Comment bien faire l’amour à une femme

comment faire l'amour à une femme

Comment faire l’amour à une femme ? Ou plutôt comment bien faire l’amour à une femme ?

Car c’est bien de cela qu’il s’agit lorsque l’on se pose cette question.

Comment faire en sorte que notre partenaire sexuelle prenne un maximum de plaisir durant l’acte et atteigne l’orgasme ?

Beaucoup d’hommes pensent à tort qu’il suffit de copier coller ce qu’ils peuvent voir sur les sites pornos pour rendre heureuse leur partenaire.

Ou encore, ils pensent que seule la pénétration peut exciter une femme jusqu’à lui donner un orgasme.

Oubliez donc ce que vous avez pu voir ou entendre sur internet ou à la télévision.

Bien faire l’amour à une fille recèle bien plus de subtilité.

Nous ne sommes plus au temps de la préhistoire, nous ne sommes plus que de simples animaux.

Il n’est plus question que de simple reproduction, il est question de plaisir partagé.

Si vous pensiez qu’il suffisait de déshabiller une fille et de la pénétrer directement pour lui donner du plaisir, enlevez-vous cette idée de la tête.

Ne soyez pas égoïste ni impatient car bien faire l’amour à une femme nécessite beaucoup d’écoute et de patience.

Mais pour dire vrai, bien faire l’amour à une fille n’est pas aussi compliqué que cela en a l’air.

En fait, vous devez simplement savoir que tout acte sexuel se décompose en 3 phases :

  1. les préliminaires (ambiance, déshabillage et caresses compris).
  2. la pénétration (vaginale ou anale).
  3. le plaisir émotionnel (la période après l’acte sexuel).

Et que, pour chacune de ses 3 phases, c’est avec ses sens que vous allez devoir jouer pour lui procurer du plaisir.

Toutefois, bien que ces 3 phases soient à première vue plutôt simples à réaliser, la plupart des hommes se décomposent lorsque arrive le moment de passer à l’acte.

Il y a quatre principales raisons à cela :

  • La peur de mal faire au moment de l’acte sexuel.
  • La peur de la panne avant de faire l’amour.
  • La peur de l’éjaculation précoce.
  • La peur de se voir comparer aux ex-copains de la fille et ainsi de se sentir jugés en permanence pendant que vous lui faites l’amour.

Ce que je vous propose donc à travers cet article c’est de voir de plus près :

  1. comment gérer les 3 phases de l’acte sexuel pour donner un maximum de plaisir aux filles qui auront le privilège de coucher avec vous.
  2. comment gérer les 4 principales peurs qui empêche un homme de prendre du plaisir pendant l’acte et d’en donner à sa partenaire.
  3. comment faire l’amour à une fille qui vous plaît selon le type de relation que vous envisagez par la suite. Parce que oui, Il est aussi important de comprendre que l’on ne fait pas l’amour de la même manière à une fille d’un soir qu’à sa copine.

Les 3 phases de l’acte sexuel

Phase 1 : Les préliminaires

Créer une ambiance autour de l’acte sexuel

Comme je vous l’ai déjà dit dans de précédents articles, le conditionnement psychologique est important pour un acte sexuel réussi.

La fille à qui vous allez faire l’amour se doit d’être dans un état positif, c’est-à-dire un état où elle est émotionnellement réceptive.

Et pour créer cet état, rien de mieux que de titiller positivement ses sens grâce à l’ambiance que vous installerez autour de l’acte.

Ici, il s’agira donc d’allumer son sens de l’ouïe, de la vue et de l’odorat.

L’ambiance n’est pas à négliger lorsqu’il s’agit de faire l’amour.

Car si votre partenaire est dans un état négatif (elle est stressée, elle a passé une mauvaise journée, elle est fatiguée etc.) alors il sera difficile pour elle de se laisser aller et de profiter du moment.

La nuit torride que vous espériez restera alors à l’état de fantasme.

Vous devez donc créer une ambiance intime qui invite au plaisir sensuel et sexuel.

Par exemple, vous pouvez très bien commencer par baisser la luminosité, choisir des lumières chaudes et vous habiller chacun en tenue sexy pour préparer le terrain (vue).

Mais il est également possible de créer une ambiance parfumée avec des odeurs que vous appréciez chacun (odorat) ou encore choisir une musique d’ambiance qui invite à l’abandon (ouïe).

