous allez faire passer un message bien précis.

Et là encore, tout va dépendre du message que vous souhaitez faire passer à votre rencard.

Car l’ambiance n’est pas la même selon le moment de la journée.

Un rendez-vous en fin de matinée ou le midi par exemple, laisse peu de place au doute.

Il s’agira probablement d’un premier rendez-vous en toute amitié, à l’issue duquel il ne se passera rien.

Vous apprendrez à vous connaître un peu mieux, mais ça n’ira pas plus loin pour cette fois a priori.

En revanche, c’est une bonne stratégie pour revoir une fille en rendez-vous une seconde fois.

Car vous pourrez rebondir sur l’occasion pour lui proposer de nouveau un rencard, durant une soirée cette fois.

Mais on est tous d’accord pour dire qu’un premier rendez-vous en fin de journée ou en soirée, c’est plus tendancieux.

L’ambiance studieuse de la journée laisse place à la folie du soir, où tout le monde passe en mode séduction.

Alors si vous lui proposez un premier rendez-vous amoureux à 22 heures, elle doutera déjà moins de vos intentions.

Et bien évidemment, c’est encore et toujours une histoire de dosage.

Il va de soi que si elle se montre très rétive par écrit, vous n’allez pas lui proposer une nuit chez vous pour le premier rendez-vous.

En bref, adaptez-vous à la situation, et ne précipitez pas les choses.

Soigner son look pour un premier rendez-vous

Avoir un style séduisant pour un premier rendez-vous amoureux, c’est primordial.

Tout simplement parce que la première impression est capitale.

Alors je ne vous dis pas de vous affubler comme George Clooney pour les Oscars.

Mais ne vous pointez pas à un premier rendez-vous en guenilles non plus.

Faites un effort vestimentaire, tout en restant en accord avec votre style habituel.

Adaptez-vous aussi à l’endroit que vous aurez choisi.

Le costard cravate pour prendre un café un samedi après-midi, c’est un peu too much.

À l’inverse, le look jean t-shirt et baskets pour aller dîner dans un resto branché, ce n’est pas très approprié non plus.

Bref, choisissez votre look en fonction de l’endroit où vous devez aller pour votre premier rendez-vous amoureux.

Mais quoi qu’il arrive, restez fidèle à vous-même.

Ne cherchez surtout pas à lui en mettre plein la vue avec un look ultra-sophistiqué, ou qui ne vous ressemble pas.

Une femme repère directement quand un homme essaie de se faire passer pour ce qu’il n’est pas.

Elle verra de suite que vous avez voulu vous déguiser pour lui plaire.

Et pour le coup, c’est tout l’inverse que vous obtiendrez.

La méthode RDV pour séduire lors d’un premier rendez-vous

C’est la grande angoisse de toujours : ne pas savoir quoi dire pendant un premier rendez-vous amoureux.

La peur du blanc, et de se retrouver ridicule face à une femme qui nous plaît, il n’y a rien de pire.

Alors j’aime autant vous prévenir tout de suite : les blancs sont inévitables dans une discussion.

C’est normal, et ça n’a pas que du mauvais.

Car ça permet de prendre du recul, et de faire un peu le point dans sa tête.

De se contempler l’un l’autre aussi, et de se séduire rien qu’avec le langage corporel.

Mais il ne faut pas non plus laisser le blanc s’installer durablement.

Pendant un premier rendez-vous, il faut quand-même animer un peu l’échange.

Et si vous ne savez pas quoi dire, tenez-vous en à la méthode RDV : rassurer, divertir, valoriser.

C’est encore la meilleure façon de mener la danse sans trop prendre de risques.

Rassurer, car c’est primordial d’instaurer dès le départ un climat de confiance.

Divertir, car l’humour est votre meilleure arme pour séduire.

Et valoriser, car les femmes aiment se sentir valorisées, surtout pendant un premier rendez-vous amoureux.

Ça fait partie du jeu de séduction après tout !

L’avantage de cette méthode, c’est qu’elle fonctionne presque toujours.

Mais attention, il faut qu’elle soit bien utilisée.

Sachez faire preuve de subtilité, et n’en faites pas trop.

Ne l’abreuvez pas de compliments à la chaîne, et n’abusez pas de flatteries sur son physique.

Car ça lui donnerait l’impression que vous ne l’appréciez que pour ça.

Le juste milieu, encore et toujours.

