Stimuler le désir chez sa partenaire pour la préparer à l’orgasme

Stimuler le désir chez sa partenaire n’est pas toujours simple.

Une étude IFOP conduite en 2010 révèle en effet que le manque de désir concerne 53 % de femmes, et 44 % d’hommes (source : allodocteurs.fr).

De nombreux couples ont donc déjà eu à faire face à ce problème.

Stimuler le désir pour retrouver à nouveau du plaisir à faire l’amour peut alors s’avérer vital.

Voici quelques pistes pour travailler en ce sens, et mener sa partenaire jusqu’à l’orgasme.

Stimuler le désir : une histoire d’hormones ?

Pour savoir comment stimuler le désir, il est important de savoir comment il naît.

Le désir sexuel est principalement une question d’hormones.

Ces dernières sont en effet des messagères entre notre cerveau et nos organes sexuels.

En phase d’excitation, la testostérone s’active pour stimuler le désir.

Chez la femme, l’œstrogène vient prendre le relais pour attiser davantage l’excitation.

Toutes ces hormones sont complétées par d’autres telles que l’endorphine, la sérotonine et la dopamine.

Ce sont notamment ces hormones qui nous conduisent à avoir de nouveau envie de faire l’amour.

Stimuler le désir passe donc par stimuler la sécrétion de ces hormones.

Mais ce n’est pas non plus qu’une question d’hormones.

Le facteur psychologique joue également beaucoup dans la naissance du désir sexuel.

En l’occurrence, l’esprit peut avoir une grande influence sur le corps.

Se libérer des tensions

Beaucoup d’hommes se plaignent de ne pas parvenir à stimuler le désir chez leur partenaire.

Mais la plupart d’entre eux ignorent que le désir peut être considérablement freiné par l’esprit.

De nombreux blocages psychologiques peuvent en effet apparaître, empêchant la naissance du désir sexuel.

Il faut dire que ce n’est pas toujours facile de passer outre les petits tracas du quotidien.

Le stress est en effet responsable de beaucoup de baisses de désir sexuel.

Dans les cas les plus sévères, ces tensions peuvent même aboutir à une vraie panne sexuelle.

Stimuler le désir doit donc obligatoirement passer par une libération mentale.

Il est essentiel de laisser ses soucis de côté pour s’abandonner totalement au plaisir.

Cela passe notamment par un nombre d’heures de sommeil suffisant.

Une alimentation saine aide également à stimuler le désir.

Il est même possible de consommer de temps à autre quelques aliments réputés aphrodisiaques.

C’est notamment le cas des mets épicés comme le gingembre, le piment ou le wasabi.

Même s’ils n’auront qu’un effet très limité en petites quantités, ils peuvent constituer un bon préliminaire.

Et puisque l’on parle de préliminaires, ces derniers revêtent justement une importance capitale.

Des préliminaires plus longs pour stimuler le désir

Les préliminaires sont une étape indispensable à l’éveil du désir.

Ils sont nécessaires pour préparer le corps et l’esprit au sexe, et permettent de se mettre dans l’ambiance.

Or, ils sont souvent beaucoup trop négligés par les hommes, mais aussi par les femmes.

La plupart d’entre nous s’enferment en effet dans l’idée que la pénétration est le seul moyen de prendre du plaisir.

Mais en réalité, les préliminaires sont la SEULE façon de stimuler le désir sexuel.

Ce sont eux qui vont permettre de préparer le corps, par la lubrification chez la femme notamment.

Les préliminaires permettent aussi de préparer l’esprit et d’évacuer tous les soucis du quotidien.

Bref, ils sont bénéfiques à tout point de vue.

Et c’est d’autant plus avantageux qu’il existe de très nombreux types de préliminaires différents.

Il peut s’agir de massages sensuels et/ou érotiques, de masturbation ou autres jeux érotiques.

Pour stimuler le désir, il ne faut pas hésiter à prolonger la phase de préliminaires.

C’est d’ailleurs ce que prônent les adeptes du slow sexe, une sexualité qui met de côté la pénétration et l’orgasme au profit d’une connexion charnelle et émotionnelle.

Les préliminaires sont donc le meilleur moyen de stimuler le désir et d’accroître le plaisir.

Briser la routine

Paulo Coelho aime à dire “si vous pensez que l’aventure est dangereuse, essayez la routine : elle est mortelle”.

On pourrait croire qu’il parlait de la sexualité tant cette citation dépeint une situation réelle.

La routine est en effet un ennemi mortel de la sexualité au sein d’un couple.

Malheureusement, il est difficile d’échapper à la routine de couple.

C’est pourtant une cause fréquente de baisse de désir chez l’homme comme chez la femme.

Il faut donc tâcher de la briser pour stimuler le désir.

Pour cela, il faut sortir des sentiers battus.

C’est l’occasion d’essayer des préliminaires encore inconnus par exemple.

On peut aussi partir en week-end chacun de son côté pour mieux se retrouver.

Les jeux de séduction sont également un bon moyen de réinventer la sexualité.

Pour conclure, il faut garder à l’esprit qu’une baisse de désir temporaire n’est pas grave.

L’essentiel, c’est de travailler à stimuler le désir sexuel, afin qu’une situation temporaire ne devienne pas permanente.

C’est particulièrement vrai quand on est en couple depuis longtemps, afin d’éviter que la flamme ne s’éteigne pour de bon.

À propos de l'auteur Voir tous les articles

Richard

Richard

PickUp Artist et fondateur du site Pickup Alliance j'utilise la science comme outil de développement personnel pour aider les personnes à être plus heureuses dans leur vie personnelle et sentimentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Les champs requis sont marqués *