Comprendre et vaincre l’abstinence émotionnelle

0 Partages

Peu de gens le savent, mais dépendance affective et rupture = syndrome d’abstinence émotionnelle.

Nombreux sont ceux qui vivent mal, voire très mal une rupture.

Ceux pour qui la séparation se passe bien constituent en effet une heureuse exception.

Pour le reste, c’est-à-dire une majorité, la rupture est souvent synonyme de souffrance.

Une souffrance qui peut devenir insupportable pour un dépendant affectif.

Les personnes qui souffraient de dépendance affective avant la rupture vivent en effet très mal celle-ci.

Le risque majeur est alors de développer un syndrome d’abstinence émotionnelle.

Mais qu’est-ce que ce syndrome, qu’implique-t-il pour celui qui en souffre, et comment en sortir ?

Je vous donne toutes les clés pour comprendre et vaincre l’abstinence émotionnelle après une rupture.

Qu’est-ce que l’abstinence émotionnelle ?

L’abstinence émotionnelle est un syndrome très complexe, qui survient après une rupture.

La plupart des gens ont déjà connu cette sensation de manque de l’autre suite à une séparation.

C’est un sentiment tout à fait normal, qui s’estompe plus ou moins facilement avec le temps.

Mais quand ce manque perdure et s’intensifie, on bascule dans ce que l’on appelle l’abstinence émotionnelle.

Ce syndrome touche très souvent les personnes qui ont souffert de dépendance affective dans leur couple.

Il s’agit en effet d’une dépendance affective qui se prolonge au-delà de la rupture.

En cela, l’abstinence émotionnelle se rapproche fortement du syndrome de sevrage, consécutif à un arrêt brutal de la drogue ou de l’alcool par exemple.

S’il touche la plupart du temps les dépendants affectifs, un tel syndrome peut en réalité toucher n’importe qui.

Les adolescents sont par exemple très sujets au syndrome d’abstinence émotionnelle.

Cette période délicate est en effet particulièrement propice à la tempête émotionnelle qui caractérise ce manque excessif.

Un adolescent, plus fragile sentimentalement, peut ainsi souffrir d’abstinence émotionnelle après une première rupture.

Dans tous les cas, la personne qui développe ce syndrome se trouve dans une situation de grande fragilité.

Il faut donc apprendre à en reconnaître les signes, afin de pouvoir en sortir rapidement.

Les signes de l’abstinence émotionnelle

Le syndrome d’abstinence émotionnelle peut se manifester de diverses façons.

Il y a toutefois des signes qui ne trompent pas, à commencer par cette horrible sensation de manque.

Mais il est important de comprendre qu’il ne s’agit pas seulement d’un simple manque.

L’abstinence émotionnelle est en effet le prolongement d’une véritable dépendance affective vécue durant le couple.

Celui qui en souffre devient ainsi totalement incapable de vivre seul après la rupture.

Il a le sentiment qu’il lui est impossible de faire quoi que ce soit sans l’autre.

Que ce soit acheter une voiture ou faire les courses au supermarché, tout devient insurmontable.

Un dépendant affectif ayant déjà tendance à manquer de confiance en lui, la rupture est un véritable cataclysme.

L’autre caractéristique qui permet de distinguer une simple déprime amoureuse de l’abstinence émotionnelle, c’est la durée du manque.

Si celui-ci s’estompe assez rapidement avec le temps, ce n’est pas le cas avec le syndrome d’abstinence émotionnelle.

Au contraire, le manque a même tendance à s’intensifier avec le temps, à mesure que la confiance en soi dégringole.

Ce manque affectif constitue un signal d’alerte à ne pas négliger.

L’abstinence émotionnelle fait donc durer le travail de deuil amoureux, qui s’éternise toujours plus.

Ce travail de deuil est certes douloureux, mais il reste nécessaire pour surmonter une rupture.

Et c’est quand ce processus s’éternise que la dépression peut s’installer durablement et devenir délétère.

Comprendre les raisons de la dépendance affective

L’abstinence émotionnelle survient après une rupture chez une personne dépendante affective.

Pour la vaincre, il faut donc comprendre ce qui a causé cette dépendance amoureuse.

Généralement, il s’agit d’une carence affective chronique qui remonte à l’enfance.