Sexualiser la rencontre le plus tôt possible

C’est cette étape qui va définitivement faire pencher la balance en votre faveur.

Sexualiser l’échange dès le départ va permettre de montrer que vous êtes un amant potentiel dès le premier rendez-vous.

Et c’est très important de ne pas trop attendre avant de montrer cette image de vous.

Car plus vous traînez, plus vous passez pour un gars gentil, avec qui elle aura envie de discuter plus que de coucher.

Et une fois que vous aurez loupé le coche, ce sera très difficile de revenir en arrière.

C’est d’ailleurs l’erreur que j’ai commise il y a quelques années, et dont je parle dans ma formation dirty talk.

Plus tôt vous aborderez la question du sexe pendant votre premier rendez-vous, et plus vite vous pourrez conclure.

Mais attention à ne pas mettre les pieds dans le plat façon gros lourdeau !

Commencez toujours par tâter le terrain, et instaurez un climat de confiance propice à la sexualisation.

Si vous sentez que la fille est réceptive, alors montrez-vous de moins en moins subtil dans vos allusions.

Premier rendez-vous amoureux : les erreurs à éviter à tout prix

Je vous ai expliqué les bases d’un premier rendez-vous amoureux réussi.

Mais savez-vous ce qu’il ne faut surtout pas faire lors de ce premier moment à deux ?

Car oui, il y a bel et bien des erreurs à ne pas commettre, et qui peuvent être rédhibitoires.

Voici les quatre erreurs les plus courantes, et qui garantissent presque à coup sûr un rendez-vous raté.

Passer son temps à parler de soi

Si vous voulez la faire fuir, c’est le meilleur moyen.

Qu’on soit bien clair : une femme ne vient pas en rendez-vous pour entendre un homme monologuer pendant des heures.

Je ne vais pas tomber dans le cliché de la femme qui n’aime que parler d’elle, et qu’on ne lui parle que d’elle.

Mais les femmes aiment qu’on les écoute, c’est un fait.

Et surtout, elles n’aiment pas les hommes complètement centrés sur eux-mêmes, qui n’ont que les mots “moi je” à la bouche.

Alors évitez de lui parler de vous tout le temps que dure votre premier rendez-vous.

Certes, elle aura sans doute envie de connaître vos défauts, vos failles, vos blessures.

Mais dans ce cas, soit vous bottez en touche, soit vous en parlez très brièvement.

Car ce n’est pas ce qui intéresse le plus une femme pour un premier rencard.

Rester vissé à son téléphone

C’est bien connu : les smartphones sont responsables de la mort de centaines, voire de milliers de rencards.

Vous aimeriez que votre conquête du jour passe la soirée vissée à son téléphone vous ?

À regarder ses textos, jouer à Candy Crush ou que sais-je encore.

Ne faites pas à une femme ce que vous n’aimeriez pas qu’elle vous fasse.

Alors de grâce, rangez votre téléphone dans votre poche, et ne le consultez pas pendant que vous êtes avec elle.

Et si vous êtes vraiment accroc, profitez au moins du fait qu’elle aille aux toilettes.

Bref, ne le faites pas devant elle.

Car ça lui donnerait l’impression que vous êtes un homme pressé, qui ne prend pas le temps de vivre.

Vouloir sexualiser trop vite

La sexualisation, c’est la clé pour coucher avec une fille dès le premier soir.

Mais souvenez-vous que tout est une histoire de dosage.

Et rappelez-vous ma méthode en trois étapes pour sexualiser une discussion correctement.

Si vous voyez que la fille n’est pas réceptive à vos petites allusions sexuelles, laissez tomber.

Ne faites pas ce que font beaucoup trop d’hommes, c’est-à-dire insister et passer pour un gros lourd.

Un homme qui insiste et continue de parler de cul alors qu’on vient de lui mettre un gros stop, ce n’est pas un homme sexy.

Et encore moins un mâle alpha !

Abuser du contact physique

Autre erreur classique du premier rendez-vous : abuser du contact.

Ok, établir un contact physique permet de se rapprocher, et d’envoyer un message d’ordre sexuel.

Mais qu’on se le dise : une femme DÉTESTE être touchée par un homme sans son consentement.

En tout cas, si elle ne l’y a pas invité avant, que ce soit verbalement ou par son langage corporel.

De toute façon, une femme qui n’a pas envie d’être touchée vous mettra un méchant râteau, dont vous vous souviendrez longtemps.

Si ça vous arrive, c’est soit que vous êtes allé trop loin, soit que vous êtes allé trop vite.