Tout ce qui pourra titiller ces 3 sens sera bienvenu pour créer cette ambiance particulière qui vous permettra tous les deux de vous mettre en condition.

Préparer au toucher

Avançons vers l’acte sexuel en nous arrêtant un instant sur le toucher et son sens.

A ce stade, la fille devrait commencer à se détendre et à être conditionnée pour faire l’amour.

Toutefois, ne vous arrêtez pas en si bon chemin mais préférez plutôt faire monter la température.

Pour ce faire, vous allez devoir commencez à la toucher, à la caresser délicatement.

Mais attention, pas là où vous pensez.

Cette étape consiste simplement à poser vos mains, votre bouche sur ses zones non érogènes.

En d’autres termes, demandez-lui de s’allonger sur le ventre pour lui faire un massage.

Commencez par lui masser le dos pour la relaxer un maximum puis descendez doucement vers ses fesses afin qu’elle anticipe l’acte sexuel.

Une fois le massage terminé, demandez-lui de se retourner pour que commence votre travail sur ses zones érogènes.

Toutefois ne vous y trompez pas.

Il n’est pas encore question de toucher son sexe.

Il s’agit ici de lui toucher, caresser ou lécher son pubis, son entre cuisse et ses seins pour commencer à l’exciter.

Une fois que vous la sentez au bord de l’impatience, plongez délicatement vers sa vulve.

Les préliminaires

Il est temps à présent de passer aux choses sérieuses.

Votre rôle à présent ? Jouer avec son sexe pour la faire jouir et/ou la préparer à l’acte sexuel en la faisant mouiller (il serait bête que le rapport lui fasse mal).

Pour ce faire, plusieurs moyens sont à votre disposition.

Vous pouvez par exemple lui lécher ses lèvres, son clitoris ou la pénétrer avec votre langue.

Vous pouvez également la doigter délicatement avec 1 ou plusieurs doigts puis masser la face antérieure de son vagin, là où se trouve le point G.

Dès lors excité, le clitoris de la fille devrait se durcir et devenir plus visible.

A vous de venir écarter ses lèvres pour venir le suçoter.

L’anus est également très innervé et le solliciter pourrait décupler le plaisir de votre partenaire si celle-ci apprécie ce genre de pratique.

Pensez également à varier le rythme et la durée de vos interventions pour ne pas lasser votre partenaire.

Si vous la sentez proche de l’orgasme, ne vous arrêtez surtout pas.

Continuez pendant et après que la fille ait joui pour, pourquoi pas, lui donner plusieurs orgasmes.

Phase 2 : la pénétration

Une fois la fille préparée et tout excitée, il sera temps pour vous de la pénétrer.

Si vous avez réussi à bien la faire mouiller durant les préliminaires, la pénétration devrait se faire sans difficulté, sinon utilisez un lubrifiant ou votre salive.

Toutefois, je vous conseille d’y aller doucement lors de la première pénétration afin d’éviter de lui faire mal.

Mais faire l’amour à une fille ne réside pas dans le simple fait de la pénétrer.

Loin de là.

L’être humain a le défaut de créer un déplaisir pour ce qui lui est habituel.

C’est pourquoi vous devez absolument sortir de la routine et tenter de nouvelles positions (mais préférez tout de même celle où le clitoris est stimulé) et pourquoi pas de nouveaux lieux lors de vos ébats amoureux.

Ceci est primordial pour la bonne pérennité du couple.

Enfin, dernier point concernant la pénétration, pensez à bien communiquer avec votre partenaire pour savoir ce qu’elle aime le plus, tant au niveau de la position, du lieu que de la vitesse à laquelle vous la pénétrez.

Ceci vous permettra de vous adapter à ses envies et de la faire jouir plus facilement.

Phase 3 : Le plaisir émotionnel

Si vous pensiez que votre relation sexuelle s’arrête après votre orgasme ou le sien, détrompez-vous.

Tout d’abord parce qu’une femme peut avoir plusieurs orgasmes à la suite et ensuite parce que les femmes ont besoin de se laisser s’abandonner un instant dans les bras de leur partenaire pour relâcher la pression.

Ce plaisir émotionnel, cette émotion positive que procure un câlin, permet également de libérer l’ocytocine, hormone de l’attachement procurant une sensation de bien-être à celui ou celle qui s’en voit envahie.