Un enfant qui a souffert d’abandon ou d’un manque d’attention est en effet plus susceptible de développer un syndrome d’abstinence émotionnelle.

Il en est de même pour ceux qui ont subi une relation toxique, où ils se sentaient écrasés par leur partenaire.

Ils développent alors un gros manque de confiance, et se sentent inutiles et incapables sans l’autre.

Dans ce genre de cas, il n’est donc pas rare de développer une forme de dépendance affective.

Quoi qu’il en soit, il faut garder à l’esprit que la dépendance affective se poursuit toujours après une rupture.

Dès lors, il devient urgent de diagnostiquer et de mettre fin à l’abstinence émotionnelle.

C’est d’autant plus important qu’une personne dépendante fait tout pour éviter cette rupture.

Celle-ci devient alors très difficile à gérer, et peut conduire à de nombreuses dérives.

Le risque est en effet de développer une addiction pour combler le manque de l’autre.

C’est ainsi que certains peuvent tomber dans la dépendance à l’alcool, aux médicaments ou à la drogue.

Combler le manque pour vaincre l’abstinence émotionnelle

Quelle qu’en soit l’origine, la dépendance affective après une rupture résulte d’un manque.

Un manque de l’autre, et de tout ce qu’il apportait à son partenaire du temps de leur relation fusionnelle.

Devenu totalement dépendant, le partenaire en question a donc toutes les peines du monde à surmonter la rupture.

Il est donc normal de ressentir un manque après une séparation, et c’est même le propre de l’abstinence émotionnelle.

Le problème, c’est que ce manque peut vite devenir trop douloureux à supporter.

Celui qui souffre du syndrome d’abstinence émotionnelle a donc tendance à vouloir combler ce manque par tous les moyens.

Cela peut être en enchaînant les conquêtes amoureuses sans lendemain par exemple.

Cette accoutumance aux histoires sans lendemain est toutefois la moins pire des addictions.

Il existe notamment un risque beaucoup plus grand, à savoir la dépendance aux drogues ou autres substances dangereuses.

L’abstinence émotionnelle conduit en effet à vouloir soigner l’addiction affective, quitte à tomber dans une autre addiction.

Pour vaincre ce syndrome de dépendance affective après une rupture, il faut donc apprendre à combler le manque.

Pour cela, il faudra savoir exactement ce qu’apportait le conjoint, afin de se l’apporter à soi-même.

Réapprendre à vivre seul s’apprend, et qu’on se le dise : c’est un travail de longue haleine.

Les dépendants affectifs peuvent avoir plus de mal à y parvenir, mais ils en sont tout aussi capables que les autres.

En revanche, il est essentiel de rompre toute forme de contact avec son ex.

Rompre tout contact avec son ex

L’abstinence émotionnelle est un passage obligé après une rupture, que l’on soit dépendant affectif ou pas.

Ce processus parfois long et douloureux nécessite en effet un gros travail de sevrage pour en sortir.

Et pour le mener à bien, il faut éliminer la cause de la dépendance, à savoir son ex.

Or, il est impossible de soigner cette dépendance si l’on reste en contact avec ce qui l’a causée.

Vous l’aurez compris, le syndrome d’abstinence émotionnelle ne peut guérir que par une rupture franche et nette.

Il ne s’agit donc pas d’une simple séparation, mais bien d’un vrai blackout.

Pas question de recontacter son ex d’une quelconque façon, même si l’envie est bien présente.

Bien évidemment, cela peut être compliqué dans le cas d’enfants en commun par exemple.

Dans ce cas, il faudra s’en tenir au strict minimum au niveau des contacts, et ne pas se laisser envahir par le manque.

Ce n’est qu’une fois l’abstinence émotionnelle vaincue que les contacts pourront reprendre gentiment.

Et pourquoi pas, si la situation le permet, devenir ami avec son ex.

Toujours si on le souhaite bien sûr, et uniquement si la relation s’est véritablement apaisée.

0 Partages

À propos de l'auteur Voir tous les articles

Richard

Richard

PickUp Artist et fondateur du site Pickup Alliance j'utilise la science comme outil de développement personnel pour aider les personnes à être plus heureuses dans leur vie personnelle et sentimentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Les champs requis sont marqués *