Dans tous les cas, freinez vos ardeurs, et prenez le temps de restaurer la confiance que vous venez de perdre.

Et quoi qu’il en soit, veillez à toujours procéder par paliers pour instaurer un contact physique.

Commencez par vous rapprocher d’elle doucement.

Puis en fonction de ses réactions, repoussez un peu plus les limites à chaque fois.

Effleurez sa main avec la vôtre, puis son épaule, et ainsi de suite selon sa façon de vous accueillir.

La chose essentielle à retenir pour réussir votre premier rendez-vous amoureux, c’est d’y aller sans pression.

Et sachez que la carte du naturel n’est pas réservée qu’aux femmes.

Les hommes aussi doivent savoir faire preuve de naturel.

C’est le meilleur moyen de vous montrer sous votre meilleur jour.

D’autres conseils pour un premier rendez-vous réussi

Regarder Premier rendez-vous avec une fille : conseils et mythes à connaître sur YouTube

Retranscription :

Salut les players.

Il est 16 heures, c’est l’heure du podcast et du goûter, en compagnie aujourd’hui et comme toujours de Chrys, de drague académie.

Il va falloir soigner ton intro, il va falloir la refaire.

Tu penses ? Non, je pense qu’elle est bonne.

Je pense qu’elle n’est pas mal.

Non, laisse-la, laisse-la.

De quoi parlons-nous aujourd’hui ?

Alors, on va parler de premier rendez-vous, c’est ça ? C’était ce qui était convenu.

C’est ça.

On va parler de premier rendez-vous.

On va parler un peu des mythes du premier rendez-vous, de ce qu’il faut faire, ne pas faire, de tous ces pseudo conseils séduction qu’on vous rabâche sur internet et qui sont plutôt de la branlette intellectuelle comme on appelle ça.

Si tu veux commencer ce podcast du premier rendez-vous.

L’introduire ?

Comment amener le premier rendez-vous

Oui, par exemple, comment tu amènes le premier rendez-vous ?

Moi, comment je l’amène.

Alors, ça dépend beaucoup de comment se passe le phone game.

Ce qu’on appelle le phone game, c’est-à-dire l’étape du téléphone.

Si on part du début du phone game, de l’étape du téléphone, en général, je discute un peu avec la fille le soir même quand j’ai pris son numéro.

Alors si c’est sur un site de rencontres, ce qui m’arrive de plus en plus puisque de plus en plus je drague sur les sites de rencontres, je fais des rencontres sur les sites de rencontres.

En général, je prolonge, je transfère la conversation du site de rencontres de la plateforme à l’échange téléphonique sur WhatsApp, Instagram, ce genre de truc là, donc je continue.

Si c’est une rencontre dans la rue, j’ai tendance à relancer le soir.

En général, j’échange deux ou trois SMS, je dis bonne nuit, etc.

Puis, je relance deux jours après.

Mais est-ce qu’il y a vraiment des règles parce qu’en fait, je pense à ça par rapport au mythe.

1er mythe : durée d’attente avant le premier SMS

C’est vrai qu’on nous dit à chaque fois qu’il faut attendre un jour.

Il faut attendre deux jours, trois jours.

Il y a toujours ces conseils qui reviennent.

Il y en a un qui va dire, comme je te dis, un jour.

L’autre qui va dire trois jours.

L’autre qui va dire, il faut demander tout de suite, parce que sinon l’attractivité va baisser.

Il y a plein de choses.

Moi, je pense que, si on part sur le phone game, je pense qu’il y a beaucoup de mythes sur le phone game, notamment de la règle des trois jours où il faut laisser silence radio pendant trois jours.

C’est un mythe.

Puis, c’est carrément inutile parce qu’en général la fille, trois jours plus tard, elle est passée à autre chose.

Le but du jeu, c’est de recréer du rapport tout de suite après la rencontre, qu’elle se soit faite sur internet ou dans la rue ou ailleurs.

Il faut créer tout de suite une habitude d’échange par texto.

Par texto, je comprends aussi les messages instantanés sur les réseaux sociaux.

Parce que si on reste trois jours, alors peut-être que ça marchait à l’époque des PUA, début années 2000 où là on utilisait très peu le téléphone portable.

Donc un SMS ou un appel, trois jours plus tard, ça se faisait.

Mais aujourd’hui, on est tellement hyper-connecté, on a tellement l’habitude de s’échanger des messages.