De ce fait, tâchez de bien penser à votre partenaire après le rapport sexuel plutôt que d’aller prendre une douche, manger ou vous endormir…

Les 4 peurs qui empêchent un homme de bien faire l’amour à une femme

La peur de mal faire l’amour à une fille

La peur de mal faire est tout à fait normale.

Qui n’a jamais eu une petite appréhension, un petit trac avant de passer à l’acte ?

Si le stress vient à s’emparer de vous cela signifie simplement que l’aspect psychologique n’a pas été assez travaillé.

En d’autres termes, vous manquez de confort.

Vous n’êtes pas encore assez à l’aise avec la fille pour vous laisser complètement aller et cela engendre des réactions hormonales provoquant une sensation de mal être à l’idée même de savoir que vous allez lui faire l’amour.

Cependant, pas la peine de s’alarmer.

Même si vous ne donnez pas entière satisfaction à une femme en lui procurant un orgasme, celle-ci ne s’en ira pas en plein milieu de l’acte.

Le plaisir est assez puissant pour l’en empêcher.

Par ailleurs, si vous faites l’amour à un coup d’un soir, peu importe si elle se met à vous faire des remarques une fois l’acte sexuel terminé puisque de toute manière vous ne la reverrez sans doute jamais.

Prenez donc plutôt cette expérience comme quelque chose de positive et pouvant vous servir pour les prochaines fois.

La peur de la panne sexuelle avant de faire l’amour

Cela arrive à bon nombre d’hommes.

Encore une fois, le stress peut être la cause numéro 1 d’une panne.

Il peut être d’ordre psychologique (expériences négatives, environnement et événements stressant : travail, famille, amis), physique (fatigue physique) ou émotionnel (pensées négatives).

Dans ce cas-là, vous pouvez :

  • prolonger les préliminaires et essayer d’obtenir une fellation si la fille est votre copine.
  • essayer de respirer lentement et profondément avec votre abdomen et non avec le thorax.
  • adopter une attitude positive en souriant et en ayant des pensées positives. Ce genre d’attitude fait baisser le taux de cortisol (hormone du stress).

Mais le stress n’est pas le seul facteur de la panne sexuelle.

Le préservatif peut également en être la cause. D’ailleurs, 76 % des hommes disent avoir connu une panne au moment d’enfiler le préservatif.

Dans ce cas, je vous conseille de demander à la fille de vous le mettre tout en continuant de vous masturber pour que votre érection perdure.

La peur de l’éjaculation précoce

Si vous êtes un éjaculateur précoce, voici une liste non exhaustive de quelques techniques à utiliser:

  • Prenez votre partenaire en levrette : de cette manière vous libérez votre corps de toute crispation. Après, tout dépend de vous, si cette position vous excite de trop, essayez-en une autre.
  • Changer de préservatif : utilisez des préservatifs plus épais avec ou sans anesthésiant.
  • Utiliser la technique du « stop and go » : lorsque vous vous sentez proche de l’orgasme, arrêtez le va et viens. Vous pouvez même vous retirer du sexe de la fille si vous sentez que vous avez toujours envie d’éjaculer.
  • Utiliser la technique du « squeeze » : cette technique consiste à presser la racine du gland entre le pouce et l’index, le pouce étant posé sur le frein de la verge.

Par ces techniques, vous retarderez l’éjaculation et prolongerez votre plaisir ainsi que celui de votre partenaire.

La peur de la comparaison

Prenez un peu de recul sur la chose.

Pensez-vous vraiment que les filles n’ont que ça à penser au moment de faire l’amour avec un homme ?

Je leur ai posé la question et la réponse est sans équivoque : c’est NON.

Elles pensent avant tout à leur plaisir et à celui de leur partenaire.

Cette comparaison avec leurs ex est parfois réalisée quelques temps après mais jamais durant l’acte en lui-même.

Les 3 types de filles à qui faire l’amour

Comment bien faire l’amour à une femme ?

Au fil des années, je me suis rendu compte qu’apparaissaient 3 cas de figure lorsque j’en venais à faire l’amour avec une fille.

Ces cas de figure sont directement liés au type de relation que vous recherchez avec la fille.

Selon le cas de figure rencontré, la manière dont vous ferez l’amour différera légèrement.