Au bout de trois jours, la fille nous a oubliés.

Alors ça, c’est un mythe.

Par contre.

En effet, il y a des habitudes à avoir.

Je ne dirais pas des règles, mais des habitudes à avoir du genre justement, comme je disais, envoyer un message le soir même.

Ça, c’est un truc qui a un bon rendement en termes de résultats, qui amène un bon taux de revoyure.

Alors, il n’y a pas que ça, mais ça fait partie des petites habitudes à avoir qui donne un taux de revoyure plus élevé.

Quand je dis revoyure, c’est de rendez-vous.

De toute façon, il vaut mieux battre le fer tant qu’il est encore chaud, j’ai envie de dire.

Je suis d’accord.

Normalement, sans en abuser.

Du coup, on va partir, je pense, directement sur le premier rendez-vous sinon le podcast va durer trop longtemps.

2ème mythe : arriver en retard

Par rapport aux mythes du premier rendez-vous, on en parlait par rapport à celui qui arrive le premier par exemple.

Alors là, gros mythe d’arriver en retard, c’est vraiment du bidon.

Moi, j’ai lu un tas de trucs là-dessus.

Arriver dix minutes en retard pour faire poireauter la fille parce que c’est censé « augmenter notre valeur » ?!

C’est complètement bidon.

Moi au contraire, je préfère arriver en avance comme ça, j’ai le choix de la place.

J’arrive dix minutes en avance comme ça, je regarde un peu les places disponibles ou les places qui vont être disponibles bientôt.

Donc, je peux par exemple, si j’ai envie ou si je convoite un canapé.

Admettons, il y a déjà un couple sur le canapé, je peux aller leur demander d’ici combien de temps vous pensez partir.

S’ils me disent cinq minutes, dix minutes, je vais me poser à côté.

Est-ce que vous pouvez me prévenir parce que j’ai une amie qui va arriver.

On aimerait bien prendre cette place-là.

Donc dans ce cas-là, comme ça, j’ai la place plus rapidement et ça me permet aussi de me détendre tranquille.

Je peux bouquiner, je peux écouter un peu de musique.

Bref, ça me permet de me mettre dans un bon mood.

Comme ça, quand la fille arrive, je lui tends la main avec mon téléphone en règle générale.

Je lui dis : je suis à tel endroit, dans l’angle, etc.

Enfin, je lui donne une petite description de l’endroit où je suis.

Puis dès qu’elle pointe son nez dans le bar, je lui fais un petit signe avec mon téléphone.

Puis après, elle se pose tranquille.

Puis, on commence la date, tranquilou.

Bien moi, franchement, à chaque fois dans mes rendez-vous, j’arrive limite neuf fois sur dix en avance.

Moi, généralement, je ne vais pas chercher des places, etc., mais j’attends la fille.

Ce que je fais assez souvent et on en parlait, alors toi, tu as une vision un peu différente de la mienne, mais moi j’aime bien du coup un petit peu engueuler la nana et partir un peu sur des émotions négatives pour après la taquiner, etc.

On en reparlera peut-être tout à l’heure.

Deuxième mythe, mon cher Chrys.

3ème mythe : l’homme paye l’addition

Qui est-ce qui paye ? Est-ce que c’est au bonhomme de payer l’addition ?

Alors, j’ai envie de dire oui, c’est à nous qu’incombe la responsabilité d’aller dans les endroits qu’on veut.

C’est nous qui proposons à la fille : tiens, on va boire un verre ici.

Ou si vous avez envie de proposer un restaurant, on va dans un restaurant.

Si vous voulez aller dans un restaurant de luxe, vous allez dans un restaurant de luxe.

Si vous payez l’addition, vous payez l’addition.

Vous en avez pour 100 balles, c’est un peu de votre faute parce que vous aviez qu’à ne pas d’aller au restaurant.

Par contre, si vous allez dans un petit café cosy, sympa, mais pas très cher, où les cocktails sont, admettons en happy hour à de 2,50 €, 3 € voire 4 €, vous allez dépenser huit balles.

À Paris, ce n’est pas 4 balles.

Ah mais tu sais, il y a des endroits à Paris où ce n’est pas très cher quand même.

Il y a un bar happy hour où je crois que les cocktails sont à quatre 4,50 € max.

Ça fait 9 €.

9 €, ça va encore.

En fait, on paye 4,50 € pour la fille, ce n’est pas énorme.

Du coup en fait le souci qu’il y a si on ne paye pas en général, c’est qu’on peut passer pour un pingre.

On n’a pas envie de passer pour un pingre, ça nous fait perdre des points.

Et en même temps, la fille, elle peut avoir envie de payer.

Donc moi en général, ce que je fais, c’est que dès qu’il y a quelqu’un qui arrive, je vais vous encaisser, je sors ma carte, je paye.

Si la fille dit quelque chose, je lui dis : il n’y a pas de soucis, tu payeras la deuxième tournée.

Si elle a encore envie de payer la deuxième tournée ou si on prend une deuxième tournée, elle paye et comme ça tout rentre dans l’ordre.

Mais je ne vois pas l’intérêt d’attendre comme ça que la fille paye, qu’elle paye sa part parce que là on peut passer pour un pingre.

Pour quelque chose comme 2 €, 3 €, 4 € ou même 5 €, c’est idiot.

Après, comme tu dis, ça dépend vraiment des filles.

Il y a des filles qui vont vraiment vouloir payer.

Il y en a d’autres qui vont vouloir faire 50/50.

Et d’autres qui vont vouloir que tu payes.

Alors en général, c’est plus 50/50.

En fait, elle insiste rarement pour payer elle-même.

Il y en a qui veulent payer elles-mêmes.

Par contre, il y a même des filles qui me paient.

Moi aussi ça m’arrive, mais bon.

En général, les filles, il y en a qui viennent et qui se disent : je vais me faire payer un verre, pourquoi pas.

Ça ne les dérange pas plus que ça.

Il y en a aussi qui viennent pour ça, on ne va pas se le cacher, mais à vrai dire, c’est plutôt rare.

J’y repense justement, c’est que des fois, la fille, ça ne la dérange pas de payer sa part de l’addition, mais c’est la manière dont c’est amené, quand tu dis 50/50.

En fait, des fois, c’est davantage la manière dont c’est amené qui ne leur plait pas et qui les fait nous percevoir comme des pingres que le simple fait de faire 50/50.

C’est pour ça que je disais le fait de payer tout de suite, de ne pas poser la question à la fille et après, si elle dit : ah bah, j’aurais pu payer ma part, etc. lui dire écoute pas de soucis, no big deal, tu n’as qu’à payer la prochaine tournée et basta.

Comme ça, ça évite tous les problèmes liés au paiement lors du premier rendez-vous.

Tu vois, moi bizarrement, j’aime bien faire toujours 50/50 au premier rendez-vous.

Mais il faut bien l’amener du coup.

Il faut bien que je l’amène bien évidemment parce que je dis que si ça se passe bien après, derrière, si on a eu un bon feeling, etc., je lui paiera son verre au second rendez-vous.

Tu vois un peu le truc.

Du coup, elle est OK avec ça.

Ça passe bien.

Un autre truc qui peut être bien sinon, c’est que si tu veux faire un peu le gratteur, mais sans passer pour un gratteur, tu payes la première tournée ou le premier truc.

Admettons, vous prenez un verre d’abord, tu paies le premier verre et après, soit ce n’est plus happy hour à ce moment-là ou autre et elle est partante pour payer la deuxième tournée ou même le resto.

Après, un verre, tu vas prendre une glace ou un resto et en général, ça va être elle qui va payer ce coup-ci et elle va être OK avec ça.

Tu choisis l’heure de ta date et le lieu.

Non, même pas.

Non, même pas.

Mais plusieurs fois ça m’est arrivé de finalement sur l’addition totale du rendez-vous de payer qu’un tiers et je m’en tire très bien.

Ce n’est pas le but recherché.

Je m’en fous, honnêtement, de payer cinq balles de plus, cinq balles de moins.

Après, si on va à une certaine quantité de rendez-vous, ça peut jouer.

Mais voilà, ça ne me dérange pas plus que ça.

Mais très souvent, j’arrive à me faire payer des trucs encore plus cher la fois d’après et niveau investissement de la part de la fille, ce n’est pas forcément une mauvaise chose.

Bonne ou mauvaise vibes pour débuter le 1er rendez-vous ?

― Juste rapidement sur le fait de commencer ou non sur une bonne vibe, on va y aller rapidement sinon le podcast va durer trop longtemps.

Mais c’est vrai que j’aime bien commencer sur un peu des émotions négatives, mais pas tout le temps.