Je vous explique tout ça mais tout d’abord voici les 3 cas de figure :

  • Le coup d’un soir
  • La sex friend
  • La copine

Si vous avez déjà vécu ces cas de figure vous voyez sûrement où je veux en venir.

Vous ne ferez pas l’amour de la même manière à une fille d’un soir qu’avec une fille que vous désirez en copine et avec qui vous souhaitez qu’une relation s’établisse.

Que ce soit la première fois ou les fois suivantes.

Cela étant dit, voyons ensemble ces 3 cas de figure et comment faire l’amour à une fille que vous souhaitez en sex friend, en coup d’un soir ou en copine.

Le coup d’un soir

Lorsque vous rencontrez une fille pour un coup d’un soir, ne tergiversez pas et allez à l’essentiel.

Vous pouvez réaliser quelques préliminaires sur la fille et elle sur vous (même si je ne le recommande pas à cause des MST) mais ne commencez pas à lui faire des caresses ou des baisers à n’en plus finir.

Ici, il ne s’agit pas de faire l’amour à une fille, on est plutôt dans le sexe dur, la « baise » comme peuvent le dire certains (même si je n’aime pas trop ce mot).

Faites ressortir votre côté animal, excitez-la,  insufflez le chaud et le froid, faites monter la tension et la température jusqu’à l’extrême puis arrêtez-vous avant de repartir de plus belle quelques instants après pour que son excitation soit à son apogée.

Ce que veut ce type de fille c’est du sexe, alors donnez lui en sans vous soucier de quoi que ce soit d’autre.

Faire l’amour à une sex friend

Lorsque vous faite l’amour pour la première fois a une fille que vous considérez comme une sex friend vous pouvez vous comporter à peu près de la même manière qu’avec une fille rencontrée pour un coup d’un soir.

Pourquoi ? Parce que dans le mot sex friend il y a le mot sexe et non pas le mot amour… vous lui faites comprendre d’une certaine manière que votre relation sexuelle ne découlera sur aucune relation amoureuse.

Cependant, il va quand même falloir lui donner l’envie d’avoir d’autres relations sexuelles avec vous.

Pour cela, ne la jouez pas individualiste mais penser à bien vous occuper d’elle et de son plaisir sexuel (et seulement sexuel).

Le plaisir émotionnel (câlins, affection, bisous, tendresses, caresses etc.) étant réservé qu’à l’élite : votre copine !

Vous pouvez donc suivre les étapes décrites dans la partie « faire l’amour avec votre copine » en omettant simplement la dernière partie.

Une fois l’acte sexuel passé, restez bien sûr en contact, faites lui comprendre, si elle ne l’a pas encore compris, que vous souhaitez uniquement une amitié avec relations sexuelles (sex friend).

Une fois les choses au clair, vos futurs ébats amoureux devront être pris différemment de la première fois.

Vous pouvez, par exemple, tenter de nouvelles positions, de nouveaux lieux, tester des jeux érotiques etc.

La sex friend a l’avantage de permettre tout relâchement et de découvrir de nouvelles choses.

Ne vous en privez donc pas.

Faire l’amour à votre copine

Ici, il ne s’agit plus de sexe mais d’amour.

Avec une copine ou future copine, que cela soit votre première fois ou non, il va falloir réaliser chaque étape qui va suivre de la plus belle façon qu’il soit afin de la combler au maximum et qu’elle se fasse de vous l’idée d’un amant idéal.

Ne vous focalisez pas sur le résultat mais sur le plaisir à donner à l’instant présent à votre partenaire.

Ne soyez pas dans l’individualisme, comme vous pourriez l’être pour un coup d’un soir, mais dans le partage.

Soyez attentif aux réactions de la fille (intensité de ses baisers, de ses étreintes, frissons etc.) et agissez en fonction de celles-ci.

Plus vous réussirez à comprendre les sensations qu’elle ressent et à vous y adapter plus vous lui procurerez du plaisir.

Maintenant, voyons les étapes à suivre pour que l’acte sexuel se déroule parfaitement.

Étape 1 : déshabiller sa copine

C’est en quelque sorte le pré-préliminaire qui va permettre d’allumer une fille et commencer à lui donner l’envie de faire l’amour.

C’est une étape importante que bien d’hommes oublient, pressés de faire l’amour avec leur partenaire.