Mais par exemple quand la fille est en retard, j’aime bien vraiment la tacler, partir sur des émotions négatives pour après, faire un petit peu l’ascenseur émotionnel durant le rendez-vous, ce qui marche plutôt bien pour moi.

Chrys, il est plutôt dans une autre optique de partir sur une bonne première impression, des bonnes vibes.

― Moi, je vais le dire, honnêtement, sans vouloir te manquer le respect, j’ai l’impression que c’est un peu de la branlette intellectuelle comme il y en a beaucoup dans la communauté de la séduction.

En tout cas, moi, je n’ai jamais pensé à faire ça et j’ai de bons résultats sans le faire.

Pour moi, le début de rendez-vous, tu arrives, tu es relax.

Quand la fille arrive, tu lui fais un beau sourire, tu es polie avec elle, tu es de bonne humeur.

― Je ne le fais pas tout le temps.

Je le fais si la fille est en retard ou il y a un truc qui s’est passé que je n’aime pas trop, je ne vais pas faire le mode gentil, nice gey.

Si elle fait quelque chose de mal, je ne la récompense pas.

― En fait, il y a une différence.

En fait, on a tellement peur de paraître nice gey qu’on en fait trop pour ne pas paraître nice gey dans la communauté de la séduction.

D’accord, les filles n’aiment pas les nices geys, ils ne sont pas attirés par les nices geys.

On est tous d’accord là-dessus, mais en revanche, les filles kiffent les mecs cools.

Les émotions sont contagieuses et quand tu leur apportes des émotions positives, de l’énergie par ta vibe, en fait elles ont tendance à davantage t’apprécier et ça favorise la connexion et le rapport.

Tu mets le rapport sur de bonnes vibes.

― Le rendez-vous pour amener ça.

― Éventuellement.

― Mais moi, j’aime bien montrer ma personnalité, que j’ai une forte personnalité dès le début, de ne pas me faire marcher dessus.

La fille, elle est en retard, au bout d’un moment, je ne vais pas dire : oui, il n’y a pas de souci.

Tu as une demi-heure de retard, tranquille.

― Oui, d’accord, si elle vient en retard.

Alors, moi, ce que je fais en général, si elle a plus de quinze minutes de retard, j’annule le rendez-vous.

Mais si elle est à l’heure ou même qu’elle a cinq ou dix minutes de retard, ce n’est pas grave.

Alors souvent d’ailleurs, je conseille d’avoir un plan B en cas d’annulation de dernière minute.

Ou alors, si la fille a dix minutes de retard, prendre un bouquin ou ramener son ordinateur, bosser sur un projet ou même aller se balader.

Du coup, ça me permet de ne pas le prendre pour personnel si la fille a dix minutes de retard.

Après moi, je trouve que c’est une stratégie qui est un peu risquée parce que la fille peut aussi mal le prendre.

Ça peut la mettre dans un mauvais mood et après, casser le truc.

Après, si tu me dis que ça marche à tous les coups ou pratiquement, je veux bien te croire, mais j’ai l’impression que c’est un truc risqué et pas utile.

Après, je trouve qu’avoir une personnalité avenante, cool, mais en même temps confiante, pour moi, c’est amplement suffisant.

C’est mon avis.

― Ça montre aussi, en réagissant comme ça, qu’on n’a pas peur de la perdre.

― Mais ça peut aussi vouloir dire que tu as l’ego irritable parce qu’elle a dix minutes de retard.

― Après, il y a la façon de dire, de le faire, etc.

― Je pense qu’en fait un mec qui est détaché, il n’a pas besoin de le montrer et même de l’exprimer, ne serait-ce qu’en agissant négativement.

Au contraire, je pense que le fait de rester positif quoiqu’il arrive, ça montre qu’elle n’a pas d’emprise émotionnelle sur toi.

Tu es tout le temps positive quoiqu’il arrive, tu t’en fiches.

Elle ne t’affecte pas quoi qu’elle dise, quoi qu’elle fasse.

― On va continuer un petit peu sur la vibe, sur les émotions.

Là, on va parler vraiment du rendez-vous en lui-même.

Comment aborder la discussion lors du premier rendez-vous ?

Comment tu abordes la partie du rendez-vous, la discussion ?

On disait hier qu’il fallait jouer un petit peu sur les émotions, effectivement, la tension sexuelle.

Donc, c’est un peu vraiment les deux piliers.

― Ça vient au fur et à mesure.

― Est-ce que tu as quelque chose d’autre à rajouter par rapport à ça, cette tension émotionnelle, sexuelle ?

― Non.

On va dire qu’au début, en fait, les quinze, vingt à trente premières minutes, après ça dépend vraiment de la fille en face parce qu’il y a des filles qui viennent déjà « séduites », c’est-à-dire qu’elles sont là, il y a eu un échange au téléphone au préalable, etc.

Donc, elles viennent, elles attendent que tu les cueilles, elles n’attendent plus qu’à être séduites et tu sens tout de suite que dans leur regard, il se passe quelque chose, dans leur vibe, dans leur manière d’être.

Dans ce cas-là, on peut installer tout de suite de la tension sexuelle sans passer par une phase de rapports qui durent dix, vingt à trente minutes.

Mais en règle générale, avec une fille qui n’est pas une intéressée, plutôt intéressée, on va dire même, puisqu’en général, quand elles viennent au rendez-vous pour la plupart, elles sont au moins un minimum intéressées, mais pas séduites, pas déjà séduites d’emblée, en général, c’est bien de passer par une petite phase de rapport qui peut durer vingt à trente minutes où on va parler de tout et n’importe quoi où tu vas pouvoir dégager ton charisme : ton aura de mec cool, sexué et tout, faire quelques blagues sexuées, éventuellement la conversation si tu en as l’opportunité, mais sans forcer pour forcément sortir des blagues de cul, etc.

Ce n’est pas forcément nécessaire.

― D’ailleurs, c’est ce que j’explique dans ma formation Dirty Talk.

Il faut y aller vraiment progressivement au niveau de la tension sexuelle.

― Après, oui, augmenter progressivement la tension sexuelle en prolongeant les regards, en jouant sur les silences.

La proximité est aussi très importante.

C’est pour ça que les places, c’est bien de prendre des places où tu peux ajouter au fur et à mesure de la proximité.

Le pire est ce que j’appelle les rendez-vous entretiens d’embauche où elle se retrouve à un bout de la table et toi à l’autre, et vous êtes en face à face.

Il n’y a pas de possibilité de se rapprocher et c’est difficile d’ajouter de la tension sexuelle comme ça, en tout cas à un haut niveau.

― Alors le mieux effectivement, c’est soit elle est à côté de toi, soit elle est côté latéral, sur le côté.

En gros, c’est ce qui est vraiment le mieux.

― Ce qui est bien, c’est les tables rondes.

Tu ne sais jamais tout à fait latéral, tu n’es jamais tout à fait en face.

Du coup, tu peux grappiller des centimètres et des centimètres au fur et à mesure.

― Tu peux faire de la kino au fur et à mesure aussi.

C’est le processus de séduction.

On parlait aussi un petit peu de storytelling.

Est-ce que tu fais un peu de storytelling ? Est-ce que tu racontes des histoires ? Est-ce que tu utilises des techniques un peu avancées de séduction ou tu y vas vraiment en mode feeling ?

Techniques avancées de séduction ou pas ?

― Moi, je suis très naturelle.

Je mentirais si je disais que je n’ai pas des petits trucs, que je répète, des petites histoires, etc.

Mais je ne les sors pas tout le temps, pas à tous les rendez-vous.

Ce n’est pas calculé, c’est comme une histoire que tu as envie de raconter à tes potes, etc.

Tu la racontes de temps en temps.

Mais globalement, au niveau de la conversation, au niveau verbal, je n’ai pas spécialement de routine ou quoi que ce soit que j’aie prévu de raconter à la fille.

Vraiment, j’y vais au feeling.

La confiance, ça me suffit.

Je viens au rendez-vous.

Je sais que je vais passer un bon moment.

Je sais que je vais assurer.

J’ai confiance en moi, j’ai confiance en mon potentiel de séduction.

En règle générale, si la fille est à un minimum réceptif, évidemment, j’arrive à gérer la conversation sans trop de difficulté.

Je pense que la base pour gérer la conversation, c’est la confiance.

À partir du moment où tu as la confiance, tu as 80 %, après il faut être dans un bon état interne.

C’est important.

Donc, pour ça, il y a pas mal de choses à faire et plus le temps passe et plus je me rends compte que c’est davantage le fait d’avoir d’énergie, c’est davantage des réformes qu’il faut faire dans ton style de vie, bien se nourrir.

J’ai sorti un bouquin il n’y a pas longtemps sur la testostérone notamment, etc.