En effet, lorsqu’un homme plaît à une fille et qu’elle envisage de se donner à lui, elle n’oublie pas de s’habiller de manière à provoquer le désir et l’excitation chez ce dernier.

Un déshabillage délicat et sans précipitation permet donc de faire monter doucement la température puisque la fille va commencer à se projeter mentalement dans le rapport lui-même.

Cette projection va activer (augmentation locale du flux sanguin) et désactiver les lobes temporaux et frontaux permettant ainsi de maintenir l’excitation sexuelle.

De votre côté, ces stimuli visuels vont commencer doucement à vous exciter grâce à l’activation de zones dans votre cerveau appelées claustrum, putamen et cortex cingulaire antérieur et à certaines composantes telles que les processus cognitifs ou les émotions.

Étape 2 : caresser sa copine

Tout en la déshabillant, commencer à la caresser de manière à l’exciter davantage.

Vous en êtes à la dernière étape de la kino escalation.

Vous pouvez caresser ses zones érogènes en commençant par les seins et les mamelons puis en descendant délicatement vers le mont de venus et le clitoris.

Toutes ces caresses sensuelles entrainent la libération dans le cerveau d’ocytocines (hormones provoquant un sentiment d’attachement) et d’endorphines (hormones provoquant un sentiment de relaxation).

Étape 3 : les préliminaires

Les préliminaires c’est l’arrivée en terre promise mais cela ne veut pas dire que vous devez vous reposer sur vos lauriers.

Les préliminaires sont une étape importante car elles vont vous préparer à l’acte sexuel et le faciliter.

C’est en quelque sorte un avant gout, la bande-annonce de ce qui attend la fille avant que vous lui fassiez l’amour.

Alors pour ne pas la refroidir et qu’elle vous jette à la figure une LMR (Last Minute Resistance) venue d’un pays lointain, concentrez-vous à donner un maximum de plaisir à la fille lors de cette étape.

Pour faire monter davantage la température et la tension, vous pouvez caresser et lécher la zone près de son vagin sans la toucher.

Faites la s’imaginer que vous allez finir par réaliser un cunnilingus.

Dès que vous la sentez au point de rupture, allez-y.

Étape 4 : faire l’amour à sa copine

Je ne vais pas vous faire un dessin ou une vidéo en guise de démonstration mais voici deux conseils à appliquer lorsque vous faites l’amour à une femme :

  • Retirez-vous de temps à autre pour revenir à l’étape des préliminaires (caresses, cunni etc.) afin de garder l’excitation à son plus haut niveau.
  • Changez de position afin d’accroitre le plaisir de votre partenaire.

Une fois l’acte sexuel passé, pas d’arrêt brutal.

Continuez de caresser votre partenaire pour faire retomber la température progressivement.

Étape 5 : le plaisir émotionnel après avoir fait l’amour

Après l’effort, le réconfort.

Une petite amie ou une fille que vous voyez comme telle se doit d’avoir le bonus que vous ne cédez pas aux autres filles.

Le plaisir émotionnel ce sont tous ces petits gestes (câlins, baisers, regard complice, caresses etc.) qui montrent votre affection, votre adoration, votre attirance envers elle.

Ne les oubliez pas si vous voulez qu’elle comprenne ce que vous voulez de cette relation.

Faire l’amour avec une fille nécessite donc de savoir en premier lieu quel type de relation vous désirez.

Une fois connu, il vous faudra suivre tout ou partie des 5 étapes pour transformer votre objectif en résultat concret.

En voici un récapitulatif :

  • Coup d’un soir : étapes 3 et 4
  • Sex friend : étapes 1 à 4
  • Petite amie : toutes les étapes

Vous avez maintenant tous les éléments nécessaires pour faire l’amour du mieux possible à votre partenaire.

Mais rappelez-vous que faire l’amour à une fille c’est avant tout une expérience qui se vit à deux et que plus la connaissance du partenaire est profonde plus l’acte à des chances de se terminer en un souvenir mémorable.

À propos de l'auteur Voir tous les articles Auteur du site

Richard

Richard

Pick-Up Artist et coach séduction à la Pickup Alliance j'utilise la science comme outil de développement personnel pour aider les personnes à être plus heureuses dans leur vie personnelle et sentimentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Les champs requis sont marqués *