Tout ça fait que tu vas expérimenter une forte énergie dans ton quotidien et tu vas pouvoir l’utiliser au moment où tu es en rendez-vous ou au moment où tu rencontres une fille par hasard, dans la rue ou ailleurs.

― Juste au niveau d’énergie rapidement parce que le podcast dure déjà depuis 20 minutes.

Est-ce que tu fais des rendez-vous en mode posé, calme, relax, tu poses ta voix ? Ou alors est-ce que tu es plutôt dynamique ?

― De nature, je suis plutôt un mec dynamique.

Ça se sent peut-être dans le podcast.

Je suis plutôt un mec qui aime bien m’exprimer, qui parle beaucoup.

Après, ça dépend des contextes évidemment.

Mais quand je démarre en général, j’ai du mal à m’arrêter.

Mais cela dit, quand je suis en rencart, j’essaie de contenir un peu mon énergie, de ne pas trop parler, de ne pas faire la mitraillette, de ne pas monopoliser 90 % de la conversation, de ne pas trop faire d’humour même, pour ne pas passer pour le pitre de service.

J’essaye vraiment d’être détendue, quitte à contenir un petit peu mon énergie.

J’en ai évidemment.

Donc, je profite de ce qu’apporte l’énergie donc, une répartie facile, etc.

Mais en même temps, je me contiens et je reste tranquille.

Je pose ma voix, je pose mon BL.

Je m’applique beaucoup là-dessus.

― On peut aussi avoir deux types d’énergie.

On peut avoir l’énergie qui, par exemple, en dehors.

Par exemple, si tu vas dans un bar boire un verre avec…

― Je la canalise, excuse-moi.

Je la canalise.

C’était le mot que je cherchais.

― Mais imaginons que tu vas dans un bar te poser avec ta target, tu peux très bien avoir d’énergie juste avant.

Dans la rue, vous vous promenez, là tu as vraiment pas mal d’énergie, tu racontes des blagues, tu es dynamique, etc.

Être posé pendant le rendez-vous dans le bar, puis après être re-dynamique en sortant.

― Tu veux dire de manière naturelle ?

― De manière naturelle, bien sûr, oui.

En général, je suis plutôt comme ça.

Je suis plutôt dynamique quand je suis dans la rue, selon le contexte.

Alors que dans un bar, quand tu as un truc plutôt opposé, lounge, tu ne vas pas être dynamique.

― C’est vrai qu’il y a l’environnement qui joue sur ton niveau d’énergie ou le niveau d’énergie que tu dégages.

Mais cela dit, moi j’ai globalement beaucoup d’énergie, même quand je suis dans un bar, même quand j’ai mal dormi la nuit.

J’ai de la chance à ce niveau-là.

Je sais qu’il y a des types qui n’ont pas énormément d’énergie, peut-être d’ailleurs, c’est grâce à mon style de vie, mon hygiène et tout.

Mais généralement, je n’ai pas de problème à ce niveau-là, peu importe le contexte.

― Donc pour résumer, essayez vraiment d’apporter une bonne vibe durant le rendez-vous.

Ne vous prenez pas la tête.

Ayez de l’humour.

― Détachez du résultat.

― Détachez du résultat.

― C’est très important.

Et confiant.

― Hyper confiant.

Dynamique, posé.

― Prendre le temps de bien installer une bonne connexion avec la fille et du rapport émotionnel.

― Connexion émotionnelle, rapport, confort.

― Ne pas lui rentrer tout de suite dans le lard avec de la sexualisation, comme un gros beauf.

Y aller tranquillement, progressivement et puis, les choses vont suivre son cours.

― Yes ! Du coup, si vous voulez aller plus loin par rapport à tous ces sujets-là, on vous mettra les liens vers nos formations respectives.

Et sur ce, on vous dit à la prochaine dans un nouveau podcast.

― Ciao, ciao !

― Ciao !

À propos de l'auteur Voir tous les articles

Richard

PickUp Artist et fondateur du site Pickup Alliance j'utilise la science comme outil de développement personnel pour aider les personnes à être plus heureuses dans leur vie personnelle et sentimentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Les champs requis sont marqués *

Success message!
Warning message!
Error message!
Je te montre comment coucher rapidement avec une femme et trouver l'amour

Couche avec cette fille qui te plaît grâce à l'attraction

Découvre comment quelques techniques d'attraction simples à mettre en place peuvent te permettre d'attirer les femmes que tu désires, obtenir plus de relations sexuelles et te mettre en couple avec cette fille qui te plaît.